Catégories

Allô Centrale

Allô Centrale #22

Allongés sur une méridienne, deux robots rêvent d'émigrer en Amérique
Disponible depuis le

La culture, c’est comme la confiture : ça se partage ! Alexleserveur et Luxbox vous emmènent au QG de RadioKawa pour parler d’une série avec un pirate sociopathe qui veut sauver le monde, d’un livre où l’on apprend que les Africains ne sont pas cannibales et d’un groupe de musique dingo-dingue constitué d’une seule personne !

 

  • Série : Mr Robot, par Le_Tost
  • Pause musicale : Bramble Blast hype mix, de Dandaman Productions
  • Littérature : Americanah, par Ehrik
  • Carte blanche : Parce qu’on n’est pas des glands, par Clémence
  • Musique : The Meridian Brothers, par Samuel

Une émission de : Alexleserveur, LuxBox
Un mot sur l'émission
Allô Centrale est là pour partager tous les coups de coeur des chroniqueurs et vous permettre de découvrir sans cesse de nouvelles oeuvres, de nouveaux artistes et de nouvelles adresses. La culture pour tous, en toute simplicité ! En direct un mardi sur deux.

Suivez l'actualité de Allô Centrale
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Juju

    Il faut absolument parler de Person of interest un de ces jours

    Mr.Robot, c’est beaucoup d’esbroufe pour grand chose. Ca se la joue complexe là ou c’est juste compliqué. Les « méchants » s’appellent Evil Corp… Les gentils veulent faire comme dans fight club. Pas très subtile pour une série sensé être « intelligente » et « profonde ». Ils essaient de noyer le poisson avec un anti-héros torturé, moi j’ai juste vu des scénariste qui ne savent pas écrire un personnage cohérent (en tant que misanthrope, qui ne peut vraiment pas blairer la vie en société, j’ai déjà du mal à aller faire des courses, alors lui qui bosse dans un open space avec des troubles bien plus graves que les miens…). Son addiction, qui ne se voit pas du tout physiquement, qui m’a l’air d’être juste un prétexte pour créer des situations de tentions inutiles, façon far cry 2 et la malaria.
    Dans le genre subversif, qui se prend moins au sérieux et qui est pourtant beaucoup plus vivant et recherché : Utopia. Au moins y’a une bande son, une ésthétique, un casting, de l’humour etc. Avec Mr.Robot j’ai vraiment l’impression de regarder « watchdog la série »…

      Le conglomérat s’appelle E Corp. Evil Corp, c’est juste le surnom qui lui est (logiquement) donné. Après, difficile d’exprimer une critique du travail au XXIe siècle si on ne place pas le héros au sein d’un open space 🙂