Catégories

La Cartouche

La Cartouche #3
SNES : Nintendo Classic Mini et Tokyo Game Show 2017

Disponible depuis le

Loup et Yann passent la SNES : Nintendo Classic Mini au crible, reviennent sur le Tokyo Game Show 2017 avec l’ami Rudy, Yann a joué à Super Mario Odyssey… et Loup vous parle de jeux de gestion !

Toutes les deux semaines dans La Cartouche, Loup (Alexleserveur) et Yann (InkS) reviennent sur l’actualité du jeu vidéo.

🇨🇦 Vous aimez les interviews de personnalités du jeu vidéo ? Découvrez Poutine à deux (sur iTunes, flux RSS), un podcast d’interview de personnalités du jeu vidéo venues du Canada, un mercredi sur deux, sur RadioKawa !

Un mot sur l'émission
L'actualité du jeu vidéo sans temps de chargement, toutes les deux semaines, présenté par Loup Lassinat-Foubert et Yann Rieder.

Suivez l'actualité de La Cartouche
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    KimAndGumi

    Je trouve qu’on oublie à chaque fois le prix des manettes quand on parle du prix de la snes mini.
    Pour faire une comparaison, j’ai acheté un Raspberry Pi. Mais en vrai y a quoi comme bonne manette pour s’approcher du feeling Snes ? j’ai acheté une manette chez 8bitdo qui s’approche bien mais le prix : plus d’une trentaine d’euros ! C’est pas si donné que ça.

    Jayetbobfr

    Il a fallu que Alexleserveur évoque Illusion of Time pour que mes yeux s’illuminent de nostalgie. Oui mais oui ! Heureusement que je possède toujours la cartouche.

      Ce jeu m’a profondément marqué. Même si le gameplay n’était pas exceptionnel, il y avait une ambiance et une écriture que je trouvais vraiment très riches. Je m’y replonge sur ma chaîne dès que j’ai fini le let’s play de Secret of Mana !

    Hazto

    Vous m’avez fait peur avec votre sélection de jeux Wii, j’ai bien cru que vous alliez oublier Okami et Muramasa : The Demon Blade. Avec la sortie prochaine de Okami HD sur Steam, pensez-vous qu’espérer un Muramasa HD sur PC est envisageable ? (je l’espère très fort en tout cas même si je n’y crois pas vraiment)

    joqlepecheur

    A l’observation « comment se fait il que maintenant les jeux avec une esthétique retro sont souvent moins bien que les jeux de l’époque », je hasarderai que c’est parce que les pixel arts de l’époque ont souvent étés réalisés par des équipes volumineuses (il n’y a qu’à voir la longueur des crédits de fin dans super métroid), avec du talent qui plus est.
    Je considère comme une prouesse le fait que certaines petites équipes parviennent à dérouler un travail de niveau quasi-équivalent, même avantagés des outils modernes.