RadioKawa

Catégories

Carrément Méchants

Carrément Méchants #24

Laissez-vous prendre par le train
Disponible depuis le

Pour ce tout dernier épisode de Carrément Méchants, Emilie et Yann ont décidé de vous parler une dernière fois de leurs sujets fétiches : la vie politique française, un point sur la législation pakistanaise, la fin des primaires pour la présidence des USA, l’ouverture surréaliste du tunnel du Gotthard et un petit bilan des votations fédérales du 5 juin 2016.

Merci pour votre fidélité au cours de ces vingt-quatre épisodes.

À bientôt, sur RadioKawa !

Une émission de : Émilie, InkS
Un mot sur l'émission
Chaque mois, Emilie et Yann se retrouvent pour mettre à sac l’actualité internationale, suisse, française et locale. De Pékin à Reconvilier, des groupes terroristes aux élections communales, rien ne leur échappe. Ou presque.

Suivez l'actualité de Carrément Méchants
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Une des meilleures émissions disparaît. Dommage, c’était vraiment super à écouter.

    Zali

    Awwww 🙁 mais ou je vais apprendre la Suisse à présent ?

    Canartichon

    J’adore cette émission… triste.

    koun

    ouaip, vraiment pas cool. j’aurais plus la douce voix d’emilie pour me chatouiller les tympan.
    vraiment une des plus belle voix de la « podcastophere »
    bon vent a tous les deux et merci pour toutes ces émissions qui m’ont fait découvrir votre si chouette pays

    Manu

    L’inauguration du tunnel du Gotthard était une cérémonie satanique, ni plus, ni moins !

    Les danseurs couverts de bottes de foin représentent des démons ( symbole venant du folklore vaudou ), l’ange à tête de bébé représente un homme possédé… La figure du bouc et ses cornes, éléments omniprésents dans la cérémonie, sont des représentations directes de satan.
    On voyait également, au début, des personnes habillées d’orange à la démarche robotisée : les travailleurs esclaves. Suivies de ces personnes presque dénudées et s’enlaçant, représentant les satanistes qui prennent possession des lieux.

    Dommage que « carrément méchant » n’ait pas su analyser la symbolique de cette cérémonie, pourtant évidente et totalement assumée.
    Il y avait bien quelques rares éléments de folklore alpin, mais complètement en retrait et éclipsés par les symboles sataniques présents de bout en bout.