Catégories

La Ligue

La Ligue #3

La Ligue des livres qui rendent fou
Disponible depuis le

Au sommaire de cet épisode : Pour cette nouvelle émission nous parlons de…

The Big Book of Madness, un jeu de Maxime Rambourg, édité chez Iello pour 2 à 5 joueurs (~36€) avec un débat qui divise beaucoup nos chroniqueurs.

Donjons & Dragons 3.5, le père de tous les Jeux de Rôle, édité par Wizard of the Coast, où on fera un résumé de ce monde sans fin.

Murder Star Wars, qui s’est déroulé au Dernier Bar avant la fin du monde à Paris, avec quelques photos que vous pouvez trouver ici.

Une émission de : Zephiriel
Informations complémentaires

Nous retrouvons pour cette émission Wazzefun, Satan et Ketrus qui ont fait le plein de mauvaise foi pendant les fêtes et qui sont prêt à la déverser entre eux ! Le tout présenté par votre serviteur Zephiriel !

N'hésitez pas à nous retrouver sur Facebook et sur Twitter @LiguedesJoueurs !

Un mot sur l'émission
Bienvenue dans la Ligue des Joueurs Ordinaires ! Tous les mois pendant une heure la Ligue va vous plonger dans l'univers des jeux ! Vous ne comprenez pas pourquoi certains dés font plus de 6 faces ou comment on peut s'amuser en poussant des figurines sur un plateau en carton ? Alors écoutez la Ligue et comprenez ce nouvel univers ludique avec Zephiriel et ses chroniqueurs ! Publié chaque premier samedi du mois.

Suivez l'actualité de La Ligue
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    Gorfilia

    Pour « The Big Book of Madness », je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous dans le sens où le jeu est dur.. Avec de bon achat de cartes, une bonne mis en soutien et l’utilisation de la télépathie le jeu devient relativement facile.
    Par contre, je suis d’accord sur le fait des problème de conception. La réussite ou non du jeu simplement sur la dernière page ne récompense pas une belle partie, mais seulement une bonne pioche de fin (même si en théorie ton deck est sensé être bon à la fin). De plus la difficulté est inversement proportionnel au nombres de joueurs (comme pour « Dungeon Fighter ») , alors qu’elle devrait (à l’instar de « Gosth Story ») être constante par rapport au nombres de joueurs.
    Comme vous l’avez mentionné, la mécanique est toujours la même et toutes les parties se ressemblent. À 5, il y aura toujours au moins une personne qui ne fera rien lorsqu’il deviendra le joueur actif car elle aura jouée avant (soutien/télépathie) ou mis toutes ses bonnes cartes en soutiens.

    Fred

    La musique de fond nuit à la bonne compréhension des échanges. A utiliser avec parcimonie (beaucoup de parcimonie).