Catégories

Comics Outcast

Comics Outcast #50

La 50ᵉ !
Disponible depuis le

Dans ce cinquantième épiso— DÉJÀ 50 ?!! Donc… Dans ce cinquantième épisode, retour sur les titres préférés de nos chroniqueurs parmi les revues traitées dans les 49 premiers numéros. Nous répondrons aussi aux questions que vous nous avez posées ces dernières semaines. Zeph nous fera un topo du crossover mythique DC vs. Marvel. Adrien va faire appel à nos dons d’impro avec son jeu mystère, et Gaylord vérifiera qu’on connaît bien notre propre émission avec un quiz complètement vicieux.

 

 

CO050

 

LE CLASSEMENT ULTIME DES COMICS DU COMICS OUTCAST (Mais seulement à cause des résultats du quiz de Gaylord)
1. East of West (Jonathan Hickman/Nick Dragotta)
2. Jem and the Holograms (Kelly Thompson/Sophie Campbell)
3. Locke & Key (Joe Hill/Gabriel Rodriguez)
4. Secret Wars (Jonathan Hickman/Esad Ribic)
5. Nameless (Grant Morrison/Chris Burnham)
6. Action Comics (Greg Pak/Aaron Kuder)
7. Hawkeye (Matt Fraction/David Aja)
8. Punk Rock Jesus (Sean Murphy)
9. Wonder Woman (Brian Azzarello/Cliff Chiang)
10. Descender (Jeff Lemire/Dustin Nguyen)
11. Thor/Mighty Thor (Jason Aaron/Russell Dauterman)
12. Moon Knight (Warren Ellis/Declan Shalvey)
13. Black Science (Rick Remender/Matteo Scalera)
14. Doodle Jump (Meredith Gran/Steve Uy)
15. Southern Bastards (Jason Aaron/Jason Latour)
16. We Can Never Go Home (Matthew Rosenberg, Patrick Kindlon/Josh Hood, Brian Level)
17. Rachel Rising (Terry Moore)
Une émission de : Adrien, Éric, Gaylord, Joe, Kamui, LuxBox, Zephiriel
Un mot sur l'émission
Dans cette heure dédiée aux comics, Éric et ses chroniqueurs échangent autour de leurs lectures, vous font découvrir des auteurs, des illustrateurs, des éditeurs, et s'aventurent sur les adaptations de ces univers à la télé, au ciné, les jeux ou les expos. Publié un lundi sur deux.

Suivez l'actualité de Comics Outcast
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Hello,

    Merci pour vos réponses à mes nombreuses questions !

    Si je demandais des chroniques sur d’autres bd que des comics, c’était pour que cela soit fait par vous. En fait quand j’écoute votre podcast, j’ai l’impression d’entendre parler des potes et c’est vachement agréable. Voilà tout. Bisous.

    Frank

    Hello !

    Perso pour les chroniques BD je ne serais pas choqué d’en voir dans le comics outcast, après tout, tous les podcasts ont toujours un moment ou les chroniqueur présente rapidement un coup de coeur hors sujet avec le thème de l’émission. En plus si la BD vaut vraiment le détour pourquoi pas ? C’est pas plus hors sujet que d’aborder les séries tv et adaptation filmique de comics je trouve.

    Sinon, en comics chroniqué cette année (voir tous court) qui m’ont marqués, il y’a Low de remember que j’ai vraiment adoré car c’est magnifique (et qui du coup ma donner envie de lire « the last crime of america » du même duo d’artiste). Black science également de remember (et la pour le coup dans la foulé c’est les fear agent que j’ai enchainé).
    J’ai aussi adoré le hawk eyes/deadpool, qui n’est pas simplement un excellent comics mais qui est aussi le meilleur comics deadpool depuis des années ! Parceque bon le personnage nage un peu dans les comics de merde (quand c’est séries solos) depuis longtemps. Adorant le personnage et achetant bêtement tous les TPBs j’en fini de plus en plus rarement…

    Dans les pires trucs que j’ai lu sinon cette année il y’a le TPB numéro 3 de Rats queen, que j’ai trouvé totalement en décallage narrativement du reste de la série, un arc interéssant et très mal raconté, ultra confus et looooooong !

    Il y’a aussi spider gwen, silk et gwenpool qui touche le fond. Etant fan de spidey j’étais content de voir son univers s’étendre mais au final ont se retrouve vraiment avec du mauvais comics, les dessinateurs sont plus que des second couteaux donc c’est moche, (seul les couv sauvent spidergwen) mais en plus niveau scénar c’est du remake des plans galère que rencontrait peter parker au début de sa carrière, la seule différence c’est que maintenant c’est une nana sous le costume et que elles, ba le plus souvent elle foire. Y’a même pas la dose d’optimisme qu’on avait avec les spidey. Les gars font du comics teenage gritty !

    Au moins chez DC les nouvelles séries concernant les personnages secondaire ont su se démarqué. Je n’apprécie pas autant Grayson que Daniel, mais clairement c’est au moins bien écrit et original, pareil pour batgirl burnside. En plus artistiquement ont à pas l’impression d’être pris pour des cons, ont à des dessins vraiment sympa.

    Sinon, en parlant de Daniel, j’aurais bien voulu son avis sur le comics red skins/red widows (nom différent au US/FR il me semble). Une superhéroïne russe qui s’incruste dans une amérique des années 60 pour sauver l’industrie du porno ca lui parle ou pas ? (dessiner par dodson en plus, si il à aimé frank cho sur hulk…)

    Sinon niveau chroniqueur je ne correspond presque à tous les critères évoqués ! Sauf que je suis un homme ! Ma spécialité c’est plus les comics marvels (ou DC mais uniquement pour le batverse).
    J’aurais bien postuler chez les tauliers mais le rôles de chevelu/barbus de mauvaise humeur est visiblement déjà pris !

    A bientôt !

    lesgeeks

    Merci pour vos réponses sur les comics vampiriques, je vais chercher les Dracula !
    Encore merci pour vos émissions, continuez !

    Neibucrion

    Je comprends vos réticences à critiquer de la BD franco-belge dans un podcast de comics, par contre, j’aimerais bien entendre parler de comics antérieurs aux années 90. C’est pas pour rien qu’il y a des gens qui pontifient sur le « silver age » et le « golden age »… Le « golden age » c’est un feu d’artifice de virtuosité graphique avec des scénarios qui sont pas plus cons que ceux des comics actuels et parfois même plus fins. C’est une époque où les super-héros n’avaient pas monopolisé toute la création bédéastique américaine, où mon chouchou personnel, Milton Caniff inventait le graphisme de la BD d’aventures réalistes moderne (par opposition au dessin d’aventures stylisé franco-belge à la Hergé), inspirant ainsi les futurs Jacobs, Giraud, Pratt, Miller (entre beaucoup d’autres), tout en racontant des histoires d’aventures exotiques remplies de passions impossibles avec des femmes fatales fascinantes, et de scènes d’actions échevelées, modèle évident d’Indiana Jones. Autre modèle, de Star Wars cette fois-ci, les sublimes décors et créatures de la planète Mongo créés par Alex Raymond dans son Flash Gordon. Et oui, le cinéma des années 80, et notamment l’oeuvre de George Lucas doit tout au Golden Age de la BD américaine ! Si vous ne le connaissez pas, ça vaut vraiment la peine de le découvrir, et si vous le connaissez déjà, je ne comprends pas que vous en priviez vos auditeurs !