Catégories

Late Late Boudoir Gambetta

Late Late Boudoir Gambetta #1
Salomé Lagresle

Disponible depuis le

Pour cette première, nous recevons Salomé Lagresle, animatrice de La Semaine du Jeu Vidéo (RTBF) et deBattlefield3 TV, pour évoquer son métier d’animatrice, sa carrière, ses goûts de joueuse et ses autres passions.

Une émission de : Alvin, Aspic, Chloé, Yann (InkS)
Un mot sur l'émission
Faites la rencontre d'une personnalité du jeu vidéo à travers son interview. Pendant une heure, Alvin et Chloé retracent le parcours et creusent le caractère de leurs invités. Jazzy et cozy à la fois, il fait bon vivre au Boudoir Gambetta.

Suivez l'actualité de Late Late Boudoir Gambetta
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    Johnny

    Bon en fait, j’ai pas attendu d’être dans le train pour écouter. Soyons clair, je ne connaissais mais alors PAS DU TOUT Salomé. Je l’ai donc découverte avec cette émission. Un bon point pour l’émission, j’ai réussi à me passionner à l’interview d’une parfaite inconnue à mes yeux. Good job.

    Peu de chose à dire sur la forme de l’émission (à part qu’il va falloir installer le double vitrage :D). Ca se tient bien, le son est correct, le conducteur a l’air d’être tenu correctement, les questions sont (souvent) intéressante.

    Bravo pour ça en tout cas 🙂

    Concombre Masqué

    OK donc après écoute de ce numéro introductif vendredi soir, j’étais un poil mitigé cochon d’inde. Je pense que la question qui se pose d’office est la direction que vous voulez faire prendre à ce format – qui tourne autour de l’invité, de son égo et de son profil vidéoludique. La en fait j’ai plus eu l’impression que Salomé déroulait davantage son passé pro/perso qu’un véritable avis sur le JV ou un profil de joueur, du coup ça faisait un peu HS sur Radio 01. C’est peut être l’intention de base mais il y aura toujours quelqu’un pour crier à la mégalomanie, du coup. Enfin, quoi qu’il en soit, je pense qu’il y a deux poids deux mesures entre l’interview pure et le vidéoludisme derrière et que votre rôle va être de tâtonner pour le trouver.

    Ce que je peux humblement suggérer c’est de préparer une interview plus en longueur, plus personnalisée, d’actu si vous voulez (je veux pas paraître maniaque mais je suis sûr que son avis sur Tomb Raider aurait été intéressant) – qui permettrais d’établir une pensée propre à l’invité, l’objectif de l’émission quoi! Tenter d’inverser ces deux valeurs quoi. Vous savez, comme la page « My Favorite Game » de ce mensuel anglais un peu snob. (Bon là j’avoue ça tombe un peu à l’eau puisque la question, à l’évidence, ne se posait pas dans ce numéro)

    Allez Chloé, ne soit pas starstruck, on ne t’entends pas! Alvin, tu dois l’aider et la relancer un peu plus! 😉 … et attention au quiz qui a un peu ralenti le rythme de l’émission. Peut être le raccorder plus au JV ou au High Tech…

    Enfin, vous avez tout à gagner à accentuer le coté « jazzifiant » du show. C’est la mamelle d’un bon podcast : le ton relaxant et posé. Y’a pas mieux que TSF pour ça. Pépites jazz, fond jazz, je ne sais pas, ça gagnerais juste à être intensifié. Il y a de la place pour trouver un véritable conducteur, une interview en plusieurs étapes clés, qui singulariseraient l’émission – toujours invitéecentrée mais peut être moins en roue libre.

    On en reparlera autour d’un verre, c’est intéressant et sympa pour une émission qui essuie les plâtres mais je suis certain que ça peut être bien meilleur.

    Keep it rite

    *EXP*

    Hey les mecs si vous ne savez pas encaisser les critiques arrêtez tout.
    Je m’en fou un peu de passer pour le « hateur » du jour (d’après vos tweets) mais je donne mon avis et tant mieux si ça gratte.
    Disons que ce cher Concombre Masqué a dit avec des mots et des formes que je n’ai pas ce que je pense.
    Mon cher Alvin : oui je n’ai pas compris le concept de l’émission, mais peut-être que ce n’est pas très clair justement; c’est sensé parler du passé vidéo-ludique de l’invité mais je crois que ce premier numéro c’est perdu dans les méandres de l’univers cathodique.
    Je signale quand même, mon cher Inks, que j’ai dis dans mon dernier post que j’écouterais le prochain épisode, donc mon avis peut évoluer (ce que j’espère).

    bisous

    *E*

    soupape

    je ne connaissais la miss que de nom. Je suis un poil déçu de ne pas en savoir plus sur son travail au sein d Electronics arts (meme si je conchie battle3).
    J ai donc tendance a rejoindre l excellent commentaire de concombre qui s interroge sur l orientation de l interview.

    Parcque bon, son parcours ok, ses déboires (le mot est un poil fort) sur un site de jv francais why not mais son point de vue sur le media? une réaction sur l actu ou un fait marquant? j ai le sentiment qu il manque un petit truc pour accrocher l auditeur qui ne la connait pas.

    Reste que le concept est bon et peu carrément se montrer savoureux avec un acteur peut etre un peu plus ancré dans le milieu (dev, representant editeur ou fabriquant, ecrivain etc…)

    alors encore bravo pour tout le boulot fournit sur le site et longue vie a radio01

    InkS

    EXP : ça gratte parce que tu débarques comme un bourrin juste après un énorme effort collectif. Quand on vient donner une claque à un mec à bout de souffle, ‘faut pas s’attendre à ce qu’il le prenne bien, sérieusement. Tu soulèves certains points sur lesquels on pourrait discuter. Mais venir ici et littéralement attaquer le travail qui a été fait sans respecter le simple fait que l’émission puisse plaire à d’autres ou qu’on puisse y avoir mis beaucoup d’efforts pour le lancer aussi vite et en mobilisant autant de moyens, ça n’a pas franchement de quoi rendre fier. Tout comme ceux qui viennent, fourche à la main, gueuler sur les commentaires des Tauliers. Alors ouais, de temps en temps, j’ai moi aussi le droit de m’énerver. Surtout après plusieurs dizaines d’heures passées à préparer une soirée d’émissions.

    Concombre : bah merci pour ces suggestions. Je ne pense pas que l’émission deviendra aussi structurée que ce que tu proposes, étant donné le besoin d’avoir de la place pour rebondir aux réponses de l’invité. Mais effectivement, des choses intéressantes sont soulevées, notamment sur la part de contenu non-vidéoludique. Ce sera en grande partie à Alvin et Chloé de trancher au niveau de leur ligne éditoriale : jusqu’à quel point évoquer la carrière non-vidéoludique d’un invité ?

    Johnny

    Bizarrement, contrairement aux autres, le fait de ne pas parler massivement de JV ne m’a pas du tout dérangé dans ce format de l’émission. Au final, interviewer quelqu’un pendant une heure, on s’intéresse forcément à ses « à-côté ». Pourquoi vouloir parler absolument de l’actu ? C’est une personnalité du jeu vidéo qui nous parle finalement d’elle, le JV n’est pas forcément au centre de tout :). J’aime bien cette vision.

    Après, si je pouvais nuancer mon premier commentaire en ajoutant des petits bouts de Concombre dedans, je le rejoints qui était peut-être de trop/HS/décalé…

    EDIT : Je parlais du quiz ici ^^

    InkS

    Johnny : Et voilà, tu viens de donner l’exact point de vue opposé (et tout aussi cohérent/défendable) que celui, plus jeu vidéo-centré, de Concombre. C’est bien, Alvin et Chloé pourront se décider depuis vos deux commentaires. 😀

    Nihi

    Bon bah je m’attendais à rien et mon attente a été comblée. Sans moi la suite ou ça dépendra éventuellement des invités, mais là, même les questions ne sont pas pertinentes ou intéressantes…
    Je note la remarque liée à l’ego, qui m’a bien fait rire, la question sur le machisme qui m’a donné envie de couper direct tellement elle sortait de nul part…

    InkS

    nihi : Au moins, tu auras essayé. Sur les questions, j’aimerais quand même ajouter une chose : le LLBG est une émission d’interview/rencontre avec un invité, et ce n’est pas l’exact contexte pour mettre un invité face à ses contradictions. On peut faire ça dans un débat sans aucun problème. J’ai l’impression que tu espères midi à quatorze heures.

    Plus généralement, Ça se précise : on a peu ou prou le même genre de polarisation qu’avec Les Tauliers. Des gens qui aiment beaucoup, des gens qui rejettent en bloc (parfois violemment), et quelques mi-figue mi-raisin. Intéressant.

    Concombre Masqué

    Après, je l’ai réécouté à moitié hier soir et c’est sûr que le contenu est un autre débat. Quand tu entends « Oui parfois ils prennent des gens qu’ils ne connaissent pas » alors que toi même tu espères une réponse de la-dite rédaction en étant sûr de ton profil adapté, ça teste un peu ton sens de l’humour jaune vif

    Alexleserveur

    Je suis plutôt de l’avis de Johnny, à savoir que c’est bien justement d’avoir des émissions qui vont vraiment à la rencontre des personnes, de ce qu’elles sont/font, se détacher un peu de l’actu (qui est déjà traitée dans d’autres émissions sur Radio01). Et puis une interview sur le média JV, ça ferait ptet redondant par rapport à l’itw de QLGGMC. Là, c’est vraiment une rencontre (j’insiste sur le terme), avec tout le sens humain que ça implique.

    *EXP* > Le problème, c’est pas la critique. L’équipe entière est trèèèès habituée à en recevoir. C’est la forme que ça prend. Tu n’étais pas obligé d’être injurieux envers Alvin, par exemple.

    Nicouse

    Auditeur de DS01… euh radio01 depuis très longtemps (1er commentaire en passant), je dois avouer que de prime abord le titre fait vraiment très branlette élitiste, et cela ne me donne pas envie d’écouter. De facto, je n’ai pas encore écouté ce podcast donc.

    Toutefois, en dépit des commentaires peu encourageants, il me tarde de l’écouter car je suis curieux de voir ce que donne une interview de Mlle Lagresle hors du contexte d’un podcast collégial à la Gameblog, où elle a brillé par des propos insipides lors de ses interventions ponctuelles. En tout cas c’est le souvenir que j’en ai (ah le podcast MGS).

    InkS

    Le titre est (évidemment) à prendre au second degré. =)

    Victor

    Salutations à toute l’ equipe de l’ emission !
    En toute honnêteté je n’ ai pas réussi à finir l’ ecoute du podcast mais je me permets tout de même de prodiguer un petit conseil.
    Je ne parlerai pas de la ligne editoriale car celle-ci appartient uniquement aux créateurs et je respecte leurs choix.
    Par contre, il serait judicieux de donner à l’ emission une identité sonore et atmosphérique beaucoup plus prononcée afin de renforcer le concept.
    Ambiance jazzy, chill out pour des interviews plus personnelles dans une emission tardive en soirée ? Je dis oui mais du coup il faut ajouter un fond sonore, peut être également tamiser la salle d’ enregistrement afin de mieux plonger dans le délire etc… Ca peut paraître très con comme conseil mais je vous garantis que c’ est efficace. Ca aide aussi à faire avancer le concept.
    Bon courage pour la suite à vous tous.
    Cordialement.

    InkS

    Je viens de discuter de la question du fond sonore avec Aspic, il m’a indiqué qu’il travaillera à faire évoluer l’émission sur ce plan dès le prochain numéro.

    Chloé

    D’abord, merci pour vos critiques, on sait très bien que l’émission n’est pas parfaite, d’autant plus que nous n’avons pas fait de pilote avant pour tester le concept : cette première, c’était sans filet.

    Pour la question « plus ou moins de vidéoludique », cela dépendra beaucoup de l’invité(e). Salomé a essentiellement une expérience télé, ça semblait difficile de passer à côté. Mais on va essayer d’avoir de temps en temps dans l’émission des personnes qui taffent dans l’industrie et qui veulent bien parler (pas évident vu le verrouillage de la comm chez certains éditeurs, du coup on ira plus vers les indé/petites structures je pense).

    Mais comme le dit Alexleserveur, le concept de l’émission, c’est une rencontre avec une personnalité, alors oui il va forcément y avoir un peu de digression et on risque de partir vers des directions inattendues, comme toute discussion 🙂

    Jaydes

    Salut à tous,
    Auditeur des Tauliers et de QLGGMC, je suis venu pour voir cette nouvelle aventure et aussi entendre Chloé et son bagou sur le JV. Bon du coup moi qui aime ses position je ne l’ai pas beaucoup entendu, surement une prochaine fois.

    Rentrons dans le vif du sujet. Moi j’aime énormément le format, prendre un invité et parlé de son parcours ça me fait un peut penser à l’émission « Fréquence Star ». De mon point de vue le format et le rythme est parfait.

    Bon Salomé Lagresle … Premier contact sur GameBlog avec son Blog « La fille qui aiment les Bit ». Rien que le titre ne me plaisait pas et je faisait parti des gens qui n’aimaient absolument pas. Le contenu encore moins, très Gameblog avec leur sacro-sainte « Expérience celesto bidule ». Puis l’enchainement pour une télé grand public n’a fait que confirmé cette appréciation. Ce n’est qu’en lisant son Blog que je me suis dit que cette Blogueuse avait une vrai vision sur le jeu vidéo et qu’elle était très complète.
    Cet interview ne fait que confirmer le fait que Salomé, boss et apporte un angle intéressant quand on lui en laisse le moyen.
    Merci à toute l’équipe pour cette émission. Et à toi Salomé, pour ta sincérité.

    Nicouse

    Après écoute, je dois dire que ce n’était pas déplaisant.
    Je n’aime toujours pas le titre, même si au moins je sais pourquoi ça s’appelle comme ça.

    Quant à Mlle Lagresle, je comprends mieux ce qui m’a déplu à l’époque de Gameblog. En totu cas, on ne peut pas lui retirer que ses propos semblaient pour sincères: c’était donc plutôt agréable à écouter (si on oublie le vocabulaire répétitif notamment « vach’ment »).

    La suite au prochain n° donc.

    Snake2136

    Le système de combat de Final Fantasy X-2 est l’un des meilleurs de la série. Avec les job inspiré de FFV et les combos, c’est ultra riche et ultra dynamique. Dire que l’évolution du système statique est une mauvaise chose c’est probablement l’un des trucs les plus débile que j’ai pu entendre concernant la série Final Fantasy.

    Bob le cowboy des carpathes

    Salomé…ou la nana qu’on invite sans qu’on sache pourquoi

    Elle était sympa sur son blog mais quand elle a voulu ensuite devenir connue (même si elle se défend de vouloir être devant la caméra…pourquoi tu fais de la télé ma grande alors? Quitte à aller sur The Voice – qui n’a rien à voir avec le jeu vidéo au passage) c’est parti en cacahuète. Elle a enchainé les jobs ici ou là. On le voit bien dans l’interview, son CV doit ressembler à une collection de CDD tous plus opportunistes les uns que les autres. Elle parle de liberté de ton sur la RTBF (« gnagna on est pas des vendus ») mais dans le même temps elle bosse pour EA…ah…et là t’es pas une vendue? Dès qu’une porte s’entre ouvre elle fout le pied pour y entrer. On ne sait pas où va Salomé, je crois qu’elle ne le sait pas elle même.
    Elle dit qu’on a beaucoup critiqué, à tort, sa légitimité à parler jeux vidéo. Bah quand on voit comme elle en parle durant l’interview on peut se poser des questions quand même non? Je m’en fous qu’elle soit une nana, jolie ou non. Mais sur gameblog elle faisait tache, notamment dans les podcasts. C’est pour ça que personne n’arrivait à la blairer. On ne comprenait pas ce qu’elle faisait là (comme on a pas compris pourquoi Pia s’était faite lourder).
    J’aime bien l’émission (se concentrer sur un invité qui a un rapport avec le jeu vidéo) mais pour votre première vous deviez sacrément galérer pour avoir à inviter Salomé. Qui certes est une fille rigolote et sympathique mais dont les dents raillent tellement le parquet que c’en devient presque gênant. Pire : le jeu vidéo semble juste être une façon de briller parmi d’autre pour elle.