Catégories

La Cartouche

La Cartouche #1
Où va Sonic ?, avec Benjamin Benoit

Disponible depuis le

Un nouveau No More Heroes sur Switch, la GamesCom 2017, un dossier sur Sonic, et… ça y est, La Cartouche est enfin dans vos oreilles !

Toutes les deux semaines dans La Cartouche, Loup (Alexleserveur) et Yann (InkS) reviennent sur l’actualité du jeu vidéo.

Un mot sur l'émission
L'actualité du jeu vidéo sans temps de chargement, toutes les deux semaines, présenté par Loup Lassinat-Foubert et Yann Rieder.

Suivez l'actualité de La Cartouche
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    kadmelia

    Coucou, merci pour cette nouvelle émission 🙂

    C’est effectivement « propre », très plaisant, votre duo fonctionne très bien, Concombre est toujours aussi agréable à écouter.

    Mais, il manque quelque-chose.

    Ptet le dossier qui était plutôt superficiel et qui peut presque se résumer à une liste des Sonic avec une appréciation subjective « nul – nul – bof – lui ça passe – nul ». Ça manque d’infos sur la saga, sur sa création, d’anecdotes, ou je ne sais quoi…

    Je suis parfaitement conscient que c’est du travail, mais la je trouve que c’est bancal : peu de news et un dossier trop long pour ce qu’il en reste.

    Voila, pardon pardon pardon d’être un peu méchant (-_-)’, j’espère pouvoir être constructif, c’est bien entendu un feeling complètement subjectif qui n’est peut-être pas partagé.

    Zali

    La rédaction aime : le ton très chill, la conversation posée, l’angle qui oublie pas de parler des RPG, jeux de gestion et autres oubliés des podcasts habituels, le temps pris pour faire un dossier avec un peu de récul

    Micro réserve sur le rythme qui flotte parfois un peu, m’enfin c’est un numéro 1. Et ptet aussi le manque de gimmicks, mais c’est aussi parce qu’on est habitué aux podcasts avec un ton plus « fun » en matière de JV, j’aime bien l’approche très calme aussi.

    Bref longue vie, force et honneur, j’écouterai avec fidélitay.

    Petit complément/déformation pro (aka point « jeux vidéo en médiathèque »): pourquoi les histoires de Shitty Friends et les horreurs genre Sonic Boom ça marchouille malgré tout : c’est généralement pas un angle très remarqué par les journalistes JV, mais Sonic reste une licence très forte chez les petits/tout petits.
    Tous les gosses que je connais, et à fortiori leurs parents inquiets jouent vaguement à Sonic. Parce que : pas violent, plate-forme = facile à comprendre, ton « je suis cool en 1991 » qui peut marcher chez des 5-7 ans, et bonus « ça sort sur les consoles Nintendo que tous les gosses ont ». Beaucoup de petits regardent les dessin animés à la télé ou sur Netflix, et sont fans, du moins jusqu’à ce qu’ils soient « trop grands » (vers 9 ans, ou au pire au début du collège).
    Et ça correspond à un âge ou globalement les joueurs se foutent un poil de la qualité des jeux. Tu fois un sonic boom a un gamin de 6 ans, il comprend qu’il « joue au dessin animé Sonic », pas que le jeu est pété ou que l’univers a aucune cohérence ou que la DA est souvent cringey.

      Merci pour ton commentaire 🙂 Effectivement, en grand adorateur de la gestion, de la stratégie, des RPG et des 4X, je compte bien parler de ces genres plutôt « niche » qui me tiennent vraiment à coeur 🙂

    Dysilik

    le meilleur moment dans une conversation sur sonic c’est quand on parle de Mario.
    Hâte au prochain numéro.

    Par contre si on a pas envoyé la wiimote dans sa télé en 2006 y’a pas de raison de rayer son écran de switch.
    Les écrans de protection c’est quand on prête sa console à un enfant, une bonne petite boite de rangement, un chiffon microfibre sur l’écran quand on la met dedans et ça roule. Le dockage/dédockage… suffit de la faxer droit.
    (je la sors et la rentre (mmmh) tous les jours par rapport à mon boulot de livraison et elle est comme neuve).

    Avant vos confessions sur votre manque de foi envers la durabilité de la switch, ça s’est laissé écouté très agréablement. Continuez, changez ou tirez vos protections rayés (les écrans ne rayent pas pour si peu) et hésitez pas à faire long si y’a besoin !

      Alors en fait, le problème vient du fait que certains docks sont légèrement bombés, et du coup la Switch frotte, ce qui amène forcément des rayures avec le temps. Et puis je suis toujours très précautionneux avec mes consoles ou smartphones, donc je préfère prendre toutes les dispositions possibles 🙂