La Cartouche #18

Nintendo Labo, économie des jeux battle-royale
Disponible depuis le

Loup est en vacances, alors Franck (Tech Two) le remplace au pied levé ! Au menu de cet épisode : un double dossier où Yann vous fait la critique de Nintendo Labo – plus précisément du Variety Kit – et où Franck dissèque les modèles économiques des jeux battle-royale.

Dans l’actu : Campo Santo est racheté par VALVe, Nintendo s’est trouvé un nouveau président sur fond de bilan financier très positif, et PC Building Simulator n’est pas un bon jeu.

Un mot sur l’émission

L'actualité du jeu vidéo sans temps de chargement, toutes les deux semaines, présenté par Loup Lassinat-Foubert et Yann Rieder.
Les commentaires

    Oula je bondis en entendant « C’est beaucoup plus dur de gagner à 4 dans PUBG que tout seul ». Euh non, puisque tu as beaucoup moins de chances de tomber sur des gens n’importe où sur la map, et donc de mourir : tout seul, tu as 99 adversaires répartis sur la map, alors qu’à 4, il y a seulement 25 équipes au max soit beaucoup moins de chance de croiser des gens et donc de crever comme une merde avec un tir venu de l’espace.
    Voilà, mes deux centimes !

      Franck Extanasié

      Statistiquement ça se tient, en conditions réelles pas du tout à cause des poches de concentration des maps et du comportement des joueurs. S’en tenir aux chiffres bruts ne rend pas compte des réalités du terrain. Tout d’abord, il y a plusieurs jeux dans le jeu, déjà les combattants sautant sur les points chauds (Pochinki, Military, Mylta, Hacienda del patron/San Martin, Los Leones, Resort sur Savage etc). Eux viennent pour la baston, et dans les 3 première minutes il n’est pas rare de voir le nombre de joueurs tomber de 100 à 50, y compris en solo. Ensuite il y a les long runners, ils vont profiter du trajet pour prendre les points de loot (prison, mansion, Georgopol nord, Severny, etc) qui eux font stuff rapidement et se mettre en position pour jouer le top ranking. Eux, qu’ils soient solo ou en escouade vont jouer le terrain et la zone pour arriver à leurs fins, en solo il est beaucoup plus facile d’arriver top 10 en étant attentif, en squad la coordination d’une équipe est une autre paire de manches.

      Il n’y a que 25 équipes certes (il n’en reste souvent que la moitié à la fin de la première zone), mais la puissance de feu est concentrée en moins de points, la rendant plus létale. Quand tu en croises un, le risque de pertes est bien plus important. Idem en déplacements en véhicules, ton risque de dégâts est multiplié par 4 par rapport à une partie solo. Finir à 2 face à des escouades de 3 voire 4 joueurs coordonnés est bien plus ardu que gérer autant de personnes jouant chacune pour sa peau.

      Sur une escouade le champ de couverture peut se faire à 360° là où seul il est possible de contourner des ennemis discrètement, tendre des embuscades où bénéficier d’une couverture au sniper pendant que tu déloges l’équipe ennemie.

      En solo seule ta propre survie compte et en connaissant bien le terrain et en prenant de l’avance sur les points stratégiques, tu seras difficile à déloger ou bénéficieras d’un avantage tactique (camouflage par les herbes, bâtiments, etc) qui, selon ta manière de jouer et de planifier ta partie, te donneront d’autres options stratégiques, sans compter que tu peux appâter pour déclencher des combats entre autres joueurs et profiter de combats déjà commencés.

      Gérer la même chose en escouade est beaucoup plus dur, tu ne peux pas tagger plusieurs bâtiments sans diviser ton groupe et si l’un des membres tombe sur une escouade de deux ou plus, c’en est fini de lui tout en handicapant ton équipe sur le long terme.

      Bref, de mon expérience je maintiens ce que je dis, désolé pour les bonds, on perçoit pas le jeu de la même manière, ça a le mérite de montrer qu’il est plus profond que beaucoup le pensent. 😀

    Une très agréable émission. J’ai notamment apprécié les détails sur le parcours du prochain président de Nintendo, et les remarques de Franck sur les Battle Royale.
    Vous tenez un rythme incroyable en ce moment, félicitations !

    Franck tu devrais travailler la prononciation de ces mots, ça ferait « pluss’ pro » : height, eight, weight .
    Ils se prononcent chacun différemment.

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !