Catégories

Les Tauliers

Les Tauliers #2
Le jeu vidéo, éternel bouc émissaire

Disponible depuis le

Ce soir, on discute d’Alain Delon, de Nadine Morano, d’embolie pulmonaire létale et d’une tonne d’autres charmantes choses.

Les_Tauliers_Explicit_Sign Cette émission est déconseillée aux mineurs

Une émission de : Loup (Alexleserveur), Franck (Fox), Jay, Jibé Jarraud, Yann (InkS)
Pause musicale

Le Club des Catholiques de Didier Super

Un mot sur l'émission
Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite. En direct chaque dernier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de Les Tauliers
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Fagarou

    Une très bonne émission, très intéressante, qui m’a permis d’élargir mon vocabulaire (c’est dur, les mots compliqués ) ! C’est juste un peu dommage qu’on entende moins Jibé que les autres.

    Vivement la prochaine !

    Mathieu

    J’écoute le podcast et je me permets de réagir vite fait au passage que j’écoute actuellement qui concerne la catharsis, la pulsion de mort et Médée (Euripide ou Sénèque ?). Je ne reviendrais pas sur la théorie freudienne de la pulsion, il y aurait bien des choses à dire aussi ne vous redirigerais-je que vers « Le Livre noir de la psychanalyse » (dir. C. Meyer) qui rétablit nombre d’idées et parle plus justement de l’état actuel de la recherche sur ces questions… Parler de pulsion de mort sur un sujet qui cherche à pointer du doigt la diabolisation du jeu vidéo me fait l’effet de défendre la théorie géocentriste dans une émission consacrée à la vie extra-terrestre 🙂

    En revanche, je voudrais revenir sur la notion de « catharsis », largement dévoyée hélas comme nombre de termes techniques, et je pense que cela ne peut, en aucun cas, s’appliquer au jeu vidéo. Je vais essayer de bien présenter mon propos.

    Parlons d’abord de la « catharsis ». Là où on ne fait pas d’erreurs généralement, c’est dans le côté « purgation » : le terme, employé dans la « Poétique » d’Aristote est directement issu du vocabulaire médical. Cependant, là où on tend à se tromper, c’est que la purgation ne consiste pas à voir des exactions violentes dans l’espoir de nous donner comme une satisfaction indirecte : autrement dit, la catharsis ne consiste pas à voir des scènes violentes pour nous procurer du plaisir, mais à nous vider de nos envies de violence en les voyant sur scène. Et cela se fait par l’intermédiaire de la « crainte et de la pitié » (« phobos kai eleos »), qui se trouvent être en réalité un même sentiment, l’un dirigé vers nous, l’autre vers les acteurs. De là, quand on voit de la violence gratuite, on ne ressent pas de la « catharsis » mais bel et bien du plaisir voyeuriste et malsain : la catharsis est intimement liée à la notion de tragédie dans le sens, encore une fois, grec du terme.

    Aussi, quand vous donnez l’exemple de « Bulletstorm » je crois, on est plus proche du « castigat rigendo mores » que de la catharsis, plus proche de la farce que de la tragédie, de Rabelais que de Racine : ce sont les guerres picrocholines et pas « Vénus toute entière à sa proie attachée ». Et quand bien même l’on considérerait un jeu comme « CoD », la notion de catharsis ne s’applique pas car il n’y a aucunement tragédie… Et l’on sait d’ailleurs que concernant la violence, ce n’est pas les œuvres où l’on voit les exactions qui sont les plus fortes… Horace déjà le théorisait.

    Bref, il me semble que concernant ce moment-là du podcast, intéressant cependant, cela aurait pu être pertinent de distinguer la violence farcesque d’un « Mortal Kombat » et la violence très « premier degré » d’un « Homefront »… car le processus derrière est entièrement différent : on ne regarde pas « Brain Dead » de la même façon que « Funny Games » 😉 Mais la conclusion sociologique menant à l’échelle de valeurs me semblait nécessaire : résultat qui me va, même si j’ai tiqué sur ce petit point…

    Moi aussi je suis un taulier, mais dans un autre domaine :p

    Mathieu

    InkS

    Woaw. Bon, une chose est sure : même si tu ne nous l’as pas envoyé par mail, on va lire ton commentaire lors de la prochaine, Mathieu. =)

    Jay

    Mathieu > Merci pour les précisions.

    Alexleserveur

    Mathieu > Le problème de la catharsis dans le jeu vidéo, c’est que le joueur est par définition acteur. Cela dit, je reste persuadé que le jeu vidéo joue un rôle cathartique – ne serait-ce que parce que je l’expérimente moi-même. Il me semble en effet qu’il y a une projection qui s’opère, et les violences commises dans le cadre du jeu calment la colère (au sens étymologique également, donc l’humeur) du joueur. Mais comme nous sommes joueurs, nous prenons également plaisir à jouer. C’est le jeu qui nous procure du plaisir, pas forcément la violence des scènes. Car sinon, prétendre que le jeu ne peut avoir de vertus cathartiques parce qu’il procure du plaisir amènerait à prétendre que l’on ne peut prendre de plaisir en voyant une tragédie grecque (ce dont je doute fortement et empiriquement).

    Pour le reste, je ne vois pas ce qui te dérange dans le fait que j’aie parlé de pulsion de violence et de mort naturelles et nécessaires dans ce débat. Au contraire, ça me semble parfaitement logique : on pointe du doigt le jeu vidéo comme étant violent comme s’il fallait bannir la violence de la société. Je suis simplement persuadé de l’inverse : s’attaquer à la violence est inutile. C’est toujours la même humeur, cette colère, qu’il faut dompter, encadrer, évacuer, « décharger ». Je ne diabolise pas les jeux violents, je les dis nécessaires. Je souligne simplement la bêtise de vouloir vivre dans une société sans violence. Ce serait comme vouloir vivre sur une Terre sans volcans : il faut que ça sorte, et la répression ne conduit qu’à l’explosion.

    ang

    Il y a plusieurs qui m’ont gêné voir énervé:

    1- La pause musicale

    Ca fait peut-être rire certains d’entre vous et peut-être les auditeurs, mais je ne crois pas qu’une « émission » quel qu’elle soit, puisse être le bonne place pour insulter les catholiques (car le catholicisme au delà de la croyance c’est aussi une communauté) avec des clichés qui tous sont objectivement critiquables soit, sur la véracité des faits, sur l’exagération outrancière, par la moquerie d’opinions dans le but d’en imposer d’autres sans argument autre que la bêtise, au prétexte que l’on se croit intellectuellement supérieur aux croyants, ça relève sans exagération d’une forme de fascisme ou de totalitarisme (au choix c’est pareil).
    C’est vrai que c’est très bien vu dans certains milieux de se moquer des catholiques, ils ne se défendent pas aussi violemment que les musulmans (j’attends de voir si vous diffuserez quelque chose de semblable sur l’Islam), et ça permet de cacher que l’athéisme est lui-même une croyance assimilable à une religion dont se targuait ostensiblement le communisme et le nazisme.
    En bref, à éviter, ce n’est pas de l’humour que de traiter quelqu’un de con surtout quand on est pas mieux que lui.

    2- Remarque sur la Critique Cruelle de Flower

    Si certains ont des remarques à faire à ce sujet, il y a une page Dailymotion et même un site pour l’adresser directement à l’auteur, ce serait d’ailleurs bien d’argumenter l’avis.

    3- Même si le jeu vidéo est en interaction avec la société et qu’il faille s’éloigner de temps en temps du sujet, avec raison, je pense que c’est allé un peu loin, bien que la discussion ait été passionnante.

    Le podcast est TRES intéressant, le débat est bien mené, les avis justifiés, ça c’est très bien, et j’attends avec attention le prochain, mais les points précédents me chagrinent toujours quand je la réécoute, alors que la première émission était grandiose, je m’en lasse pas.

    InkS

    De même, point par point.

    1) Didier Super use du second degré. Alors oui, effectivement, si on l’écoute tel quel et qu’on prend les paroles sans aller pour loin, c’est une terrible insulte. Je te laisse jeter une oreille à ce que cet homme à produit musicalement en dehors de ce titre – tout est du même acabit. Ce n’est pas une insulte, point. On ne va pas se mettre à compter les points entre telle et telle religion : Jay nous a proposé de passer du Didier Super, et comme cela correspond à l’esprit un tantinet transgressif de l’émission, on l’a diffusé.

    2) Ah, en l’occurence, pas du tout. La critique d’Arthur – avec qui je suis quand même assez proche – n’est pas ici en cause (il pointait les défaut du jeu dans sa CC, lui), n’est pas l’objet des railleries de certains Tauliers, mais plutôt le très contesté test réalisé par Julien Chièze – qui sait depuis longtemps ce que certains pensent de ce texte.

    3) Un hors-sujet trop long, là, on est d’accord. 😉

    ang

    merci pour ces précisions.

    Alexleserveur

    Ang > Pour ma part, je suis un peu choqué par l’utilisation du terme « violemment » au sujet des musulmans et peut-être encore plus par le point godwin juste après, surtout qu’on parle davantage de néo-paganisme nazi que d’athéisme (ce qui est tout de même très différent). D’autant plus que, pour aller plus loin, l’Eglise catholique s’est bien accommoder du nazisme avant de le condamner. Bref, la chanson de Didier Super est une chanson humoristique. Et c’est tellement plus mignon de se faire traiter de con en chanson (Brassens le faisait très bien).

    ang

    Le point godwin est un truc de geek ça ne me concerne pas, vous pouvez m’en mettre mille, ça n’est pas un argument mais un manque d’argument.
    Pour ce qui est du terme « violemment », la précision que j’aurais dû mettre c’est « certains musulmans », la généralisation était fausse mais la violence évoquée est réelle quand des caricaturistes ou des écrivains doivent vivre caché pour avoir critiqué ouvertement l’Islam sans parler des attentats un peu partout dans le monde, heureusement que le franc-maçon Breivik est là pour le cacher.
    Quand au néo paganisme des nazis, il est artificiel pour ne pas dire nul, en revanche ce qui est réel, c’est qu’Hitler à clairement dit devant ses collaborateurs proches « être le pire ennemi de l’Eglise catholique » car il la connaissait.

    Après pour la phrase « D’autant plus que, pour aller plus loin, l’Eglise catholique s’est bien accommoder du nazisme avant de le condamner. » Je vous demande de faire des recherches historiques au lieu de croire aveuglément les mensonges colportés par une certaine propagande et de bien vérifier sur un sujet aussi important si c’est vrai, car j’ai beaucoup d’éléments contraires, entre autre chose:
    La déclaration historique d’un ambassadeur d’Israël, Mordechai Lewy, ambassadeur auprès du Saint-Siège, il y a quelques mois:
    « la volonté vaticane de sauver des juifs est un fait » ou encore « Ce serait une erreur de penser que l’aide apportée aux juifs pendant la guerre à Rome est venue des couvents et des instituts religieux comme si c’était de leur propre initiative, sans le soutien du Vatican. »
    Il est vrai que Pie XII n’a pas prononcé de discours direct contre la Shoah. Il considérait que « le martyre ne se décrète pas à Rome », et gardait en mémoire ce qui s’était produit en Hollande, où la condamnation par les évêques catholiques a eu pour effet direct une aggravation des déportations, a moins que vous auriez préféré que le catholiques souffrent eux aussi le martyr en plus de la guerre.
    Radio Vatican portait la voix du pape lorsque cette déclaration fut diffusée :
    « Quiconque fait une distinction entre les Juifs et les autres hommes est infidèle à Dieu et contredit les commandements de Dieu. Aussi longtemps que les hommes feront des différences dans le traitement des membres de la famille humaine, la paix dans le monde, l’ordre et la justice seront menacés »
    3.000 Juifs ont même été hébergés dans la résidence d’été du Pape, à Castel Gandolfo. Des historiens juifs, Pinchas Lapide ou Sir Martin Gilbert, évaluent à plusieurs centaines de milliers le nombre de Juifs sauvés sous la conduite du Vatican. Pour finir sur le sujet, le 12 mars 1937, Pie XII publia une encyclique anti-nazie « Mit brennender Sorge » (« Avec une vive inquiétude ») adressée aux évêques allemands et lue, en chaire, intégralement, dans toutes les églises catholiques d’Allemagne, ce document provoqua une riposte rageuse de la part du gouvernement nazi à Berlin.

    Et pour en revenir à la chanson, ce n’est pas plus mignon ou drôle de se faire insulter en chanson, il n’y a pas d’humour dans l’insulte, c’est comme pour le mensonge quelque soit sa forme ça reste un mensonge.

    PowerMugen

    Je pense qu’il y a énormément (plus qu’on ne le pense) de gamins sur CoD, c’est devenu banal dès le collège de jouer à ce genre de jeux. (CF ma copine qui est prof de collège, avec des 5e et des 4e).
    Les gamins jouent à des jeux hyper violents et parfois à la morale douteuse, mais moi à 12 ou 13 ans j’étais sur Diablo, warcraft 2, Fallout 1 et 2, sur Doom, Quake, ou GTA… et pourtant je suis (relativement) équilibré aujourd’hui (j’ai la chance d’avoir un grand frère avec qui je jouais et des parents plutôt ouverts qui savaient de quoi il s’agissait).
    L’idée est plutôt, à mon avis, de savoir si les gosses qui jouent aujourd’hui à ces jeux sont suffisamment encadrés et suivis ?

    InkS

    Coucou. C’est moi, l’admin.

    Ang, ALS : du calme. Je suis totalement pour la liberté d’opinion et tout ce qui s’ensuit. C’est pour cela que j’ai accepté de diffusé Didier Super en PM, dans l’idée que c’est du second degré et rien de plus. On parle de jeux vidéo, ici. J’ai certes mis ma responsabilité de diffuseur dans le sac en laissant passer cette chanson, on est tous d’accord, mais je l’ai fait au simple titre qu’elle correspond au ton déconneur de l’émission, pas à la caricature du catholicisme en soit. Parce que c’est une caricature en soit. Didier Super aurait fait une même chanson en remplaçant les catholiques par des musulmans, des juifs, des bouddistes ou que sais-je encore : mon choix n’en serait pas affecté. Or, il s’avère que, malgré tout, ce fut un choix risqué : soit, j’éviterai consciencieusement les chansons qui parlent de religion ou de politique.

    Si vous voulez continuer ce débat, libre à vous, mais j’apprécierais vraiment qu’il se passe par mail (ang, tu peux contacter ALS via alexleserveur@radio01.net, une adresse générique qui transfère tout sur son mail perso.) ou sur les forums de Didier Super – si ils existent.

    PowerMugen

    J’avais tout juste sorti le popcorn… :/
    Enfin ce désamorçage est de bon ton, il faudrait pas que les commentaires sur le podcast dérivent autant que le contenu (héhé).

    Vivement le prochain en tout cas!

    InkS

    Bah, c’est surtout que ça n’a pas lieu d’être sur Radio01.net. Rien à voir avec le sujet de l’émission. Et du coup, ça noye les commentaires comme le tien, plus haut.

    ang

    Je suis désolé Inks de venir foutre un peu le merdier mais c’est important pour moi de ne pas laisser passer ça.

    Fox

    Je tiens juste à dire une chose : Je suis catholique, croyant et pratiquant, j’écoute du Didier Super, et j’apprécie le personnage. En tant que Co Prod j’ai validé de bon coeur, le second degrés d’un chansonnier provocateur est et sera toujours le bienvenu pour ma part.

    On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.

    Ang, je te présente personnellement mes excuses.

    Yo

    une bien bonne emission, tout aussi interessante que la premiere.
    comme annoncé, c’est moins vulgaire…bon moi ca me genait pas vraiment dans le sens ou un jargon bien fleuri est parfois plus efficace que le reste, dans le cas d’un coup de gueule par exemple, ca etaye mieux le propos scandaleux du truc…maiiiis bon, c’est mon avis, et d’un autre coté je comprend pourquoi ca devait changer.

    si je devais faire un souhait pour l’avenir, ca serait toujours plus d’anecdotes (le genre auquelles nous autres auditeurs n’avons pas forcement acces), et surtout une emission qui traite du changement dans le monde de la presse videoludique, comme l’a judicieusement proposé jay a plusieurs reprises (je crois que ca lui tient a coeur 🙂

    sinon ben continuez comme ca, je sais pas si c’est une question de generation mais j’aime le propos general, c’est sincere et on sent l’envie de debattre, de defendre son avis, je trouve ca excellent.

    bonabab

    Comme le disait PowerMugen, et pour avoir transporté des collégiens quotidiennement, sur une cinquantaine de gamins (garçons et filles confondus), j’avais repéré au moins 5-6 p’tits gars dont le sujet récurrent était CoD. Et pourtant, ces gosses n’étaient vraiment pas les plus pénibles à gérer, quand ils parlent de leur jeu, ils sont concentrés sur des choses qu’ils ont vécu virtuellement et échangent leurs expériences. J’trouve pas ça foncièrement mauvais, mais là encore, ça dépend pour qui… Par exemple certains gosses sont capables d’analyser (ou en tout cas de répéter une analyse qu’ils ont lu quelque part) avec beaucoup de pertinence le fonctionnement du jeu alors que d’autres font un focus sur leurs performances en se comparant systématiquement aux autres. Bref, j’ai bien senti que l’appréhension d’un même jeu diffère énormément d’un individu à l’autre.

    Concernant l’émission, j’ai écouté les deux avec beaucoup d’intérêt, tant pour le choix des sujets que pour le ton général. Personnellement, j’ai carrément apprécié la grande liberté que vous vous accordez, j’ai eu l’impression que tant qu’il y avait des choses à dire, l’émission continue et ça fait plaisir d’entendre des gens qui expriment leur point de vue en allant au bout de leur réflexion.
    Donc ouais Jay parle beaucoup, mais tant que ça sert le sujet de près ou de loin, je trouve ça intéressant. J’pense pas qu’il faille le museler, mais qu’au contraire ça encourage tout le monde à se lâcher complètement quand il y a des choses à dire.
    J’aime bien le rythme de l’émission.

    Continuez, les tauliers … hum et d’ailleurs j’ai loupé un épisode ou bien vous n’avez jamais expliqué l’origine de ce nom d’émission ?

    Arkan

    Quel duo !
    Jay le Mylène Farmer du jeu vidéo « passionné désenchanté ».
    Als le pragmatique contemplatif.
    Un air de Candide au XXIème.

    D’ailleurs mes sincères remerciements à Jay de s’être retenu 1h15, je pourrai ainsi partager cette écoute avec les enfants.
    Une émission qui vagabonde au bord de l’abîme métaphysique, entre critique de la société, rationalisation de l’espèce humaine, confrontation des cultures etc. Le jeu vidéo de thème central devient prétexte à une argumentation qui effectivement relève plus de l’étude anthropologique, sans que cela ne me déplaise au contraire, je me demande si vous n’avez pas égaré une partie de votre public dans le dédale.

    Concernant le contenu, évoluant en ces domaines, j’appuie la constatation que vous partagez aussi avec nombre croissant de personnes, le manque d’implication dans l’éducation lié à l’abandon pur et simple de toutes formes de responsabilités au profit d’une radicalisation globale des pensées.

    Maintenant la place des jeux-vidéo dans cette histoire n’est ni de servir de bouc-émissaire, ni d’être un exutoire à fanatisme. Pourquoi pondre des FPS où l’on égorge des Russes, où la but est de contempler les entrailles d’un Afghan ? parce que cela se vend par palettes avec une bonne publicité -16. Pour moi à partir du moment où l’on vise le « réalisme » dans un jeu de guerre volontairement « gore » c’est que quelque chose a disjoncté. Que des gamins fantasment sur le sujet c’est normal, que des adultes assument de leur fournir ces produits par contre… surtout sans le moindre encadrement (c’est là le point crucial).
    Si ce n’était qu’avec les jeux…

    Je précise que je ne parle pas des jeux de zombies cartoonesques, ni des jeux de tir réalistes qui s’en tiennent aux limites raisonnables, mais bien de ceux dont l’objectif est de faire du trash pour exciter les mômes (ou d’exciter les créateurs eux-mêmes malheureusement).

    Jibé et InkS trop discrets, essayez de leur laisser le temps de répondre. Même si c’est énergique, le format discussion entre amis peut s’avérer très ségrégatif entre les intervenants, de fait l’emphatique s’imposera au détriment des plus pondérés.

    Merci à vous et bonne continuation.

    Couac Canard

    Pas mal l’émission, mais a certains moment, je dois dire que j’en ai eu assez du coté un peu réac du genre « ouais non mais on est dans une génération ou les interdits sont plus permis de toute façon ».

    Couac Canard

    La première fois que je vois un article qui parle aussi justement des jeux-vidéos! Bon, je dois avouez que je ne vais pas souvent sur les sites Vidéoludiques mais quand même, la manière dont-ils traitent le sujet et ou ils font l’inverse totale de l’analyse du mec lambda pourrais faire…Vraiment bon!

    Mais je pense que Fondation de France ignorera l’article royalement.

    Jay

    En tout cas, on a des auditeurs de qualité.
    Mais Ang, c’est de l’humour hein. Je pense pas que tu envoies une missive ou un pamphlet à toutes les stations de radio, les télés ou les sites où l’on plaisante – avec humour noir, caustique et probablement stupide – de la religion. Sinon faut absolument que je fasse une affaire d’état au sujet de tout ce qui est dit sur les handicapés.
    Blague à part, on rigole HEIN. Si on passe du Didier Super, c’est parce que ça nous fait marrer justement. Et encore, tu as de la chance car mes comparses m’ont empêché de passer « Les Enfants, faut les brûler » que je trouvais plus en adéquation avec l’émission.
    Bref, c’est pas méchant. Je vois que le sujet te touche, l’objectif n’est pas de faire du mal, mais encore moins de recevoir des leçons moralisatrices qui viennent d’un mec qui, de toute évidence, prouve qu’il a le cul serré.
    Ensuite, le fait de citer Radio Vatican est sans doute la plus violente des violences, surtout pour étayer ses dires. Si tu veux vraiment rentrer dans le sujet, on va s’abstenir… on cause de jeux vidéo nous. Mais j’ai une question pour toi : comment Radio Vatican explique la richesse, justement, du Vatican. Et quel scandale secoue depuis quelques années les Gardes Suisses. Et…
    Bref, personne n’est parfait et c’est justement ça qui est intéressant et drôle aussi. M’est-avis que démanteler le Vatican donnerait à bouffer à la planète entière. Tu en pense quoi ?

    Mathieu

    Désolé de ne pas avoir rebondi plus tôt sur cette réponse (je te remercie d’ailleurs d’avoir prêté attention à mon premier message), mais les congés estivaux sont ce qu’ils sont 🙂

    Je voudrais revenir sur ces deux points (catharsis/pulsions de mort) et mieux préciser mon propos :

    — Concernant la catharsis tout d’abord. Ce que tu précises, soit « il me semble en effet qu’il y a une projection qui s’opère, et les violences commises dans le cadre du jeu calment la colère (au sens étymologique également, donc l’humeur) du joueur » est effectivement juste, mais voilà : ce n’est pas de la catharsis, mais c’est proche du rôle de la comédie. La catharsis a une vertu morale avant toutes choses, il s’agit d’une forme d’intellectualisation du geste. Le fait de ressentir une purgation « physique », de se calmer et d’être comme « fatigué » comme si on sortait d’une séance de jogging — on l’entend dire, des gens font du sport « pour se calmer les nerfs », ne peut être de la catharsis à proprement parler mais plutôt un dérivatif.

    Je suis fondamentalement d’accord avec ce que tu as dit, mais je tique sur le mot lui-même, dévoyé comme certains termes psychanalytiques (« mythomanie », « schizophrénie », « paranoïa »), et qui renvoie à une notion précise et du reste très délicate à définir… Pour l’avoir beaucoup étudié cette année, je puis te dire que Racine et Corneille eux-mêmes n’étaient pas tout à fait sûrs de ce dont il s’agissait. J’aurais ainsi préféré un autre terme, même celui de « purgation », en lieu et place de « catharsis ».

    « Car sinon, prétendre que le jeu ne peut avoir de vertus cathartiques parce qu’il procure du plaisir amènerait à prétendre que l’on ne peut prendre de plaisir en voyant une tragédie grecque (ce dont je doute fortement et empiriquement). »

    Le principe de catharsis n’est pas lié directement à celui du plaisir, du moins leur relation est unidirectionnelle. Le principe de plaisir est premier et primordial (Aristote, Horace, Corneille surtout et ses trois discours sur le théâtre), la catharsis permet d’atteindre le sublime. Autrement dit, on peut avoir du plaisir sans subir de catharsis (et tant mieux !) mais on ne peut pas subir une catharsis sans avoir de plaisir. Les auteurs qui s’y essaient font des œuvres moralisatrices — et non plus morales — et chiantes.

    — Concernant la « pulsion de violence », c’est plus un problème épistémologique que linguistique cette fois-ci. Étant très sceptique — et cette fois-ci, de façon empirique 😉 — vis-à-vis des théories de Freud et de Lacan (je serais plus jungien dans l’esprit), je ne peux accepter cette théorie de la « pulsion de mort », tout comme j’ai du mal avec « Totem et Tabou », le stade sadico-anal ou les bienfaits de l’hypnose dans la démarche psychanalytique (défendu par Freud jusqu’à la fin de sa carrière). Encore une fois, je ne suis pas contre ce que tu as présenté, mais j’ai tiqué contre le plaquage d’une théorie sur un phénomène comme « allant de soi ». J’aurai réagi de la même façon si tu avais déclaré, par exemple, que le jeu « Ico » est une présentation claire d’un complexe d’Œdipe, ou que la vision du temps dans « Silent Hill 2 » est proche de celle de Foucault. En soi, c’est pas faux, mais c’est pas vrai non plus… et cela soulève bien trop de problèmes. Je suis pour tenter d’expliquer les choses, je suis contre la stratégie de la pieuvre, qui utilise les mots comme un rideau d’encre et espère ainsi avoir tout éclairé… comme disait Aloysius Bertrand, « Mon livre, le voilà tel que je l’ai fait et tel qu’on doit le lire, avant que les commentateurs ne l’obscurcissent de leurs éclaircissements. »

    De la description avant toutes choses ! Et pour le reste, laissons les mots compliqués aux technocrates. Ils aiment bien ces trucs là :p

    Vivement la prochaine émission !

    Olive

    Salut,

    une simple félicitation pour l’émission. je passe toujours de bon moment à vous écouter. j’apprécie beaucoup les interventions de jay. j’ai hate de le retrouver sur son site.

    continuez comme cela. à plus.

    Jaydes

    Intervention bien en retard, et je vais apporter mon regard de papa gamer, ayant moi même des enfants qui jouent.
    Pour ma part je ne prends pas en compte la norme PEGI, qui sont ses gens qui s’octroient le droit de me dire ce que je dois prendre ou non sous peine que des imbéciles ne savent pas ce qu’ils prennent.
    Y a pas de norme PEGI sur les autoroutes pourtant personnes ne laisse jouer ses gamins sur l’autoroute.
    Aujourd’hui sous couvert de nous protéger, on nous fait des leçon de morales.
    Pour ma part je choisis les jeux de mon enfant et quand nous ne sommes pas d’accord je lui explique pourquoi. Et si je fais une erreur et bien je l’assumerai.

    Ne vous laissez pas attendrir par toutes ses organisations qui ne veulent, soi disant, que votre bien. Vous vous réveillerez un jour avec vos droits restreint.

    Merci pour l’émission.
    Jaydes

    Alexleserveur

    Jaydes > Pour ma part, je trouve au contraire l’existence d’organismes d’auto-régulation très importante. Cela prouve que le milieu du jeu vidéo sait prendre du recul sur lui-même et s’analyser avec intelligence. C’est même primordial pour éviter les attaques gratuites d’association comme Familles de France qui n’y connaissent rien. Et il n’est pas question de restriction des « droits », puisqu’il s’agit avant tout d’un « avis » qui n’entraîne aucune interdiction de vente. Je pense donc que s’attaquer à la PEGI est contre-productif. Et il ne faut pas non plus oublier que la norme PEGI ne s’adresse pas qu’aux « papas gamers », mais à tous les parents, y compris ceux qui ne connaissent pas le monde du jeu vidéo. A partir de ce moment-là, il est donc normal qu’ils puissent se référer à une signalétique adaptée et pertinente.

    GranKorNichon

    Des mois après, c’est toujours instructif et intelligent de ré-écouter les Podcasts ‘Les Tauliers’ 🙂

    Pourvu qu’ça dure !

    GKN.

    Francois H

    Je rembobine le temps et ai decide d’ecouter toutes vos emissions depuis le debut, malgre avoir ecoute comme premier episode votre direct d’un bar parisien que j’ai trouve deplaisant.
    J’ai pris des notes de sujets abordes ou parfois de mots au detour d’une phrase sur lequels je souhaite apporter ma comprehension et analyse, mais c’est bordelique car mes notes etaient succintes.

    Le rock biensur peut etre sataniste, il suffit d’ecouter et analyser les paroles des groupes qui ont ete pousse au firmament. Le Pere Regimbald en parlait bien (trouvez ses videos sur internet). C’est juste la meme chose avec toute l’industrie de l' »amusement » (abrutissement), des les Beatles, en passant par Madonna, jusqu’aux les Beyonce Knowles, Black Eyes Peas, Lady Gaga, Rihanna qui mettent en avant leur apartenance a la race des serpents, au culte des illumines, et mettent en avant l’avilissement des hommes et femmes par les drogues, les orgies, la violence…
    Et ne voyez-vous pas que c’est ca la decadance pronee par et a travers les medias ? Activision recupere les statistiques des joueurs qui decident dans Call of Duty Mordern Warfare de tuer virtuellement dans l’aeroport. Microsoft enregistre tout grace Kinnect chez vous, information stockee et qui sera traite a un moment donne si ce n’ai pas deja fait http://www.stewwebb.com/The_NSA_Is_Building_the_Countrys_Biggest_Spy_Center_Watch_What_You_Say_03222012.htm
    Le proxy c’est les Etats-Unis d’Amerique (EUA) qui est utilise comme passerelle pour etendre le pouvoir du mal. Mais regardez donc du cote de la Cite de Londres, du Vatican et de Tel Aviv. Faites vos recherches sur qui sont les dirigeants des studios majeurs de Hollywood, dans le jeu video, dans la musique, la television… Qui sont les actionnaires, mais sur tout les detanteurs de bonds. Les hommes et femmes a leurs tetes, les directeurs, les membres des conseils d’administrations, et leurs parcours.

    Vous parlez de travail de journaliste mal fait. Le journaliste ne travail pas au bien de l’humanite mais bien pour ses patrons banquiers (Liberation) ou vendeurs d’armes (Le Figaro, Hachette), ou indirectement l’Etat (L’Humanite). Meme Le Canard Enchaine peut etre mis a la poubelle car il fait parti du systeme ; il est juste la comme caution sur la liberte de la presse qui nous est martele par le systeme de lavage de cerveau appele Education Nationale qui apprend aux gosses « democratie = droit de dire ce que tu veux, droit de devoiler la verite ».
    Si il y avait un semblant de « vrai journalime » (comme certains l’entendent) alors la verite aurait etait ecrite en une des journeaux est dites sur les radio et television a la mort de Mandela : hard core communiste et jesuite (http://unaxe.wordpress.com/2013/12/09/nelson-mandela-toute-la-verite-ou-uniquement-des-mensonges/).

    Juste une note sur la vulgarite. Vos premieres emissions le sont moins que les plus recentes mais vous devriez essayer de vous controller car c’est pas necessaire (sauf cas exceptionnel) et surtout ne fait rien avancer.

    A un moment vou parliez des enfants. Je vous invite a faire des recherches concernant qui possede les enfants.
    Quand une femme accouche a l’hopital (est-elle malade pour etre dans cet horrible lieu ???), outre le stress et les sevices qu’elle et son enfant recoivent (ecoutez les excellent podcasts Gezon den Wel en anglais sur Argusoog), l’enfant est accaparer par l’Etat au niveau administratif. Ainsi tout homme au femme avec un Acte de Naissance (Birth Certificate) a ete attache a une personne, c’est a dire une entite morte (comme l’est une entreprise) et a recu un nom pour cette personne que le Systeme (Education Nationale, administrations, societes privees, etc.) s’efforcera de faire passer pour l’homme ou la femme de chaire et de sang. Ainsi ALAIN BLANC n’est pas Alain de la famille Blanc. ALAIN BLANC est un entite morte (comme toute entreprise, exemple TOTO EURL, AUCHAN S.A.). Et pourquoi une nessaince devrait-elle declare a « l’Etat » ?

    Si aux Etats-Unis d’Amerique (EUA) le peuple a le droit a l’arme a feu c’est parceque le pays s’est construit sur l’idee que le peuple ne serait plus infeode par la force au despote, ni par la dette d’ailleurs car la Constitution des EUA n’a que l’argent metal et l’or liste comme moyen d’echange (pad de fausse monnaie papier ou nickel, ou electronique). L’objectif etait de se proteger d’un nouveau despote soit-il un president ou un monarque avec un banquier qui tirait les ficelles politico-diplomatique et militaire deriere.
    Pourquoi y a-t-il des armees, une police ? Pour s’assurer que le peuple marche dans la direction que les dirigeants ont decide. Qui sont les dirigeants, le President ou le PDG de Republique Francaise, ou le CEO de U.S.A. Inc. et ont-t-ils du pouvoir ? Non, le vrai pouvoir est aux mains de ceux qui creent la dette par pure magie en claquant des doigts. Ils son appele les « money changers ». Cette dette soit-elle echangee en devises telles que Yen, Dollar, Euro, etc est encore tres communement appelle erronement argent, monnaie, comme si elle avait de la valeur**.
    (Comment en est-on arrive la ? Une succincte reponse pour le cas des individus de citoyennete francaise concernant une etape importante dans la mise au point de leur escalavagisme moderne : http://www.youtube.com/watch?v=H9xbkcgXiws)
    Quand le peuple peut repondre avec les meme armes alors les dirigeants sont d’une certaine maniere maitrises (« kept in check »). Cependant, il devient plus propice pour les forces de l’ombre de tenter un coup d’etat en force (mai 1968 en France) ou en douceur et c’est ce qui c’est passe au debut du siecle dernier aux EUA*.
    Et j’ajoute, une grande difference aujourd’hui par rapport a une centaine d’annee en arriere c’est l’arrive des armes de meurtres massifs, en plus de la mitrailleuse bien plus ancienne, tel les chars d’assaut, l’aviation, les missiles guides, satellites « star wars »***. Ajoutez a ca les poisons ajoute dans l’air (chemtrails, micro-ondes telephonique, wifi…), l’eau (fluoration), la nourriture (OGM)
    C’est pour cela que les forces peu visibles, ou invisibles (pour ceux qui dorment toujours et encore), ont pris l’integralite des postes dans les armees, les administrations, les entreprises privees, etc.

    Finalement Sarkozy n’a pas ete re-elu, alors la vie est-elle meilleure ? Voter ne sert qu’a prendre part au cirque. Et il semble que l’enregistrement sur les listes electorales soit tres important pour l’Etat/banquiers (ecoutez les podcasts de decembre blogtalkradio.com/iamfreewill )

    *La reunion de Jekyll Island ou fut prepare la mise en place de la Federal Reserve (la banque centrale privee des EUA) http://www.jekyllislandhistory.com/federalreserve.shtml
    **Avez-vous realise que nous n’echangeons que de la dette et que cela la fait croitre ? http://www.spiritualeconomicsnow.net/solutions/How_I_08.pdf
    ***Officialise comme Strategic Defense Initiative et Star Wars Project, lisez donc ce que vos maitres et leurs sbirs vous donnent le droit de savoir : http://en.wikipedia.org/wiki/Star_Wars_Project

    A mediter :
    http://www.iamthewitness.com/books/Andrew.Carrington.Hitchcock/The.History.of.the.Money.Changers.htm
    http://news.softpedia.com/news/NSA-Has-Legitimate-Code-Running-in-Linux-Kernel-and-Android-361289.shtml