RadioKawa

Catégories

Les Tauliers

Les Tauliers #37

Presse web, les doigts dans la crise
Disponible depuis le

Après le print, c’est au tour des sites internet consacrés au jeu vidéo de boire la tasse. Les Tauliers en discutent les causes, mais reviennent aussi sur la montée de la vidéo, du stream, du sponsoring, de la pertinence du modèle économique centré sur la publicité… sans oublier d’évoquer les forums et sections de commentaires qui font partie intégrante de ces sites.

Les_Tauliers_Explicit_Sign Cette émission est déconseillée aux mineurs

 

Une émission de : Alexleserveur, Caféine, Fox, Jay, InkS
Infos

Pause musicale : The Erosion Of Worth d'Aboriscor.

Écrivez-nous à lestauliers@radiojv.com, nous vous répondrons à la fin du prochain numéro.

Un mot sur l'émission
Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite. En direct chaque dernier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de Les Tauliers
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Mykro

    Encore un commentaire sur la pause musicale (parce que sur l’émission en elle même rien à redire), là d’accord, c’est de la musique, malgré le fait que ça manque un peu de personnalité (on sent un peu trop les influences death, dismember, chimaira).

    Et donc O’Gaming participe à la crise financière mondial en ayant son siège dans un paradis fiscale ? Collabos ! :p

    Ha et dédicace à Jay : des conneries sur final fantasy.

    You mad ?

    Chaff

    Merci pour cette émission très intéressante.

    Nadir

    Waw, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais vous nous avez pondu le meilleur podcast Les Tauliers ever. C’était mega intéressant, bien rythmé et argumenté..

    J’ai quelques remarques pour le fond :
    La dictature, ok, mais cette solution c’est seulement le moyen de tirer la corde de l’autre coté. D’un coté les haters et de l’autre coté vous, les rédacteurs. Effectivement, ceux qui ecrivent dans les forums sont l’infime partie des lecteurs. Parmi eux il y a des connards. Mais il y a aussi des posts extrêmement intéressants, enrichissants, qu’il est dommage de ne pas lire.
    Globalement, le problème, c’est de ne pas être capable de dire « tu as raison » à son interlocuteur. De plus, les mots, écrits, ne représentent que 10% de la signification d’un propos. Je suis toujours désolé de voir que les gens s’entredéchirent alors qu’ils pourraient etre les meilleurs potes dans la vie. On peut être jamais d’accord avec son meilleur pote sans pour autant se taper sur la gueule.
    Une fois qu’on sait tout ça, qu’on peut relativiser, les forums sont souvent plus riches que les articles eux mêmes. En tout cas dans le jeu vidéo.

    Merci à Caf d’avoir reposé la question que j’avais posée sur Child Of Eden. Je ne connais pas le jeu et je m’en contrefiche totalement. Par contre, je suis certain que ses créateurs étaient sincères dans la volonté de faire référence à ce qu’ils adoraient dans la production japonaise. Ils ont manifestement raté et je me demande bien pourquoi.. Était ce si difficile ?
    Ce ne sont pas les seuls d’ailleurs. Je ne connais pas de bonnes « copies » occidentales de productions jap. C’est toujours singé, caricatural, et globalement bidon.

    Allez, vivement le mois prochain. Et merci pour cette émission !

    Tanaka

    Lendemain du podcast, drama Thunderbot avec les rédacteurs qui partent avec leurs pigiste bénévole (lol) chez M (relol), le mmc de 10K euro pour ce site qui tombe de plus en plus dans l’oubli, une webtv qui a jamais décollé et où sa tête majeur (Hyrq) préfère passer son temps sur Ogaming que sur son site.
    http://i.imgur.com/yc1PmtU.png

    Mikaouel85

    Décidément, c’est clairement lorsqu’elle s’exprime sur la presse que l’équipe se montre sur son meilleur jour. C’est agréable à écouter, bordélique juste ce qu’il faut et riche en anecdotes et avis formulés sans langue de bois.

    En tout cas, tout ça n’est pas rassurant pour l’avenir de la presse JV… Sérieusement, les gens ne lisent plus, les gens ne veulent plus payer, bordel : parti comme ça on ne va se retrouver plus qu’avec de l’info de merde. (certains diront que c’est déjà le cas…)

    Je reste dans l’espoir d’un messie qui arrivera à tirer son épingle du jeu, qui parviendra à imposer un vrai savoir faire et qui réussira à le monétiser. Pourquoi pas un site dont la plus valu est si évidente que les gens ne rechigneront pas à payer pour ? Mais bon, avoir ce genre de plus est extrêmement compliqué dans le milieu, et comme dit plus haut « les gens ne lisent plus », donc la cible serait pas énorme. Bref, jolie utopie que voila. Même moi je n’y crois pas.

    Mon nom

    Ah, c’est marrant, j’aime beaucoup votre émission… Car je trouve ce panel d’invités absolument parfait et équilibré. Chacun a sa particularité, et c’est ça qui fait la force de cette émission.

    Tout est excellent dedans, à part quand vous vous prenez la tête en live, ou que tout le monde prend le parti contre un autre. Ça c’est pas fair, et pas vraiment agréable à écouter. Mais ce n’est que très rare, et que comme tout être humain, on fait des erreurs ou des choses qu’on regrette.

    Ce qui ajoute d’autant plus au côté humain de cette émission. Un jour j’espère venir vous voir en vrai et me faire insulter par Jay parce que je fais trop d’bruit.

    Merci à vous de faire ça, et j’espère que vous le ferez longtemps encore.

    zeb

    Une émission des plus intéressantes !! Merci à vous et bonne continuation.

    Glubibulga

    Je rebondis sur la 145eme minute, où Caf parle de boites américains et australienne spécialisée dans la publication numérique…
    Je bosse dans la boite montpellieraine qui a loué sa techno de publication iOS/Android à Canard PC et à feu La Semaine du jeu vidéo, entre autres. Caféine a complètement raison : personne n’a de fric à mettre dans les versions tablettes.

    Beaucoup de boites font exactement comme Canard PC, ils commencent avec quelques essais de jolis contenus numériques faits maison, avec des vidéos, des animations, et de la valeur ajoutée au papier…
    … avant de finir par adopter la formule « on-reprends-le-pdf-de-2Go-que-t’envoies-à-l’imprimeur-pour-réduire-les-images-à-la-volée-et-le-balancer-sur-iPad », qui demande bien moins de temps. Cette formule elle est pas forcément moins chère, mais elle évite d’employer un mec dédié à ça.
    Quand je vois l’état de nos clients, je ne donne pas cher de notre peau, et je ne serais pas surpris qu’on se fasse démanteler dans l’année.
    Les technos de chez Adobe semblent déjà figées depuis longtemps.

    Quand à la concurrence du gratuit, je trouve le problème très intéressant, et loin de ne concerner les journalistes.
    C’est d’autant plus actuel depuis la polémique de Creads, qui essaie de canaliser du travail communautaire gratuit pour l’exploiter.
    Ce problème semble se démocratiser de plus en plus, et beaucoup de corps de métier sont en passe de se faire défoncer par des « outils » similaires (Spoiler alert : les prochains à le subir seront les traducteurs).

    Epsilon

    Concernant Child of Light, Jay est malheureusement passé à côté du sujet.

    1) Ce n’est pas un JRPG dans la vaine d’un Tales, avec son flot de quêtes annexes et de grinding incessant, mais avant tout un hommage au genre.
    2) Dans cette optique, le fait de reprendre certains points de gameplay déjà existants n’est pas une injure en soi. Au contraire, le système de Grandia s’adapte parfaitement et l’utilisation de la luciole est un vrai plus.
    3) Le jeu utilise les clichés dans la narration mais c’est justement le but. On parle d’un hommage, et la ligne rouge est à la fois une fable et un conte de fée. Il ne faut pas aller plus loin.
    4) La patte esthétique est assez unique, une touche européenne très appréciable.
    5) 15€. Des DLC FF coûte aussi chères et n’ont pas un dixième du fun de CoL.

    Maintenant si on veut parler de vrais défauts (et non ce qui a été dit dans le podcast, je le regrette) :

    1) Le jeu a été coupé d’un niveau (le dernier) avant le boss final. Manque de temps de développement.
    2) Un goût de trop peu, c’est probablement une mise en bouche pour un Child of Light 2.
    3) Le chara-design n’est pas parfait, cf. le dernier membre de l’équipe qui ressemble à rien (il en fallait bien un).

    Conclusion, c’est une bonne entrée en la matière, Patrick Plourde a réussi son pari. Mais il ne peut pas s’arrêter là maintenant. Par contre, la mauvaise foi est présente dans le podcast (la patte des Tauliers ?), la BO est fantastique, Cœur de Pirate ou pas.

    Lamdba

    Juste petite intervention, je trouve le podcast très sympa et intéressant, quelques infos connues, mais aussi certaines rumeurs dont j’avais entendu parler qui sont marrantes. Je suis d’accord que l’explosion d’internet, mais également des médias « interactifs » donne la vie dure à la presse spécialisée. Mais je trouve juste qu’il manque deux petites remarques :

    – Le rapprochement avec la presse généraliste aurait dû/pu être plus présent, central. Cela fait des années qu’ils se rendent compte qu’ils sont en retard, et ils cherchent toujours à savoir comment s’en sortir. Tout le monde se rappelle de ce tableau d’il y a quelques temps résumant les aides reçues par les organismes de « presse », retirez cela, retirez les gros groupes derrière les journaux, et il leur reste quoi ? (oui, leurs yeux pour pleurer) Et là comme les politiques sont à la ramasse pour aider le secteur du JV en France, les politiques, et décisionnaires sont complètement à la bourre en ce qui concerne la recherche d’un nouveau, viable, et intéressant modèle économique pour la presse généraliste.

    – Un point important également à signaler, selon moi, est le fait que la presse spécialisée française soit, en français … Avec le internet partout, l’information tout le temps, les sites H24, podcasts, etc … et en comptant que l’anglais est –selon moi- beaucoup plus accessible qu’il n’y a 10, 15 ou 20 ans, certains peuvent se demander pourquoi donc encore perdre du temps à attendre qu’une nouvelle soit repercutée en France alors qu’on peut aller la lire à la source, 90%+ du temps au US ? La nature « régionale » de la langue française joue ici contre la presse qui a tout simplement un audimat qui sera toujours moindre que celui des pays anglophones, et donc moins intéressants pour les publishers, développers, etc … Pourquoi se prendre la tête à accorder des bénéfices à la presse spécialisées française quand l’audience ira soit lire en anglais, soit des fans se chargeront de traduire ? Gardons l’argent pour un simple take-over marketing.

    Maintenant j’aimerai revenir un peu sur ce qui a été dit sur les bénévoles et les réseaux de fansites/bénévoles. Il y a pléthore de ce type de réseau, des plus connus (JeuxOnLine aux moins, comme par exemple Game Guide), d’autres survivent, baissent en activité, se créent, disparaissent, reviennent, se mettent en pause (citons Mondes Persistants et Univers Virtuels par exemple). Et ici, on ne parle que des réseaux de fansites, ceux qui ne sont pas centrés sur un seul jeu/type de jeu particulier. Si on rentre dans ce groupe, on peut multiplier par 10, 100, voire plus le nombre.
    Je ne suis pas d’accord quand on parle d’exploitation de bénévoles. Certes, cela peut être vu comme l’utilisation d’un bénévole jusqu’à ce que celui-ci se désintéresse/disparaisse, mais à côté de ça il y a aussi la difficulté de recruter, parfois « former » ces bénévoles et les garder. Après tout, tu ne peux garder quelqu’un qui fait un travail absolument merdique et/ou peut engager la crédibilité de ton réseau. Mais rien que le recrutement peut parfois être difficile … À côté de ça, je peux personnellement citer plusieurs personnes qui, grâce à cette expérience, ont pu sauter le pas et trouver un boulot dans le milieu du jeu vidéo (pauvre gens).
    Pour parler de JeuxOnLine en particulier, mais sans rentrer dans les détails que je ne connais pas forcément à fond moi-même, ça me fait pas mal chier d’imaginer l’admin de ce réseau (Mind de son pseudo) en tant que slave master qui se fait des couilles en or sur le dos de pauvres types qui n’ont rien d’autre à faire que d’écrire/modérer. Il a dû attendre une dizaine d’années avant que JoL ne puisse être, si pas rentable, au moins viable pour lui. Et il a encore fallu un peu plus de temps, mais désormais il y a des rédacteurs (journalistes ?) salariés sur JeuxOnLine. Par expérience, affinité, ou par amour de l’écriture venant de vieux joueurs des MMOs.

    Dernier point, prenez l’exemple « réseau de bénévoles passionnés » et offrez-lui un petit twist à l’américaine. Waip, ça existe. Imaginez la boite ricaine qui offre le service à d’autres boites « Vous voulez une base de données d’infos, des apps, un gros wiki mais vous n’avez pas les ressources, le temps ou le budget pour le faire in house ? On le fait pour vous ! On a déjà le contrat prêt, il vous suffit de signer. »
    Ces sites ont des rédacteurs, créateurs de contenus, des équipes de ce genre de personne. Ils ont également des équipes de web dev (on va éviter de parler des business dev, pr, hr, etc…), ils connaissent bien le monde du jeu vidéo et ont les connections qu’il faut. En plus, ils ont déjà, d’autres projets, une base ÉNORME de lecteurs, une « communauté » if you will. Le principe de base est que leur équipe pose la structure et lance les articles, le contenu de base, et ensuite leur communauté remplit remplit remplit les pages et pages d’infos. Soit car ils aiment ça, soit via des programmes de fidélisation, cadeaux, etc…
    Pour ne citer qu’eux, Curse, GuildLaunch et Zam me viennent à l’esprit.

    Sinon pour la pause musicale, j’attends toujours d’entendre de la musique.
    @Lamdba

    Da

    Très bonne émission, et je suis totalement d’accord sur la partie consacrée aux commentaires et aux forums. Sous couvert d’anonymat relatif et de liberté d’expression, certains balancent tout et n’importe quoi.

    Il suffit de voir les commentaires sur l’actualité sur GK, avec toujours les mêmes qui troll en permanence, pourrissent l’ambiance, et le tout parfois « subtilement » en jouant sur le langage.

    Un bon ménage, sans ménagement, ça ne ferait pas de mal. Et c’est là que je vous rejoins : un site doit dégager les éléments perturbateurs qui ne font que tirer l’image du site vers le bas. Bien sûr, ça ne veut pas dire dégager les commentaires négatifs, quand c’est construit et argumenté.

    Bref, oui à la répression des abrutis.

    Iphone Cyrus Bieber Socrate

    42 Après Julien Chièze, toute la France est occupée par les Doritos, toute ? non car une petite radio résiste encore et toujours à l’envahisseur… (sauf Caf’ le vendu, plus judas que Judas)

    Tu as bien fait Jay de bloquer les commentaires, aujourd’hui mieux vaut oublier la possibilité de critiques constructives. Les rares à s’y essayer sont noyés par la masse, un grand classique des faux débats peu importe le support. C’est surréaliste la violence que des petits blogueurs / youtubeurs / créatifs se prennent dans la figure.
    Pour avoir travaillé dans la modération, l’administration, on apprend vite qu’internet sert à laisser sortir tout ce que « la société » régule dans la vie courante. C’est… au delà de tout… parce qu’il n’y a pas que des gamins inconscients ou des trolls, bien au contraire.

    InkS taille son conducteur, Signez lui se le faisait. Certaines traditions perdurent.

    Par rapport à la presse en ligne je me vois difficilement la payer. J’ai presque toujours été abonné à divers magazines, journaux, et je continue à renouveler tant que la qualité me convient. La presse web à mes yeux c’est un média du même type que la télévision ou la radio, l’argent se gagne par la publicité. Ce qui vaut un billet doit être palpable, comme un billet. J’ai adblock, il est désactivé là où j’estime qu’il doit l’être.
    C’est surement une conception idiote des choses mais c’est la mienne et je sais qu’à tort ou à raison d’autres personnes fonctionnent sur le même principe.
    Rien n’est gravé dans le marbre, à voir si dans l’avenir quelque chose me fait dire d’accord là je veux pouvoir investir, pour le jeu vidéo ça me paraît quand même compliqué.

    Fox tu n’as pas fait de monologue de dix minutes, ça me manque, je voulais changer de berceuse.

    Caf les forums JVC sont les standards d’il y a dix ans oui, et c’est justement pour cela que ça fonctionne. Comme Minecraft, Wow, Eve online, le retro gaming, twitter, la 3D, Vine, etc.

    Jay tu es un fanboy.

    Julien

    Bonne émission, très instructive.
    J’aurais aimé vous entendre parler davantage de GB et GK, mais je comprends que ce soit compliqué avec Caf’ et ALS dans la team.
    Lors des 2 dernières émissions, votre podcast est vraiment redevenu aussi excellent qu’à ses débuts. Inks gère bien le débat, vous ne vous prenez pas la tête entre vous pour des conneries, et au final, les 2h30 semblent trop courtes.
    Continuez comme ça !

    KimAndGumi

    Yop,
    bon en fait ça faisait un petit moment que je voulais laisser un commentaire, pour vous féliciter pour l’émission. Là j’en suis qu’au début du présent podcast, et j’en suis déjà content. J’avoue quand j’avais vu le sujet j’avais eu peur du casse de sucre sur le dos des petits nouveaux et là, direct, super analyse du côté économique (enfin c’est l’avis d’un néophyte en éco).
    Et donc je voulais revenir sur l’ambiance, le fait que certains n’en apprécient pas certains. J’avoue qu’à la première émission que j’avais écouté, un an plus tôt, j’avais été un peu choqué, Jay ou JB (Jibé?) s’en étant pris plein la gueule, ou inversement… Et sur le coup, mon analyse avait été que le soucis venait du fait que vous faisiez l’émission chacun dans votre coin, vous étiez pas réunis physiquement.
    Un an d’émission après, je me suis habitué aux personnalités de chacun et j’en suis bien content. Changez rien, en tout cas, ça n’aurait aucun sens d’en virer un définitivement. Contrairement à d’autres émissions, le franc-parler de l’émission n’amène pas une mauvaise foi flagrante.

    Voili voilou, j’espère ne pas avoir été trop long. Je me tais et j’écoute la suite.

    InkS

    Pour le coup, gérer le débat, ça tient beaucoup de l’ambiance qui se construit autour du groupe. Passé un certain point, tu peux tenter toute les questions de recordage de sujet du monde, si le podcast se barre en vrille, il se barre en vrille.

    La seule solution serait de remonter les émissions qui partent en vrille pour en retirer certains bouts. Et ce n’est pas ce qu’on veut faire avec Les Tauliers.

    Mais pour te dire, entre ce numéro-ci et celui d’il y a deux mois, je n’ai pas dramatiquement changé ma façon de tenir la boutique. 😀

    Alexleserveur

    Ah, il suffisait de poser des questions en direct, j’aurais répondu ! C’est difficile de couper un débat en disant « Bon bah je vais parler de moi, de mon taf et de ma boîte, maintenant ! »

    InkS

    Pour le coup, aller chercher son information exclusivement sur des médias américains a ses limites : un paquet d’informations assez importantes (prix, date de sortie et spécificités de la version européenne d’un jeu donné) ne sont pas ou peu traitées par ces médias.

    De plus, si beaucoup ont aujourd’hui une compétence « pas dégueulasse » dans la lecture de l’anglais, des textes ou des conversations plus poussées, plus recherchées, seront probablement plus difficile à suivre à cause de l’accent (mmh, le Texas) ou du vocabulaire (/ jargon).

    Superchno

    Un petit message pour avoir la glotte qui colle : felicitation pour cet episode qui represente ce pour quoi je vous apprecie.

    Juste un petit conseil pour Inks : juste si tu peux faire attention a tes tics de langage. Ca fait un moment que tu en as pris 2 que je ne retrouvais pas avant. Les non moins fameux « pour le coup » et « sauf erreur ». Plusieurs fois a la suite c’est genant. Mais je pinaille.

    InkS

    Je f’rai gaffe. 🙂

    Jayetbobfr

    Merci aux Tauliers, ce fut une émission passionnante à écouter. On sent que vous êtes très à l’aise avec le sujet et pour cause, vous baignez dans ce milieu.

    Je suis particulièrement satisfait de la réponse à ma question sur le « renouveau » de la presse écrite. Je me disais bien que ce retour au papier était une conséquence de la mise à mal du modèle économique du web. On arrive encore à faire payer des gens pour du papier mais sur le web, ce n’est pas (pas encore ?) dans les habitudes. Je trouve que cela est salutaire car avec la baisse des revenus publicitaires, la qualité rédactionnelle de la presse web va en se dégradant et elle est poussée à faire du clic à tout prix pour survivre (Il n’y a qu’à observer l’évolution de Gameblog pour s’en convaincre). J’espère qu’un jour, ils trouveront un modèle viable alliant qualité rédactionnelle et équilibre financier (Oui, je sais, je suis trop optimiste !).

    Je ne suis toutefois pas d’accord avec Caf’ qui affirme que c’est la pub’ qui va faire le tri entre les nouveaux magazines. Si on prend le temps de les examiner, on constate que la publicité occupe un espace bien moins important que dans les anciens magazines (Pour Canard PC ou un JV Le mag par exemple, 10% des pages ou moins sont occupées par de la publicité, je crois que c’est également le cas pour Games et The Game). La part des recettes pub’ étant moindre, ils sont moins vulnérables aux aléas des revenus publicitaires (et ça se comprend). Non, ce qui déterminera vraiment l’avenir de ces magazines, ce sont les lecteurs. Répondront-ils présents ou non ?

    Personnellement, je soutiens JV Le mag car il correspond (avec Canard PC) à ce que je recherche dans la presse aujourd’hui. Je trouve également que The Game a du potentiel, on verra comment il évolue.

    Julien

    Je n’écoute jamais le podcast en direct.
    Je préfère l’écouter en 3 ou 4 fois, c’est moins « indigeste » (une demi-heure par ci, une demi-heure par là).

    Julien

    Cela tient sûrement au fait que les intervenants sont tous un peu moins « indisciplinés » depuis 2 podcasts et davantage concentrés sur le sujet du jour.
    Bref, comme je disais, ça redevient un vrai plaisir de vous écouter, alors que pendant une période de quelques mois, ça partait un peu trop en vrille.
    Bravo à vous tous !

    Julien

    The Game est un peu bordélique, et il ne donne pas très envie d’être lu.
    Je lui préfère JV qui possède une vraie identité, même si quelques rubriques inutiles mériteraient d’être supprimées. Cela faisait des années que je n’achetais plus de magazine, et JV m’a réconcilié avec le papier. En espérant que ça dure et qu’ils ne crèvent pas à cause de l’arrivée de The Game…

    Alexleserveur

    Oui, j’imagine bien 😉 Si tu as des questions précises, n’hésite pas à envoyer un mail en tout cas 🙂

    Ashuu

    TL;DL

    (Ahzut; faite en fin d’émission /cry).

    Le plus gros problème des dossiers, surtout dans le journalisme web, ça n’est pas temps* le manque d’envie d’une lecture plus riche, plus documentée, mais simplement le fonctionnement et l’attrait même du net.

    Je ne sais pas combien j’ai d’onglets d’ouverts actuellement (dont certains clignotent en permanence avec la màj de leur contenu, les messages qui défilent), mais entre la multitude quasi infinie des sources de distraction, des lectures intéressantes, et le temps disponible, c’est vraiment compliqué de se poser 20 minutes pour se concentrer sur un unique papier.

    Sans parler de ce besoin de papilloner, les sessions « procrastinations » sont courtes et ne favorisent pas forcément ce genre de pratique.

    Du coup, sortis des vacances où je peux enchainer les bouquins, je lis beaucoup mais des micros formats (et pas mal de merde en plus), voir même souvent < 140 caractères ;). PS : par contre les vidéos, c'est mort, préfère 1000 fois la lecture, bien plus souple. * j'ai vu la faute en me relisant, je laisse le lapsus.

    Jayetbobfr

    J’espère aussi que JV va s’accrocher ! Je viens de m’y abonner.

    Pour The Game, il a au moins pour lui de ressembler à quelque chose d’intéressant. Je ne sais pas si tu as jeté un œil aux 2 autres magazines. Jeux Vidéo News est inintéressant et Gen4, c’est une arnaque à 14,50€.

    Je te rejoins sur le fait que The Game est bordélique. Ce qui m’interpelle, c’est qu’une bonne partie du magazine est écrit par des intervenants extérieurs qui écrivent chacun dans leur coin et qui sont susceptibles de changer au numéro suivant. Du coup, le problème, c’est de savoir si le magazine va pouvoir acquérir une identité. Et sans personnalité, je vois mal comment il va réussir à fidéliser un lectorat si celui-ci n’a pas un affect pour le mag’.

    Julien

    Non, je n’ai pas acheté les 2 autres magazines qui viennent de sortir, pas plus que je n’ai lu Game. 4 ou 5 euros pour un magazine, c’est le grand maximum que je suis prêt à payer, et Gen4 me fait doucement rigoler avec ses 14,50 euros !
    Etant trentenaire, les magazines d’actus ne m’intéressent pas, et si j’ai acheté des mags comme JV ou The Game, c’est car ils ont pour ambition de parler de jeu vidéo de manière différente (plus adulte ?), un peu comme Gaming en son temps.
    JV, c’est suite à une émission de Gamekult que je l’ai découvert, et aussi parce que leurs journalistes sont régulièrement dans le podcast Silence On Joue. Je trouve le magazine très joli en terme de mise en page, les tests vont à l’essentiel, et chaque mois, il y a toujours des dossiers vraiment originaux (l’article sur Alex Kidd dans le JV8 m’a par exemple fait vachement plaisir).
    J’ai été tenté d’acheter The Game uniquement à cause de son prix attractif, et je l’ai à peine feuilleté pendant une bonne semaine. Hier, je me suis forcé à le lire, et soyons francs, ça s’avère très correct par rapport aux torchons qu’on a connus depuis 15 ou 20 ans (le dernier magazine qui m’avait plus, c’était GameFan il y a une petite dizaine d’années). Le papier est bien épais, et les dossiers Tetris, Wii et Assassin’s Creed sont plutôt intéressants. Mais le magazine est vraiment impersonnel à souhait en terme de mise en page, et je ne me vois pas le racheter de sitôt.
    Un abonnement à JV, j’y pense, mais avec la concurrence actuelle, je trouve que c’est risqué (surtout que j’ai un abonnement à Technikart qui s’est très mal fini ces derniers mois, donc je n’ai pas envie de me faire avoir une 2ème fois…)

    Romanito

    Question pour ALS :
    Je suis utilisateur d’adblock depuis longtemps, sous le prétexte qu’auparavant je ne cliquais de toutes façons jamais sur les pubs affichées. Ton intervention m’a remis une petite dose de scrupules et je l’ai donc désactivé pour GK. Pour autant, les pubs ne m’intéressent toujours pas et je ne clique toujours pas dessus, donc est-ce que ça fait une différence ? La rétribution se fait-elle à l’affichage ou au clic ?

    Jayetbobfr

    JV, j’en ai entendu parler via l’émission de feu jvn.com où des rédacteurs du magazine y intervenait. Je peux comprendre ta position, un abonnement (surtout pour un nouveau magazine), c’est un pari sur l’avenir. Mais j’estime que 36€ pour 1 an, le risque reste minime. Ce qui m’a convaincu de sauter le pas, c’est leur traitement de l’E3 dans le dernier numéro.

    Tu étais un lecteur de Gaming, alors ? Les grands esprits se rencontrent. J’étais à l’époque un lecteur de Joypad et après l’exode massif dû au rachat par Future, j’étais ravi de retrouver toute la bande avec Gaming… Et paf ! Mort après 6 numéros (pour des raisons idiotes en plus) ! J’ai vainement essayé d’autres magazines après ça, mais je n’accrochais plus. Pendant des années, je n’ai plus acheté un seul mag’ et ce n’est qu’avec Canard PC que je me suis remis à en acheter.

    Julien

    J’ai découvert Gaming à son quatrième numéro, et dès le n°6, c’était déjà fini !
    Il faudrait que je les ressorte pour voir si c’était si bien que ça.
    Il m’est déjà arrivé de relire de vieux tests de Player One, et c’est le genre de truc qu’il ne faut pas faire : ces magazines s’adressaient clairement à un jeune public, et les relire avec des yeux d’adulte casse un peu le souvenir qu’on en avait.
    Enfin bref, tout ça pour dire que JV me correspond bien en ce moment. Le magazine n’est pas trop épais, et le content est de qualité. Je vais attendre de voir s’ils survivent à l’hiver 2014/2015 avant de m’abonner…

    Sano-NX

    Merci à ALS pour la question de la TV JV
    n’étant pas abonné à XXL ou d’autres chaines du genre, je pensais que ça fonctionnait non stop du moment qu’on filait sa carte de crédit, que le CSA laissait trainer, parce que c’était payant, pas accessible directement seulement au majeurs.

    Est-ce que ça s’applique aussi à youtube ?

    Je ne suis pas forcément pour des abonnements payant TV type Canal + ou chaine câble mais une chaine JV payante avec du contenu pourquoi pas, quand je vois comment pleure no life , et comment je m’endors devant gameone (oh tiens une rediff que j’ai pas vu !!!), s’il faut payer pour voir un truc intéressant, sure de pas se casser la gueule financièrement je dis pourquoi pas. Mais comme dis Jay il y a aussi le problème du contenu…

    Très bon podcast, merci à FOX, inks, jay, caf et als.

    Est-ce qu’un jour vous ferez un podcast sur les trophées et les succès la dépendance, la qualité des jeux, le phénomène que cela a apporté aux joueurs next-gen, la fidélisation ou bien le coté inutile de la chose. Personnellement pour avoir prêté de l’attention à ce truc pendant un moment j’ai remarqué que la difficulté à les obtenir dépend du pays qui les produits, un jeu Us fixera beaucoup de challenge sur le On-line, quant à une production nippone, il faudra « farmer » pendant des heures pour obtenir le graal… mais je suis vraiment surpris de l’attention et le temps que ça prends chez certains joueurs, au même titre que le Share actuellement.

    Alexleserveur

    Salut Romanito. Ca dépend du type de campagnes 😉

    Alexleserveur

    Salut Sano. Le CSA n’intervient que sur la télévision et la radio. Pour l’heure, en France, Internet ne dépend pas de la législation du CSA : pas de -10 par exemple sur les vidéos Youtube, ni d’heures de diffusion.

    Si on fait une émission sur les succès (bien qu’il faille trouver un angle original sur ce sujet déjà débattu), je serais ravi de parler de ma propre maladie 😀

    InkS

    YouTube dispose de sa propre signalétique et de ses propres pratiques : une vérification de ton âge (avec connexion obligatoire à ton compte) pour consulter une vidéo contenant de la nudité, l’interdiction systématique de la pornographie et la suppression au cas par cas (signalement par la masse) des contenus de violence non-fictive et/ou relevant de l’incitation à la haine.

    Quant au CSA, celui-ci a indiqué à plusieurs reprises vouloir intervenir sur internet. Toutefois, la lenteur législative ainsi que la complexité technique que suppose une telle intervention l’en a jusqu’à maintenant empêché.

    Jay

    Sano >
    Est-ce qu’un jour vous ferez un podcast sur les trophées et les succès la dépendance, la qualité des jeux, le phénomène que cela a apporté aux joueurs next-gen, la fidélisation ou bien le coté inutile de la chose.
    > Non parce que c’est de la merde et ceux qui courent après les succès sont des abrutis. On en avait pas besoin avant car on se fixait nos propres défis. Donc à moins de faire une émission de 20 minutes, j’en vois absolument pas l’intérêt.

    Alexleserveur

    Il faut surtout faire tout le lobby possible auprès des députés pour empêcher une loi donnant au CSA des pouvoirs sur le web 😀

    Alexleserveur

    Je sais que tu le sais en l’écrivant, mais je voulais juste te rappeler que tu viens de me traiter d’abruti :/

    jfive

    D’accord avec Jay. Certains jeux ont des succès intéressants funs à débloquer (Spelunky est un parfait exemple), mais pour la majorité la chasse aux succès tient plus du calvaire qu’autre chose. Genre Assassin’s Creed ou Alan Wake, l’horreur absolue

    Alexleserveur

    C’est parfois parce que c’est un calvaire que c’est intéressant.

    jfive

    Ah faut donc être maso pour apprécier débloquer des succès…

    Jay

    Ah mais toi c’est pas pareil, c’est pour t’occuper entre deux tweets où tu parles de ton mal être et de la taille de ta bite. C’est salutaire.

    Kidday

    Salut les collègues.

    Je commente après la guerre parce que j’aimerais partager un extrait du dernier Co-Optional podcast (#45) hosté par TotalBiscuit où les invités sont issus de la presse UK (Destructoid, Videogamer, The Escapist), le sujet est abordé et une thèse intéressante est développée.

    Selon eux quelque chose qui nuit à la qualité du contenu sur les sites JV tient au fait que « les rédactions » ne recherchent pas forcément de bons testeurs car ils ne souhaitent pas que leurs rédacteurs puissent avoir une notoriété qui leur permette de s’émanciper de la structure, et vont ainsi préférer un bon « producteur de contenu » qu’un rédacteur de qualité, avec comme conséquence que des gens talentueux soient restés dans l’anonymat le plus total (et sous-payés).
    (Jim Sterling souligne au passage que les structures en question ont pu se permettre récemment de licencier facilement les personnes mêmes qui ont créées l’image de la marque, et que ces gens auront des difficultés à rebondir du fait de cet anonymat.)

    Un autre aspect soulevé concernant la critique et Youtube (à noter que les 3 intervenants possèdent leur propre chaine…), est que le fait que les Youtubeurs (bordel que c’est moche) aient leur notoriété propre rétablit un équilibre dans le rapport de force éditeurs vs journalistes/critiques en ce qu’ils sont moins, si ce n’est pas du tout, affectés par les « pressions » qui peuvent leur être imposés, était au contraire relativement craints.
    Après ça concerne la scène anglo-saxonne j’crois pas qu’y ait d’équivalent en France.

    Wala, c’est une forme de tentative de résumé du truc, food for thoughts comme qu’on dit, même si c’est toujours chouette si y a du feedback.

    (Si y a des gens que ça intéresse c’est autour des 1h30 dans le podcast (qui dure 3 heures avec 150k views btw, comme quoi les Tauliers peut être successful même avec ce format o/) (oui une double parenthèse pour la fin.))

    Enjoy the summer.

    PurBaguette

    « On en avait pas besoin avant car on se fixait nos propres défis. »

    -> C’est ce que je me tue à tenter d’expliquer autour de moi, et bien que je comprenne et respecte les aficionados des Trophés/Succès, le sempiternel argument « cela nous permet de profiter et d’explorer un jeu à 100% » me dépasse complètement: qu’est-ce qui nous a empêché, dans un Grand Theft Auto III, d’explorer de fond en comble les trois îles de Liberty City ? De récolter toutes les armes ultimes dans un Final Fantasy ? De tenter de réaliser le max de combos dans un Devil May Cry ? On avait pas besoin de « récompense » pour se forcer à le faire.

    S’il me prenait l’envie de noyer un maximum de Sims dans ma piscine grand luxe avant la fin de la journée, la présence ou non d’une récompense au bout n’importait pas: je le faisais, car j’en avais une réelle envie ou curiosité.
    Je ne pointe du doigt QUE tous ces joueurs qui pensent être devenus des « true hardcore gamerz » dès lors que leur gamertag est suivi d’un score élevé, donc pas toi ALS, toi on sait bien que tu as déjà trucidé tous les Sims de ton quartier à l’époque du premier Sims lorsque ces Achievements n’existaient pas.

    PS: une petite pensé à ce podcast en cette soirée, vu le buzz concernant l’affaire Zoe Quinn. En lisant tout le foutoir, a sonné dans mon esprit le rire de Jay qui surgit à chaque fois qu’un Taulier utilise le terme « journaliste de jeu vidéo ».

    FoufdeWookie

    Salut,
    Tout au long de l’année je suis une poignée de podcasts, pas autant que je le souhaiterais par manque de temps (j’écoute uniquement en voiture). Certains étant en pause estivale, j’en ai profité pour découvrir le votre que je ne connaissais pas, avec ce n°37.
    De manière générale je l’ai trouvé très bon, très intéressant et très bien animé. Ca me donne envie d’essayer de suivre plus régulièrement.
    Je ne m’étendrai pas sur cet avis très positif, mais un petit bémol : je déplore un peu le langage de Jay qui est quasiment le seul à user de vulgarité fréquemment. D’autant plus que son propos est tout aussi intéressant que les autres, et je me doute bien que ces mots ont pour but de donner de l’intensité à ce qu’il dit, mais franchement il y a d’autres moyens que de sortir des bi***, cou***, enc*** à tout va… le reste de l’équipe y arrive bien et c’est ca qui détonne un peu je trouve.
    J’écoute également le podcast de Gamerside, très détendu aussi côté langage et qui assume très bien son côté caca-prout par moment, et ca fait moins bizarre car d’une part ce côté vulgaire est utilisé chez eux sans fond méchant – ils ne l’utilisent généralement pas pour qualifier qq chose ou qqun, mais plutôt en tic de langage – et d’autre part c’est cohérent entre tous les intervenants. A la limite chez vous ca me marquerait moins si vous vous y mettiez tous !
    Allez un 2ème tout-petit-léger bémol aussi – désolé ca vise encore Jay, mais ca aurait pu être n’importe qui : dommage pour la qualité du son de son micro. Celle des autres est impeccable, à part qques coupures. Mais ce son « téléphone »… serait parfaitement supportable pour 5-10mn, mais là vous faites un podcast de 2h30 ! et dans lequel on l’entend souvent (mais, je le redis, pour un fond de propos très intéressant) donc le son nasillard finit par être fatiguant aux oreilles.
    Quoi qu’il en soit, je reste très content d’avoir découvert votre podcast, continuez, changez ce que voulez changer ou ne changez rien, et longue vie aux Tauliers 😉

    Ploplop

    Pour infos, certains des redacteurs et journalistes du groupe media gen sont employés et reçoivent donc un salaire tout les mois.