Catégories

Faster Than Light

Faster Than Light #15
Braid en 27 minutes

Disponible depuis le

Bonne année 2012 à toutes et tous ! Quinzième numéro de Faster Than Light, l’émission résolument consacrée aux speedruns proposée par Aspic et InkS. Vous y découvrirez une run magistrale de Braid, terminé en 27 minutes par le preux Ralf Janiak.

Aller plus loin

Envie d'en découvrir savoir plus sur le scénario de Braid ? Lancez-vous dans cette petite lecture (en anglais) !

 

Un mot sur l'émission
Quand un joueur d'exception termine un jeu en un temps record, on appelle ça un speedrun. Pour vous, Aspic et InkS commentent ces performances. Plus qu'un sport, presque un art.

Suivez l'actualité de Faster Than Light
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Azmar

    A la lumière de ces révélations finales, on comprends donc qu’en fait vous nous avez montré un jeu banal sans aucun twist et que vous avez supprimé la vidéo du site peu après.
    OMG What a twist.
    Superbe speedrun, on sent qu’Aspic s’est régalé ^^

    Fdwagong

    Pour les lapins j’y vois une référence au killer rabbit des Monty Python, après ça vaut c’que ça vaut.

    C’est terriblement frustrant de voir ce mec faire d’un seul coup des niveaux sur lesquels j’ai pu suer comme pas possible, à les refaire 35 fois pour parfaitement synchroniser le tout. Un grand jeu en tout cas.

    Adamas Samud

    En apprenant que le prochain FLT allait être sur Braid, j’ai senti mon petit coeur se serrer. J’ai vraiment eu BEAUCOUP de mal a finir ce jeu, pas qu’il soit long, mais que certains types de gameplay soit un peu « chaud » a comprendre du début.

    Je n’avais jamais attrapé le lustre, je tenterais bien ! :3

    Aka

    « on a jamais vu un tel niveau d’art, c’est dessiné :blahblahfapfap: »
    C’est sympa de s’enregistrer sur un speedrun, mais si les intervenants pouvaient etre autre chose que des novices aussi…

    InkS

    Euh… non. On a tous les deux terminé ce jeu à 100%.

    Azmar

    Disons, DE MANIÈRE PLUS DIPLOMATE, N’EST CE PAS ^^ que ladite remarque d’Aspicounet concernant le fait qu’ « on n’a jamais vu ça dans un jeux vidéo » témoigne quand même effectivement d’un certain néophi…li…sme (? Mes excuses par avance) en matière de vidéoludisme. Mais bon on est habitués ^^

    InkS

    Artistiquement, ça reste un jeu à part. On pourrait évidemment s’amuser à lister tous ceux qui ont un style graphique / musical similaire, mais l’ambiance qui ressort de Braid est, à mon avis, plutôt unique.

    Mathieu

    D’accord concernant l’ambiance certaine du titre, qui doit avoir pour origine une forme d’unité entre musique et graphisme. C’est un style particulier auquel j’ai été sensible, même si je comprends tout à fait – et j’ai rencontré pas mal de gens dont c’était le cas – qu’il ne nous touche pas ou que l’on juge que mieux a été fait ailleurs. Je sais que j’ai été plus emporté par Braid que par Limbo, par exemple.

    Joli speed en tout cas, même si le plus surprenant reste le dernier stage où il saute sur le chandelier sans avoir les étoiles – logiquement, il faut toutes les étoiles pour que les leviers activés dans le stage soient insensibles aux changements temporels, on peut alors tout activer, rembobiner et foncer dans le tas sans se préoccuper de rien – avec le boost de coin de plate-forme, qui n’est pas si facile à faire que ça de prime abord.

    Après, j’ai un peu de mal avec le fait de faire un speedrun sur Braid, le jeu ne présentant pas vraiment de « shortcuts » ou de tricks vraiment exploitables. La performance existe, attention, mais je peine à y voir autre chose qu’une exécution rondement menée des solutions que l’on applique placidement. Après, je ne jette pas la pierre aux joueurs vu que le mode time attack est présent de base dans le jeu, mais cela est sans doute tout personnel comme point de vue.

    ang

    Au niveau de l’histoire ça me semble proche du docteur Folamour.