La Cartouche #19

Comment corriger Metacritic ?
Disponible depuis le

Deux sujets sont au coeur de cet épisode de La Cartouche ! D’une part, un questionnement autour de Metacritic et la notation des jeux sur des échelles totalement différentes. D’autre part, un regard sur les défauts de Donkey Kong Country : Tropical Freeze.

Après un retour sur le Laval VR Show par notre ami Benjipesk, nous évoquons l’actualité : la disparition de Lord Casque Noir, N++ et Minit qui arrivent sur Switch, ou encore l’annonce baroque de RAGE 2.

Un mot sur l’émission

L'actualité du jeu vidéo sans temps de chargement, toutes les deux semaines, présenté par Loup Lassinat-Foubert et Yann Rieder.
Les commentaires
    LoS AnGeLiNoS

    Bonjour à Vous, il est possible de jouer avec n’importe quel personnage à DKCTF dans le mode difficile. L’ayant terminé sur Wii U en normal à 100% et fini tous les niveaux normaux en difficile en choisissant le perso idoine, je pense qu’il est également possible de le faire sur Switch. Cordialement. Los AnGeLiNoS

    DesEsseintes

    Bonjour a vous et merci pour ce podcast, ainsi que pour l’ensemble des productions Radio Kawa en general.

    Histoire de rapporter le debat a la sphere hexagonale, j’ai pour ma part beaucoup de mal a faire confiance, ou du moins a me retrouver, dans la ligne editoriale des principaux sites de JV proposant des critiques de jeux.

    Vous parlez a juste titre des jeux surnotes et de l’emballement general, mais vous oubliez (a dessein ?) les jeux sous-notes et l’attitude constamment blazee d’une certaine partie des acteurs de la presse JV en France.

    J’ecris « a dessein », parce que je vous mets dans le panier de la « galaxie Gamekult », soit parce que vous y officiez, soit parce que vous etes proches des personnes travaillant la-bas.

    Avant d’aller plus loin, je precise n’appartenir a aucune chapelle, et je me permets juste de parler de GK parce que vous pourrez me repondre, alors que vous ne pourriez deontologiquement pas le faire si je m’exprimais a propos d’un site dont vous n’etes pas proche.

    Bref, dans les Tauliers ou ici, je vous entends souvent parler de connivence entre journalistes et maisons d’edition, ou du moins de rapport de pression, et je vous crois sur parole). Mais j’ai le sentiment (peut-etre a tort ?) en lisant GK que la ligne editoriale y est inversee, parfois dans l’exces: j’ai souvent l’impression qu’un gros jeu, ou en tout cas qu’un jeu provenant d’un gros editeur, ne pourra jamais avoir une bonne note. Idem dans les previews. Comme si en permanence, donner un avis trop positif envers un gros jeu pouvait amener a se faire taxer de vendus, a perdre cette etiquette iconoclaste de GK.

    En revanche, tout ce qui vient du Japon, a fortiori si c’est non-traduit et pas disponible en dehors de l’archipel, semble immediatement recevoir un statut de jeu culte.

    Du coup et pour simplifier, je me sens perdu dans la presse JV francaise, entre des sites pas objectifs car trop enthousiastes, et GK trop dans la blazitude et le negatif.

    Exemple: imaginons que demain EA devoile un jeu d’infiltration, qu’on appellera « A Thief’s Life », en montrant uniquement 2 screenshots (donc rien)

    Presse JV (Gameblog, jeuvideo.com): « on est super hypes, ca a l’air genial, on en peut plus, vivement que ca sorte, blabla »

    Gamekult: « ca sent le rechauffe, c’est moche, on sait deja que l’IA sera aux fraises, nos infos nous disent qu’il s’agit d’un enieme blabla… Les vrais fans d’infiltration prefereront bien entendu Kukukoro Ni Densetsu Sato Ishiba 4, sorti uniquement au Japon en 1995 et vendu a 46 copies; une vraie perle »

    => Bref personne n’est objectif, et du coup au-dela d’eviter de me fier aux notes, je lis de moins en moins les critiques.

    Voila, desole j’ai ete un tantinet long. J’espere avoir une reponse, meme si en taclant (gentiment) Gamekult, j’imagine que mon message ne sera pas publie… Merci ! 🙂

      Ton commentaire est la démonstration parfaite de ce qu’on soulignait dans le podcast, donc merci.

        DesEsseintes

        Mais du coup, qu’est-ce qu’on fait ?

        Pour ma part, je me rabats sur les podcasts, comme les votres (surtout les Tauliers en fait), et en me renseignant sur qui sont les intervenants, et a quelle « chapelle » ils appartiennent.

        J’ai l’impression que l’intonation de la voix, et surtout l’aspect instantane du format (vous preparez les podcasts, mais ne pouvez pas vous « relire » surtout au bout d’une heure d’emission donc ce qui est dit dans un podcast sonne plus vrai et moins pre-mache) apportent plus d’objectivite.

        Mais sans doute je me trompe…

        En tout cas, en sans pretendre detenir la verite ni avoir raison, ca m’est devenu impossible, pour decouvrir un jeu, d’aller sur Gameblog / Jeuvideo et lire que tous les jeux ont l’air fabuleux (avec des titres d’articles racoleurs et qui me gonflent), puis ensuite d’aller en face chez Gamekult pour y lire que tout a l’air mauvais et deja-vu (avec des references constantes au Japon en mode « j’etale ma street cred » qui me gonflent aussi).

        Si les podcasts comme les votres, Gamerside, La Caz Retro, et autres n’existaient pas, je ne sais pas comment je choisirais mes jeux actuels et retro.

        Pour moi c’est ca la fin des notes, des critiques, et de la presse JV. Pas une question de format, ou d’offre premium. Mais des gens jamais objectifs meme quand ils pensent l’etre.

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !