RadioKawa

Catégories

Le Player Club

Le Player Club #25

Les (bons) jeux sur smartphone et tablette
Disponible depuis le

Le Mobile World Congress s’est tenu il y a quelques jours à peine à Barcelone, Le Player Club vous parle donc tout natuellement des jeux sur smartphones et tablettes.

Pendant une heure, on fait le tour de ce marché particulier en faisant le tour de ses différents enjeux : systèmes d’exploitations, gimmick, les fameuses in-app purchases et même l’émulation. Enfin, sortez vos carnets car après la pause musicale, on vous fait le tour des meilleurs jeux exclusifs à ces supports mobiles.

Une émission de : InkS
Informations complémentaires

Invités : Ju et Cédric de Games in the PocketGhallium de Pocket Gamer France.

Émission diffusée sur la webradio SynopsLive le lundi 9 mars 2015.

Un mot sur l'émission
InkS s'entoure d'une ribambelle d'animateurs, de chroniqueurs et d'invités pour une heure de talk-show sans pareille. L'équipe vous proposera un zeste d'actualité, un billet d'humeur et une grande rubrique différente chaque semaine. Au Player Club, tout est possible !

Suivez l'actualité de Le Player Club
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    jokerman

    pour moi les joueur (exclusivement) mobile sont des ovni, et ça va vraiment au delà de ma compréhension. je ne parle pas de joueur occasionnel qui passe les 10 minute du métro comme ça, mais bien des joueur comme ju et cédric. j’ai un Iphone et un Ipad et absolument Aucun jeu (hormis hearthstone). Je ne dit pas qu’il n’y a pas de bon jeu sur mobile, mais pour moi c’est vraiment une expérience cheap du JV. je n’ai jamais trouvé d’expérience convaincante sur la plateforme, hormis des exceptions comme les jeux de simogo ou des perles sublimes comme monument valley… mais quoi qu’il arrive se sont des choses auxquels je joue dans mon canapé.

      Tu vois pour mois c’est plus une autre expérience de jeu. Je suis un gamer depuis l’époque Atari 7800, là j’upgrade mon PC pour The Witcher et pourtant j’adore jouer à Shadow Blade sur ma tablette ou un bon Dunmaku Unlimited. Pour preuve ces jeux sont même porté sur Steam ;).

    LeoCooper

    J’imagine que ca n’a pas du etre evident a organiser, mais pour le coup, avoir un invite dev mobile aurait donne a l’emission une veritable valeur ajoutee. Ce sont leurs contraintes, leurs objectifs et leurs idees qui pourraient aussi enrichir le debat.

    Ceci etant dit, il s’agissait d’evoquer les bons jeux sur tablettes et smartphone, donc le contrat est rempli 😉

    J’aurais bien aime en savoir plus sur la facon dont les invites « reperent » les bons jeux dans la foule de F2P disponibles (free-to-play ou pas en fait) sur les stores et dans quelle mesure les differences de traitement des jeux par les stores (Android, AppStore et Windows Phone notamment) ont une influence sur la qualite des jeux mis en avant.

    A bientot pour de nouvelles aventures 🙂

      Pour repérer les jeux F2P; c’est souvent par genre. Les runner games ont pour la plupart un système de progression calibré pour te faire payer si tu n’est pas bon. Dans les jeux de stratégies, c’est ta patience qui sera mis à l’épreuve. Le seul moyen de s’en assurer c’est d’y jouer. Pour la qualités des jeux, vu que l’on retrouve presque les mêmes sur les stores. Par contre, comme les jeux Android sont plus facilement piratable, on y trouve plus des versions d’essais avec un IAP pour débloquer la version complète.

        LeoCooper

        Merci pour ta reponse.

        En ce qui concerne le reperage, j’entendais plutot cela comme la selection : comment selectionnez-vous les jeux que vous allez tester et/ou dont vous allez parler ? La structure du marche du jeu mobile n’est pas tout a fait identique a celle des autres, les studios sont souvent plus petits avec moins de moyens. Procedez-vous donc de la meme maniere que les autres sites dedies aux JV sur PC ou console par exemple ? Comment vous repérez vous dans la jungle des stores pour trouver les perles rares ? Quels sont vos tricks et astuces? Recherchez vous des heures durants sur les forums ? Ou vous interessez-vous vraiment qu’aux plus « gros » jeux du moment ?

        Par ailleurs, de parole de développeur, c’est pas la qualité d’un jeu qui le met en avant, mais son nombre de download ou son accord avec les market (c’est d’autant plus vrai avec Android ou l’offre est particulièrement saturée). Ne pensez-vous pas que cela est un probleme majeur du systeme ? Les projets soignes et de qualite sont noyes sous les n-iemes copies des jeux a succes payant. C’est la que les sites specialises et la presse interviennent justement, pour contre balancer ce phenomene. Mais est-ce suffisant ? Le visiteur de store ira-t-il lire des tests de jeu avant de telecharger un jeu gratuit ? Le processus de decision n’est pas le meme, si on ne paie pas, on prend plus de risques, on ne se renseigne pas avant sur son achat, etc.

          Pour ce qui me concerne, je ne parle quasiment que de studio indépendant que j’aide même souvent dans la traduction de leur jeux sur les store français.
          Vu que je joue aux jeux mobile depuis l’époque des pocketpc et palm, je connais un grand nombre de développeurs qui m’envoient des infos sur leurs jeux ou ceux de leurs amis. Je sais aussi que je reçoit pas mal d’infos car je suis sur une liste de personne à contacter pour faire connaître des jeux mobile.
          Après, vu que je ne peux pas tout voir, je regarde aussi du côté d’un pote japonais qui tiens un blog sur le jeu mobile et aussi sur TouchArcade ainsi que Sidedb. Oui, c’est saturé, c’est pour cela que je préfère parler des jeux indie qui n’ont pas les même moyens que les boite du style Gameloft and co. Et justement pour en revenir sur les jeux gratuit, il y en a tellement, que les gens ont souvent la flemme d’en essayer beaucoup, du coup, ils demandent conseille. Il arrive même aussi, qu’ils essaient un jeu, qu’il ne l’aient pas trouvé super sur les 10 première minutes et le désinstallent. Après lorsque l’on parle du dit jeu dans notre podcast est que l’avis est positif, ils retente l’expérience plus sérieusement.

            LeoCooper

            Merci d’avoir pris le temps de repondre a certaines de mes questions ! On parle encore peu de la presse et des sites speciales jeux mobiles, c’est chouette d’en savoir plus !

    Oui tout gros évent n’est pas facile à organiser. Après je suis un peu comme Jokerman le jeu mobile se définit comme occasionnel et sur une courte durée même si certaines licences comme angry bird ou candy crush restent prenantes pour beaucoup.
    Enfin qui dit évent dit aussi promo – developper sa part de marché Bref BUSINESS. Même si on joue sur de la courte durée la vente de jeux vidéos offre un marché juteux : moins cher à développer, plus de clients potentiels, plus facile d’acheter à un jeu entre 1 et 10€ qu’à 70€

    #JeuxMobile
    http://gamersmagfrance.fr

    BillPortes

    Alors Inks se fait corriger une première fois sur Gameloft mais récidive quand même : Non Gameloft n’adapte pas les licences Ubisoft sur mobile « comme rayman par exemple ». Rayman Jungle Run a été fait par pastagames et édité par Ubisoft. Rayman fiesta run a été fait pas Ubisoft Montpellier. Pareil pour le jeu Driver, Assassin’s Creed Pirates et autres… Ubisoft a une division mobile qui adapte ses licences sur mobile et Gameloft a ses propres licences.

    Je corrige simplement car j’ai remarqué que dans les podcasts même quand sur Twitter on vous pointe une petite erreur, vous avez tendance a dire « oui mais… ».

      Au risque de faire un « oui, mais »…

      …il s’avère qu’avant Fiesta Run et Jungle Run (j’ai d’ailleurs interviewé Fabien Delpiano, à la tête du studio qui les a développé), les jeux Rayman mobiles étaient bel et bien des jeux Gameloft. J’en avais sur mon vieux Nokia qui faisait tourner ça en Java. Celui-ci ou encore celui-là, par exemple.

      Non mais.