RadioKawa

Catégories

Les Tauliers

Les Tauliers #41

La communication des éditeurs
Disponible depuis le

Que dire de la communication des éditeurs ? Durant un peu plus de deux heures, Les Tauliers reviennent sur ses accidents récents (Assassin’s Creed : Unity, Destiny, Sonic Boom), ses pratiques réelles (politique de distribution des exemplaires presse, contrôle et tronquage de l’information, gestion maladroite des crises) ainsi que les fantasmes qui l’entourent (leaks organisés).

explicit Cette émission est déconseillée aux mineurs

Une émission de : Alexleserveur, Caféine, Fox, Jay, InkS
Informations complémentaires

Envoyez vos questions pour le courrier des Tauliers à LesTauliers@RadioJV.com.

Pause musicale : Freak on a Leash de Korn.

Émission diffusée sur la webradio SynopsLive le vendredi 28 novembre 2014.

Un mot sur l'émission
Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite. En direct chaque dernier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de Les Tauliers
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Pour ce qui est de l’intérêt général, rien à redire, le propos était plutôt ce que j’attendais. J’aurais simplement aimé que soient abordées les situations comme celles rencontrées dans les exemples suivants:
    – MS avec les pannes massives des X360 en son temps (et les milliards que cela a coûté au géant de Redmond)
    – La communication désastreuse autour du Wii motion plus que personne n’a compris (comment faire avaler la pilule du « On n’a pas mis une manette suffisamment précise, voilà le patch physique pour compenser! »)
    – Les sociétés incapables de voir qu’il existe des marchés surprenants pour leurs produits qu’ils soutiennent à peine (cf les jeux peu voire pas du tout mis en avant)

    J’aurais également aimé que les tauliers expliquent un peu au commun des mortels comment s’organise hiérarchiquement le marketing. La plupart des joueurs ne comprennent pas du tout comment cela fonctionne, et un peu de didactique aurait été utile à mon sens.

    Sinon, merci pour cet épisode!

      Ah oui, c’est pas faux. On expliquera ce qu’est le marketing et comment c’est organisé. Dans une prochaine émission.
      Pour le reste, il y a des tonnes d’exemples.

      On aurait aussi carrément pu parler de l’annonce à l’E3 de la Wii U. Un truc incompréhensible. Nouvelle console ? Juste le Gamepad ? C’était le gros WTF et ils en ont longtemps payé les frais.

    Tout à fait. J’apprécie énormément écouter et réécouter vos épisodes tandis que je vais au boulot. Pourquoi? parce que dans la masse de propos, de réactions parfois épidermiques, je retrouve énormément de choses que je pense personnellement, mais ceci au-delà du périmètre parfois étriqué du jeu vidéo.

    Il y a un paquet d’émissions qui seraient intéressantes à faire je pense, ne serait-ce que pour pousser certains joueurs à réaliser que le jeu vidéo est une expression bien plus large d’une époque, que simplement la représentation d’un loisir. Vous aviez envisagé « JV et politique ». Selon moi, ce n’est pas la bonne approche. Je crois qu’il faudrait mettre en regard ce qu’est la société des trente dernières années, et l’image de celle-ci dans le JV. Quelques exemples?
    – les GTA et la « glorification » (souvent menant à une fin désastreuse) du côté « voyou ».
    – L’intégration toujours plus forte de la propagande dans nombre de JV (surtout les FPS). On s’arrête aux COD, MOH, mais je songe aussi à un FPS à pouvoir comme Singularity où la base « politique » est une URSS ayant manipulée la science. Je citerai simplement les Bioshock, mais dont la question a été plus largement abordée par vos soins.
    – Les jeux de stratégie (STR et au tour par tour) comme les sim city, les civilisation et consoeurs qui mènent à « appréhender » la difficulté de gérer la politique (la série tropico aussi)
    – Les innombrables scénarii de rpg qui, pour beaucoup, sont mine de rien subversifs et/ou novateurs… Ah, FF VII et son côté écolo révolutionnaire! Ce qui est sidérant, c’est l’actualité cinglante de ce jeu avec les évènements récents…
    La capacité qu’a le JV a d’être entre le visionnaire ou le lucide, en décortiquant des problèmes de société bien avance sur leur temps. L’homosexualité, le stéréotype de la femme objet dans les JV de baston, tous ces sujets sont apparus avant qu’on daigne en traiter de manière bien plus franche et honnête. Je crois que le JV est un miroir très bizarre, car il est capable d’être le reflet en avance de ce qui nous attend, sûrement parce que nombre de scenarii s’adossent concrètement à de la littérature d’anticipation (mondes cyberpunk, uchronies…), ou encore à une analyse extrême de notre quotidien.

    En plus, je pense qu’il y a, comme seconde partie, toute une analyse à mener sur l’impact du JV sur notre quotidien, à travers les phénomènes « nouveaux » que sont:
    – Le jeu en ligne et « l’isolement » potentiel des joueurs
    – L’arrivée des jeux collaboratifs (minecraft) à grande échelle
    – L’apparition de ces jeux à la télévision, mais de manière autrement plus visible que par le passé (mise en regard de la pub des 80’s face à celle d’aujourd’hui)
    – Par extension, la mort du cliché « joueur=débile autiste », car même la mère de famille « joue » en bricolant sur Facebook.

    Cela donnerait une émission passionnante, qui mériterait même l’invitation de sociologues, ou d’intervenants s’intéressant au JV mais surtout au-delà.

    (Désolé pour la longue prose…)

    Initial BB

    http://www.senscritique.com/jeuvideo/Minecraft/critique/1325469

    Le dit article d’ackboo sur Minecraft.

    Le respect est né dans ces quelques lignes.

      Si c’est le « vrai » ackboo auquel je pense, je ne suis pas surpris du tout par le propos.

      Pour ce qui est du côté rêve, espoirs et autres… trop de gens abordent le JV avec pragmatisme, ou par pur envie de défier les autres, et non pour le simplement amusement (à la Jibé), ou par plaisir de découvrir un univers (à la Jay). Le jeu compétitif est intéressant, mais fout en l’air tout plaisir d’imagination.

      Mais on s’égare, la question a déjà été traitée par les tauliers!

        Name0

        On peut aussi n’en avoir tout simplement rien à faire des mécaniques de jeu de Minecraft, ou trouver l’intérêt du jeu très rébarbatif. On a le droit de ne pas aimer Minecraft sans être un fan de Big bada boom FPS game. Sectaire ta façon de pensé mec, il ne faut pas s’étonner qu’on prenne les joueurs pour des mecs sectaires qui segmentent le jeu vidéo selon leurs goûts à eux. Un peu de mesure les mecs, un peu. Je n’ai pas trouvé le test d’ackboo très drôle, la volonté d’écrire un truc marrant est là mais effet vu, et revu.

          Il ne s’agit pas de cela sur le fond, il s’agit d’un réquisitoire contre ceux qui prétendent analyser le jeu comme on analyse une séquence technique en informatique. Derrière cela, il s’agissait avant tout de maintenir l’idée que le jeu est un loisir et non pas uniquement une compétition acharnée… Mais là, après, chacun y trouve son compte.

          Je pense que tu as raison sur l’idée qu’on peut être tout sauf d’accord (je n’aime pas minecraft pour diverses raisons), mais tout autant être d’accord sur la thématique induise par les réflexions d’ackboo.

    Bougon Vil

    Coucou,

    Je ne sais plus quel cheminement m’y a conduit mais je me suis retrouvé le stream Twitch du bus magique pile au moment où Jay se faisait sermonner et enseigner les choses de la vie par un gamin à lunettes, quelle admirable tempérance de ta part. En cherchant j’ai découvert qu’il s’agissait d’une célébrité youtubienne, youpi tralala (je tiens à préciser que le terme gamin est relatif à son comportement et non à une question d’âge ou au port de binocles, quant aux stars du net je m’en cogne tant qu’elles savent rester à leur place).

    Sinon concernant l’émission je l’ai trouvée creuse, sans réel contenu prêtant à débat, tout ce dont vous avez discuté était déjà évoqué précédemment lors d’autres Tauliers ou dans n’importe quel podcast JV dans lequel Fox commence à parler.
    Y’a des méchants actionnaires, des patrons sans valeurs, de la presse corrompue, les services marketing font 90% du succès, la moitié du jeu est en dlc avec contenu verrouillé sur le disque, on sort des titres pour les finir six mois et quinze patchs plus tard, etc. rien de nouveau en somme.
    Je ne suis pas expert ultra passionné de jeu vidéo mais depuis que j’ai la chance de connaître cet univers j’ai l’impression que ça a toujours été plus ou moins comme ça. Oui forcément le processus s’accentue et s’accélère mais comme le reste, tout va de plus en plus vite, on optimise à mort sur les coûts de production en jetant des millions en com parce que c’est ce qui fait vendre. Aujourd’hui les gens se plaignent d’un truc et l’oublient complètement au bout de quelques semaines, les super scandales se succèdent, on fait des cadeaux, des promos, du buzz, du buzz, tout pour le buzz.

    J’attends avec impatience qu’Apple se décide à sortir des puzzle game Kawashima à 150€ les 20 niveaux sur sa montre-console à seulement 999.99$.

    Franchement pourquoi se fatiguer à gérer les crises, être à l’écoute de sa communauté, quand d’un tweet tu peux donner un lien faq sur un forum de fans prêts à faire le boulot à ta place.
    Il y en a même aujourd’hui gavés de pognons qui ne se fatiguent plus à réaliser des traductions ou corriger des problèmes récurrents. Et le monde entier les acclame.

    Meilleure politique de communication :
    – avant le lancement balancer un max de rumeurs / screenphotoshop / arroser de pseudo news
    – après le lancement : silence radio, un tweet ou message facebook en cas d’incendie grave, « on est désolé promis on refera plus bisou »

    Puis le truc qu’il faudrait pas oublier c’est qu’il n’y a pas que les éditeurs à se fonder sur la com et les relations mutuellement profitables (sauf pour les joueurs évidemment).

    Bref une large majorité des consommateurs sont des idiots et veulent le rester, le bon côté c’est qu’ils seront les premiers à déguerpir au prochain crash, au moins ça fera du tri.

      La gestion de crise, pourquoi en faire une? Parce que, mine de rien, les investissements sont faits sur des titres AAA sont colossaux! Quand un produit comme un Assassin’s creed se prend une volée de bois vert, ce sont des millions qui sont potentiellement partis en fumée suite au refus d’achat de nombre de clients se tenant au courant. Il y a énormément de titres qui en ont pâtis, sans compter une concurrence acharnée. Des exemples? Les IP comme Splinter cell, les MMO venant concurrencer Wow, ou encore les nouvelles consoles comme la Wii U! Là, on parle clairement de sommes colossales, et un échec revient clairement à perdre de très grosses sommes.
      Un petit complément concernant les MMO: quand on vient affronter frontalement un géant comme Wow, il faut être clairement surarmé. Or, entre des réalisations bancales (bugs, contenu insuffisant voire indigent, ou une D.A mal aimée), le résultat revient à avoir investi des sommes folles en pure perte. Les « gros » MMO s’étant pris le mur sont passés en F2P pour tenter de sauver les meubles, souvent en vain. C’est un signe, non?

      Pour ce qui est des « meilleures » politiques de comm’, encore une fois je trouve qu’il y a de quoi redire.
      Aujourd’hui, les rumeurs balancées sont majoritairement incontrôlées, les screens bidouillés très vite dénoncés, et les pseudos news bâties non par les éditeurs, mais par les sites cherchant à tout prix à faire du sensationnel (du genre « NOUS SEULS avons LA meilleure info! »).
      L’éditeur? Dans l’absolu, son intérêt est bien plus complexe:
      – Ne pas trop éventer de choses pour qu’une communication puisse s’installer sur la durée, et donc jouer sur un teasing contrôlé
      – Surtout ne pas prendre d’engagement foireux à travers des démos/vidéos mal foutues (ct les raclées que se prennent certains jeux à cause d’un excès de vidéos/images en décalage avec la prod finale… hein Watch dogs…)
      – Pousser les sites à traiter le jeu attendu avec parcimonie, tout en trouvant un équilibre précaire entre le silence et une présence trop insistante.
      Un jeu qui est trop teasé? Déception potentielle (voire systématique).
      Un jeu insuffisamment présenté? Perte d’intérêt, ou émergence de rumeurs infondées
      Un jeu bien alimenté, mais avec des fuites? Communication sabotée, planification marketing foutue et bonne à revoir en très peu de temps.

      Le « après ». Tout dépend du succès! C’est aisé de dire « on ne fout rien », or la réalité est autrement moins simple! Une énorme IP ne peut pas se le permettre, sous peine de se tirer une balle dans le pied. Sim city s’est pris une volée de vois vert dès sa sortie, se traîne une réputation infecte, et donc a littéralement été boudé par nombre de joueurs devenus méfiants.
      Autre précision: Quand diablo III a mis en place son hôtel des ventes en monnaie réelle, ce fut un tel tollé qu’au final celui-ci a fini par être démantelé. Pourquoi? Pour ne pas faire fuir les nouveaux joueurs, et faire mourir une mauvaise réputation.

      Les consommateurs sont « idiots »? Je dirais qu’ils sont simplement ce qu’ils sont nommés, à savoir qu’ils consomment ce qu’on leur donne. Cela ne les empêche pas de bouder des choses pourtant réussies, d’aller vers des jeux débiles/mauvais grâce (à faute?) de la communication, et qu’il ne sont pas nécessairement les seuls à mettre en cause. Oui, il y a une majorité de joueurs qui ne s’intéressent pas à tous les styles. Oui, on peut même leur reprocher d’acheter aveuglément un produit en hypermarché sans même se préoccuper de la qualité… Mais cela existe dans tous les domaines.

      Je finirais par une chose: un « crash » n’aura pas le moindre effet bénéfique. Le choc de la mort d’Atari, la fin de cette époque n’a pour autant pas été une période d’assainissement au niveau des développements. Cela n’a fait qu’assainir au niveau des constructeurs, de créer d’énormes structures (concentration de studios=augmentation des moyens et solidification des entreprises, au détriment des plus petits). En rien ce crack des années 80 n’a permis d’améliorer la qualité globale des jeux!

    Edenkov

    À quelques jours près, le leak Assassin’s Creed Victory…

    Compétance en question : remplacer une 670 par une 970 alors que les assembleurs de cartes graphiques AMD donnent de larges descomptes et que la nouvelle generation arrive… pour créer compte PS Vita américain pas besoin de carte de débit/crédit.

      Alors déjà, c’est compétences (pour commencer). Ensuite, au sujet du compte PSN US, ça tombe bien car c’est précisément ce qui a été dit.

      Compétences en question, réponse en contexte de l’intéressé. Si tu avais écouté la question, tu aurais compris que notre auditeur désirait rester chez Nvidia d’une part, et qu’il demandait s’il fallait attendre les nouveaux modèles disposant d’une gravure plus fine.

      AMD est très bien, j’ai utilisé de l’AMD ces dernière années mais force est de constater que Nvidia s’en sort mieux en ce moment. La nouvelle génération AMD semble prometteuse, notamment avec la 390X qui se veut concurrente de la 980, mais en ce moment, c’est Nvidia qui domine aux résultats et au suivi des drivers. AMD est en retrait, ils tablent sur sa prochaine génération dont nous aurons les spécificités complètes après le CES de janvier, et ils baissent leurs prix, c’est aussi une bonne opération, mais ce n’était pas le choix de notre ami.

      À l’instant T de l’émission et pour encore un petit moment, il est plus intéressant de prendre une 970 que d’attendre un hypothétique tick hardware et software qui demandera un investissement supplémentaire, les prix des 7XX et 9XX sont en courbe descendante, autant sauter sur une bonne affaire en début d’année.

      Compétences validées, foi restaurée, bon week-end ! o/

    Bou

    Emission très sympa. Quelques petites remarques :

    – Bizarre que vous n’ayez pas parlé du cas d’Amazon qui est de plus en plus responsable de leak du contenu des jeux.
    – En parlant des projets abandonnés, j’aurai bien aimé avoir votre avis sur Project Titan de Blizzard.
    – Un peu trop de private jokes. Ca fait un peu les gars qui balancent sans vraiment balancer. Puisque à part vous et peut-être l’intéressé, personne ne sait de quoi ça parle. Quand c’est vite fait ça va, mais quand vous vous y attardez un peu trop on se sent vraiment exclu de la discussion et c’est un peu con pour un podcast 😉

      – Oui, on a oublié un certain nombre de trucs comme d’hab (notamment les teasers de trailers ou les fausses annonces à deux balles comme EMAGON qui est l’exemple le plus récent). Mais c’était difficile après le monologue de Fox pendant 1h.
      – Sinon, quel avis sur Project Titan ? Ils ont reconstruit Overwatch sur ses ruines donc tu veux qu’on dise quoi ?
      – Des privates jokes ? Faudrait que je réécoute l’émission pour voir où, quand, comment.

        Bou

        Vous avez justement parlé des éditeurs qui sortent leur jeu coûte que coûte même si il est fini à la pisse. Et même si c’est Blizzard et que c’est plus simple financièrement pour eux d’abandonner un projet, ils n’ont pas sortis le jeu et ont recyclé certains trucs pour en faire un autre jeu. C’est quand même une meilleure façon de faire que de se foutre de la gueule des joueurs je pense. Surtout que leur Project Titan ils auraient pu l’overhypé, le marketé et le vendre quand même non ?
        Enfin voilà, je trouvais que c’était une autre mentalité qu’Ubisoft et EA qui sortent leur jeu tout en sachant que c’est mauvais. Là il y a du recyclage et ils essaient de soigner leur image.
        Là ce n’est que mon avis, et justement je voulais savoir si vous ressentiez l’abandon de Project Titan de la même façon ou autrement.

          Non: ce n’est pas se foutre de la gueule des joueurs. Pourquoi?
          1° Parce que le projet titan était juste un « projet » annoncé sans plus de précision, un machin sans véritable consistance à destination du public (tu as des screens toi? Non? des infos sur le projet? Rien d’autre qu’une annonce? Sans date de sortie?)
          2° Blizzard n’a en rien à se justifier: si le projet initial n’a pas mené à un résultat acceptable, force est de constater que son recyclage technique (si tant est que ce soit totalement le cas) permet de ne pas avoir développé à fonds perdus.
          3° Je rappelle qu’une entreprise n’a pas pour rôle de filer la trique aux joueurs, mais de faire du fric. Si les deux peuvent aller de pair, alors là oui c’est top… Sinon… Qu’on arrête de rêver: Activision/EA/Blizzard et autres font bander le capital, puis ensuite le joueur.
          4° EA annonce des merveilles, et livre des merdes. Tu préfères que blizzard en fasse autant, ou plutôt que la société ne livre que des produits somme toute réussis (même si hearthstone ne m’intéresse pas du tout, et que Diablo III a eu un démarrage très très mal foutu voire même scandaleux avec son hôtel des ventes en vrai pognon).

          Donc non, selon moi, il n’y a pas de quoi vomir de la bile sur blizzard.

    Tom Dandaie

    Comment tu dis que t’es pas d’accord si tu dois fermer ta gueule en votant blanc ?