RadioKawa

Catégories

Les Tauliers

Les Tauliers #60

Cinquième anniversaire, en direct et hors antenne
Disponible depuis le

Pour fêter dignement leurs cinq ans d’existence, Les Tauliers ont choisi de faire votre fête avec un épisode 100% consacré au courrier des auditeurs.

Malgré nos problèmes de direct, et comme on a rien à vous cacher, on a également décidé de vous faire vivre les coulisses de l’émission, grâce à l’enregistrement qui – lui ! – a tenu bon.

Cette émission est déconseillée aux mineurs.

Une émission de : Alexleserveur, Fox, Jay, InkS
Informations complémentaires

Envoyez vos questions pour le courrier des Tauliers à lestauliers@radiokawa.com

Voir la Tracklist

  • Life Will Change, thème de combat sur la bande son de Persona 5

Un mot sur l'émission
Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite. En direct chaque dernier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de Les Tauliers
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    gouldo

    merci pour le meilleur live de votre émission de branle couilles! vivement la prochaine salve de pertinence et d’insultes et avec l’amateurisme qui vous caractérise!

    Max

    Salut les bobo parisiens 😉
    Bon anniversaire.
    Je voulais juste expliquer pragmatiquement mon propos.
    Je suis routier, ce qui me permet d’écouter beaucoup de podcast. Et l’autre fois j’ai enchaîné ZQSD avec Cokobé comme invité, PLS avec Jika et Corentin Lamy comme invité. Ensuite j’ai voulu écouter une émission que je ne connaissais pas, alors j’ai téléchargé un épisode de Silence on joue, j’ai découvert que Kocobé était aussi dans cette émission. J’ai donc stoppé le podcast et je me suis orienté vers Nogame, une autre émission qui m’était jusqu’alors inconnue. Dans Nogame, Yann François de ZQSD était invité pour parler de Dark Souls. Et c’est à ce moment là que je me suis vraiment posé des questions. Alors j’ai regardé ma liste de podcast classés en favoris: Le RDV jeux, Jika en chroniqueur. Quick load, Gautoz en animateur, invité chez ZQSD. Bref toujours les mêmes voix, les mêmes sujets, les mêmes avis. Du coup je me suis dit qu’il y avait peut être quelque chose de pas super sain la dessous, c’est quand même bizarre qu’un petit groupe de personnes vienne supplanter ainsi le milieu du podcast JV. Alors vous allez dire que je dis d’la merde, mais quand même, n’est ce pas difficile pour un nouveau podcast d’avoir de la visibilité sans faire partie de ce “réseau” de personnes?

      Tu dis de la merde. C’est parce que ces gens travaillent dans le même milieu qu’ils finissent par se connaître, et non pas parce qu’ils se connaissent qu’ils travaillent dans le même milieu. C’est pas comme si on avait passé une heure à t’expliquer. T’es routier, tu connais d’autres routiers ? C’est pas un peu BIZARRE que comme par hasard tous les routiers soient routiers ? Moi je trouve ça BIZARRE et MALSAIN. Nan et puis les mêmes avis ? Les mêmes avis ? Je relève même pas.

        SLA

        Tu vois, la réaction « épidermique » que tu as eu à l’antenne lorsque la question du petit milieu « parisien » a été posé ? Cette réaction est le stéréotype qu’on (ceux qui n’habitent pas à Paris, comme moi) s’imagine du petit parisien aux poings serrés. C’était arrogant, pédant, de mauvaise-foi et franchement partisan (t’as clairement défendu un milieu que tu sens attaquer, comme tous ceux à qui l’on pose la question en règle générale). Le pire étant de s’imaginer que Paris est le centre névralgique de l’emploi en France. Je suis inspecteur des finances publiques et ma femme est généraliste (enfin, elle le sera dans un an) pourtant nous habitons dans le sud. C’est quand-même autre chose que d’être « journaliste jeux vidéo » ou waterboy dans les locaux d’une radio, n’est-ce pas Alexandre ?

        Par contre effectivement, si on veut être journaliste jeux vidéo et donc : gratter de la pige sur des trucs que personne ne lit, commenter du commentaire, faire le mendiant dans des pots d’éditeurs, sillonner Neogaf H24 pour faire de la traduction approximative ou encore écrire des livres sur des Pokemon, dans ce cas effectivement, mieux vaut être parisien pour profiter de l’effervescence culturelle. Je te l’accorde. Cependant, je préfèrerais encore être éboueur ou boulanger, je pense que c’est plus digne (et mieux payé).

          Avec la présence de la plupart des rédactions nationales, on peut difficilement nier l’importance de Paris pour les journalistes français. Comme on ne peut nier celles de Genève et Lausanne pour le reste de la suisse francophone.

          ET PUIS, MERDE, SI SEULEMENT ON AVAIT DES LOCAUX. 😮

          Ah ! Je l’attendais avec impatience, ce commentaire, parce que je savais qu’il allait arriver et parce qu’il me permettrait de prouver ma démonstration. Tout d’abord, je me permets de te corriger et te rappeler que je ne m’appelle pas Alexandre : ce n’est que toute petite erreur mais cela prouve déjà que tu ignores à qui tu parles, ce qui est à l’origine de toutes les autres erreurs d’une part et me permet d’affirmer que cette haine de Paris repose bien sur des fantasmes infondés.

          Donc, tout d’abord, sache que je ne suis pas Parisien. Je ne suis même pas né à Paris, mais j’ai vécu et grandi dans le Nord, et je vis actuellement et travaille dans le 93 (le fameux neuf-trois), que les fantasmateurs (néologisme sympathique car on y entend presque « amateur ») aiment dépeindre comme étant un département où vit le Crime et la Violence. Tu dis que j’ai défendu un milieu : je t’invite à réécouter mon intervention. Je n’ai pas défendu un milieu, j’ai attaqué une forme de paranoïa dont tu es toi aussi également atteint comme le prouve ton commentaire, hélas. Paris n’est pas le centre névralgique de l’emploi en France ? Non, bien sûr. La centralisation est un mythe. Attention : je n’ai jamais dit que c’était une bonne chose (bien au contraire), mais c’est une réalité géo-politique. On l’apprend même à l’école, figure-toi (mais peut-être vas-tu me dire que l’école est un centre d’endoctrinement à la solde des bobos gauchos ?).

          J’ai l’impression que l’argent est également quelque chose de très important pour toi, ce qui est un concept légèrement petit-bourgeois à mon sens, mais si tu mesures la réussite professionnelle à l’aune des zéros apparaissant sur la fiche de salaire, sache néanmoins que « journaliste jeux vidéo » (je laisse les guillemets) arrive en quatrième dans la liste de mes activités professionnelles, et que la première et principale me rapport probablement déjà plus que toi. Imagine donc si on ajoute les suivantes. Je n’en fais une fierté, je parle rarement d’autre chose que mon travail dans le jeu vidéo ici, tout simplement parce que ça n’a pas beaucoup d’intérêt. Je suis donc pigiste pour le plaisir, ce qui va me permettre ensuite de t’éclairer sur ton dernier paragraphe. Sache néanmoins avant de parler de tes fantasmes que nous n’avons pas de locaux, et que nous sommes ici tous bénévoles.

          Donc, le dernier point. On voit que déjà, journaliste jeux vidéo, c’est un peu un sot métier pour toi. J’aurais presque honte si c’était mon vrai métier ! Je vais juste répondre sur mon expérience personnelle : je ne fais pas les pots d’éditeur parce que je n’y ai aucun intérêt, je ne sillonne pas Neogaf car je ne fais que des tests, et mon livre sur Pokémon va me permettre de payer ta retraite alors ne te plains pas trop non plus !

          Moralité : comme je le disais très exactement dans le podcast, ces fantasmes sur Paris et les bobos gauchos viennent d’une frange réactionnaire et généralement peu instruite qui pour la plupart n’a même jamais vu la capitale, et se répand malheureusement dans la population du pays. J’espère simplement que tu n’es qu’une victime collatérale et que la peur de l’épouvantail bobo gauchiste te passera quand tu réaliseras qu’il n’existe pas et que personne à Paris ne hait la province, pour la bonne raison que quasiment tous les Parisiens viennent… de province.

          Bon courage pour la suite, garde l’esprit critique, évite de croire tout ce qu’on te sert et réfléchis davantage avant d’asséner des vérités absolues ou des théories complotistes à base de « dangereux milieu ». C’est exactement ce à quoi je m’attaquais dans le podcast. Courage et bon rétablissement.

            SLA

            Je suis né dans le 5ème (Jussieu pour être exact) et je suis un homme de gauche (comme 95% des inspecteurs des finances publiques de France, ce n’est pas une surprise). J’ai quitté Paris il y a quelques années et je n’y retournerai plus jamais. On peut être très critique envers Paris et le journalisme jeux vidéos sans pour autant être un décrotté de province qui vote Morano ou MLPen. Celui qui semble coincé dans ses clichés et ses petites cases, ce n’est pas moi.

            Pour te répondre, tes réactions sont bien évidemment épidermiques et frôle le ridicule. T’as senti que t’es potes, Paris et toi-même étiez « attaqué » par un questionnement légitime d’un auditeur et le résultat peut être constaté par tout le monde : tu t’es embarqué dans une longue diatribe sur les provinciaux paranos que tu continues dans les commentaires. Tu parles désormais de gauche, de frange réactionnaire, de complot, de bobos, de parano… Il ne manque plus qu’une allusion à la seconde guerre mondiale. Redescend un petit peu, on dirait l’adepte d’une secte qui défend son délire.

            Concernant le fait que tous les journalistes parisiens viennent de province, comme toi ou d’autres apparemment, ça explique peut-être la raison pour laquelle vous défendez Paris comme si on insultait vos mères à chaque fois qu’on la critique. Pour vous, Paris ça a tout changé, vous avez certainement rencontré des gens ouverts, sympathiques et vous avez certainement visité de beaux endroits. Forcément pour certains d’entre-vous, Paris c’est la patate. Personnellement, j’y suis né, j’ai grandi sur Paris et cette ville me dégoute. Puis ce n’est pas parce que l’auditeur parle de petit milieu parisien, qu’il sous-entend que vous êtes tous des parisiens de naissance. C’est un fait qu’à l’instant T, le microcosme qui tourne autour de Radio Kawa (gamekult, gaming live ect…) est presque exclusivement parisiens et qu’il y a une sorte d’entre-soi que j’ai tout aussi bien constaté que max. Que les membres de ce microcosme soient parisien de naissance ou pas, on s’en fou, le questionnement ne portait pas là-dessus.

            Sinon, concernant l’argent, je m’en fiche complètement. Lorsque je dis qu’être inspecteur des finances publique ou médecin généraliste c’est quand-même mieux que d’être « journaliste JV » ou de bosser dans les locaux d’une radio, ça n’a rien à voir avec l’argent, c’est strictement lié au fait que « journaliste JV » est un « métier » à la con, comme beaucoup de « métiers » dans le genre, dont le journalisme FRANÇAIS (je le précise c’est important). Puis c’était surtout pour répondre à ce que tu as dis, à savoir que tous les bons emplois sont sur Paris, ce qui est faux.

            Je maintiens, il y a de l’emploi dans presque toutes les grandes villes dynamiques de France, ça n’a rien d’exclusif à Paris. Comme tu viens du nord et que le nord est gravement frappé par le chômage, tu dois t’imaginer que c’est comme ça partout, mais c’est faux. La carte du chômage en France, c’est ça http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/24/emploi-region-ville-chomage_n_9470724.html. Les chiffres tu les as là : http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/chomage-zone-2010/chomage-zone-t1-2003-t1-2016.xls En 2016, Paris est à 8.6% de chômage, comme presque toutes les grandes villes de France. J’ai cru entendre dans un podcast que t’avais fait un master de littérature (sur la dystopie) ? Ça doit expliquer qu’on ait pas entendu les mêmes choses à l’école. Par contre, et je le répète, je te concède que pour le journalisme, mieux vaut habiter à Paris puisqu’en ce qui concerne ce corps de métier tout est effectivement concentré sur Paris.

              IronFab

              Si tu prends le problème dans l’autre sens : pourquoi la plupart des journalistes JV sont à Paris? C’est surement parce que la plupart des éditeurs sont à Paris et que c’est quand même beaucoup plus simple pour les rédactions d’être sur place que de traverser la moitié de la France à chaque rendez-vous. Et c’est d’ailleurs une des raisons invoqué lors du rachat de JV.com par Webedia pour faire remonté la rédaction sur Paris.

              Et quand t’es une entreprise, il faut arrêter d’être hypocrite, t’es pas une ONG. T’es pas là pour faire plaisir à Pôle emploi ou aux chiffres de l’INSEE.

            J’adore parce que tu n’as même pas écouté ce que j’ai dit dans le podcast pas plus que ce que je t’ai répondu. J’ai bien dit deux fois ici que j’en avais rien à faire de Paris et que je pensais que c’était du bon gros bullshit comme reproche et que c’est ce qui m’énervait, et tu continues dans ton délire. Tu peux insulter Paris si tu veux : c’est pas l’insulte qui me dérange. Ce qui me dérange, pour la millième fois, c’est le caractère infondé des accusations à base de « petit milieu ». Le « petit milieu » du journalisme, le « petit milieu du podcast », le « petit milieu » de ceci ou cela : nier que c’est un argumentaire utilisé par l’extrême-droite, c’est faire preuve d’aveuglement. J’ai déjà fait le parallèle avec la haine droitiste du bobo gaucho dans le gauchiste. Merci enfin de reconnaître que pour les métiers des médias (de merde, on a tous compris merci), mieux vaut habiter ici. C’était difficile à reconnaître ! Donc forcément, des journalistes qui invitent d’autres journalistes (oh la la petit milieu !) et qui se trouvent habiter la même région parce que le marché est constitué de la sorte (oh la la petit milieu !), c’est sûr qu’on peut parler d’appauvrissement des avis et du débat non mais putain ce bullshit de la mort et tu veux que je reste calme quand on m’explique que « tout le monde qui habite au même endroit a le même avis » ? C’est sérieux ou c’est une caméra cachée ? Branchez votre cerveau et arrêtez de vous étonner que des questions cons nous énervent, à chaque fois on a droit à des questions cons et à chaque fois on s’énerve. Putain de logique.

        fukube

        Non, il ne dit pas de la merde.

        Il y a clairement un côté « consanguin » dans le milieu du jv, parce que ça fonctionne avant tout par piston, copinage, potes de potes: certainement parce que c’est un lieu où c’est la « passion » qui prime.

        Et je ne dis pas cela de manière « négative ». C’est même assez logique et légitime.

        Ce n’est pas du tout comme ça dans les autres « milieux ». Je bosse, par exemple, depuis des années en TV et avant ça je ne connaissais strictement personne dans ce milieu, j’étais fan de personne et je regardais à peine la TV, j’ai été choisi par entretien et selon un diplôme précis, avec stage au départ en accord avec ma fac de l’époque, etc. Et demain je pourrai très bien bosser dans un milieu totalement différent, parce que la base de ma carrière c’est ce qui résulte de mon diplôme justement… Et des types comme moi en TV, y en a des tonnes.

        Et je ne pense pas que pour être routier, il faut connaître des routiers avant, ça peut t’aider d’avoir un petit réseau en cas de galère suite à licenciement (par exemple) mais c’est loin d’être aussi fondamental et absolu que dans la presse jv. Même pour débuter en tant que journaliste papier/tv t’es pas obligé de connaître « la famille » avant.

        Chez GK le rédac chef est un mec issu du forum, toi-même ALS t’as d’abord été un fanboy d’un des fondateurs avant de faire des piges chez lui. Beaucoup de « pontes » encore en activité dans la presse jv sont « issus des années 90 », et beaucoup de jeunes qui ont émergé dans les années 2000 ont du être « potes » avec ces vieux pour entrer dans le milieu, d’autres sont passés par la case RP pour se faire connaître, aller aux soirées pour rencontrer les « vieux de la vieille » ou les jeunes loups et ainsi mettre un pied dans le milieu, etc.

        Tout ça « donne le sentiment » (toute proportion gardée) que vous n’êtes « qu’entre vous » et qu’à moins de devenir potes avec vous, ça ne marchera pas, qu’il faut se farcir vos soirées, entrer dans vos private joke, sucer untel dans tel forum, être d’accord avec untel, « avoir le réseau », etc.

        Et c’est pour ça qu’on arrive à des réactions épidermiques des mecs qui se protègent entre eux, de modérateurs qui défendent les membres des rédacs, de gueguerres premier degré entre rédacs avec clash sur les réseaux sociaux…
        Et c’est bien aussi pour ça qu’on arrive à des aberrations comme la chaine nolife où les mecs se moussent entre eux depuis 10 ans et viennent chialer parce que leur truc ne rapporte pas d’argent.

        Donc comme le dit MAX, à force d’écouter des podcasts, on écoute constamment les mêmes débats, les mêmes intervenants, les mêmes avis et délires qui reviennent en boucle, la même interdiction de critiquer si on n’a pas « la carte copinage », la même condescendance dont vous faites part sans même vous en rendre compte… C’est pour ça que je m’oblige à faire des « pauses podcasts » pendant quelques temps de manière régulière pour ne pas « péter une durite » et éteindre l’ipod alors qu’un roms est en train de jouer sa musique de merde dans le métro.

        Cela dit, je ne peux être paradoxalement que grandement reconnaissant pour ce partage dont vous faites part, surtout qu’il est gratuit ^^

          Alors comment te dire. Expliquer que le milieu de la TV n’est PAS un « milieu consanguin qui fait du copinage », c’est le truc le plus marrant du jour 😀

          Après, pour revenir sur mon cas personnel, sache que je ne connaissais personne chez GK avant d’y bosser. J’ai répondu à une annonce en envoyant un test d’un bon jeu et d’un mauvais jeu (le bon, je ne me souviens plus, je crois que j’avais choisi Eledees loul, le mauvais c’est un simulateur politique sur PC), mais ça n’avait rien à voir avec mon pseudo sur les forums qui ne figurait pas dans les informations envoyées, bien évidemment. Je ne pense pas qu’ils auraient pu jouer en ma faveur s’ils avaient été connus avant que je sois pris.

          Ca fait des années que je vous entends parler de ce genre de théories du complot tellement ridicules, vous vous imaginez tellement un monde, c’est juste hilarant. Que tu le dises de façon « négative » ou pas, ça n’a rien à voir : ça ne se passe juste pas comme ça. Déjà, arrêtez de confondre tout ce qui est pro (genre GK) de ce qui ne l’est pas (genre Kawa) : c’est une erreur grossière. Quand tu gères une boîte, tu embauches pas tes potes, tu embauches avant tout des gens compétents, et pour ça tu fais des entretiens. C’est irréaliste de penser qu’on va embaucher un pote.

          Enfin, encore une fois, vous prenez le problème à l’envers : les gens se connaissent parce qu’ils bossent dans le métier et pas l’inverse. Je sais pas dans quelle langue il faut vous le dire pour que vous le compreniez. C’est juste ridicule que vous puissiez penser mieux connaître un milieu que les gens qui effectivement sont dedans. Et si les mecs y sont depuis les années 1990, c’est aussi normal : ça s’appelle une carrière. Généralement, tu fais ta « carrière » dans un même milieu, c’est le principe de l’expérience dans un domaine donné. Donc quand tu commences dans le journalisme JV, déjà à la base on peut imaginer que c’est parce que tu aimes le sujet (donc tu traînes sur des forums, logique) et une fois que tu as commencé, il est donc fort possible que tu continues d’évoluer dans ce milieu. Tu me dis que le rédac chef de GK, Yuki donc, est issu du forum. Tu trouves ça étonnant qu’un mec du forum ait vu passer l’annonce de recrutement pour le stage du site qu’il fréquente et qu’il ait décidé de postuler ? Tu imagines la proportion de mecs inscrits sur le forum parmi les candidatures au stage ? Quasiment 100%, eh oui. Tu vois, la logique, elle est pas si compliquée quand tu mets les éléments dans le bon sens.

          Ces fameuses « soirées » sur lesquelles vous fantasmez ne sont que des présentations de jeux et sont relativement rares, les private jokes, comme s’il existait des blagues internes comprises uniquement par tous les gens du milieu du journalisme JV alors qu’on doit être une bonne centaine (comment on s’organise ? on a un forum secret ou on s’envoie des chaînes avec les blagues rien qu’entre nous ?), quel rapport avec les forums enfin ? Tu crois que les entretiens d’embauche se font sur les forums ? Vous balancez des conneries grosses comme le monde en vous persuadant tellement sans même réfléchir à toutes les mécaniques logiques qu’il y a derrière. Oui on retrouve souvent les mêmes intervenants (et encore, y’a quand même un gros panel) et pourquoi ? Parce qu’on a vite fait de faire la liste de tous les journalistes JV en France.

          Fin bref. C’est à se taper la tête contre les murs de débilité. Et sérieusement : si ça vous plaît pas et si vous pensez de telles conneries, faut juste faire des pauses plus longues et ne pas réécouter. Si la réalité plate du monde est moins intéressante que vos fantasmes conspirationnistes, désolé. Restez dans vos délires.

          Voilà. Et sinon, merci pour vos commentaires, ça me permet de m’injecter ma dose de drama et de me défouler 😀

            fukube

            Ton post est la preuve éclatante que vous fonctionnez bien en vase clos.

            Toujours les mêmes répliques, toujours le même torrent de condescendance, toujours le même complexe de supériorité à croire qu’on vous prend pour des stars, toujours le délire comme quoi « on » fantasmerait sur « vos soirées », toujours l’argumentaire de « si un mec hors du milieu pose un minuscule et osef pavé dans la mare = tu NOUS critiques = tu dis de la merde sur NOUS, c’est débile = ne NOUS écoute pas »…

            Il n’y a plein de gens qui bossent en TV et qui ne s’y intéressaient pas du tout avant, qui n’avaient strictement rien à voir avec ce milieu et non, hormis pour les « pontes » et ceux qui veulent être animateurs, ce n’est absolument pas un milieu consanguin… J’avais même pas de TV chez moi avant de bosser en TV.
            Je connais pas mal de journalistes qui ont fait HEC et qui sont venus en TV juste parce que ça payait bien. On est embauché par diplome/compétences précises, comme dans tous les boulots, ce qui n’est absolument pas le cas du milieu du JV, arrête tes conneries.

            Et toi tu étais sur le forum de GK avant de faire des piges, tu es en kiff sur un des fondateurs, tu crois que c’est un cas fréquent dans le monde du travail? Le RC actuel de GK est juste un ancien du forum…. Tu crois que les gens qui bossent à la SNCF sont fans de train à la base?

            Le côté « consanguin », vous l’entretenez constamment: « on sait des choses et pas vous », ça revient sans arrêt. Y a une logique là-dedans et c’est dit avec raison, mais le fait de le sortir en boucle (tout comme le fait de considérer ceux qui critiquent un peu ce microcosme comme des débiles), est une preuve éclatante que vous vivez en mode « endogamie ».

            Tout ça n’est pas une critique de ma part, le milieu du jv est un milieu avant tout de passionnés, qui rapporte peu, où les places sont dures, ce qui explique beaucoup de choses.

            Redescend sur Terre, il y a parfois une petite curiosité des auditeurs sur vos vies mais ça ne tracasse personne hein. La plupart s’en branle totalement et si on vous pose la question de temps à autre c’est juste histoire de, parce que ça fait marrer toutes vos gueguerres et l’égo trip de certains.

            Sinon, et ce sera mon dernier message ici parce que je sais que tu vas encore faire preuve de condescendance à faire genre que ça t’amuse (alors que non, vous pétez TOUS des câbles à chaque fois dès qu’on parle de « ça »), merci de nous offrir gratuitement sur votre temps libre ces podcasts qui nous divertissent, merci RADIO KAWA et merci surtout à Inks.

              Je bosse à la TV, je connais très bien le milieu, et je peux te dire que s’il y en a un qui fonctionne bien en vase clos, c’est celui-ci. Désolé, mais l’équivalent en presse JV du Média Club n’existe pas, et je ne parlerai que de ça.

              Généralement, quand tu fais un métier, tu as suivi des études qui y sont liées, donc c’est forcément un champ qui t’intéresse à l’origine. Ca me paraît pas déconnant. Prétendre l’inverse me paraît débile par contre, oui. Donc oui, en général, quand tu bosses à la SNCF, c’est que tu aimes bien les trains :v

                SLA

                Du coup, tout ceux qui filent à science po sont passionnés de politique, tout ceux qui filent en médecine sont passionnés d’hémoglobine, tout ceux qui filent dans les IAE sont passionnés d’administration et tout ceux qui filent en école d’ingé sont des passionnés de mathématiques ? Pareil pour les pros, ceux qui filent en plomberie sont des passionnés de plomberie, ceux qui filent en maçonnerie etc ?

                T’es sur qu’on vit dans le même monde ? Les jeunes choisissent des diplômes en fonction du salaire au bout, des débouchés et des contraintes liées aux métiers OU aux études. Les seuls qui ont ta mentalité sont les recalés des filières intéressantes qui finissent à la fac faute de mieux et qui tente de rebondir en choisissant des filières « enrichissantes », mais qui débouchent sur le pole emploi. Ou alors les étudiants de journalisme qui veulent faire du TPMP ou terminer sur BFMTV.

                J’ai pas un master de droit fiscal parce que ça me passionne, mais parce que derrière les débouchés sont larges, les salaires sont intéressants et que le métier est loin d’être chiant. Je n’ai jamais entendu un étudiant de droit dire que le droit le passionnait.

                  Hahaha ! Alors non je n’ai pas été recalé de filière, hein. Arrête de vouloir t’attaquer à moi sans me connaître, c’est rigolo mais pathétique. Donc oui, la plupart des gens que je connais ont choisi une voie, je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire et rare à cela. Je pense effectivement que l’on ne vit pas dans le même monde car même quand je vois mes stagiaires, ils me disent rarement (jamais) qu’ils ont choisi un domaine pour l’argent. Quand je réfléchis à mes potes, c’est pareil. Sinon, je suis sûr que ça existe, des gens qui rêvent de devenir avocat ou juge, j’imagine quand même qu’il y a des vocations dans ces filières (un exemple : https://twitter.com/Alexleserveur/status/781038813611233281 ). Il y a bien des gens qui aiment le latin. Donc j’ai posé la question directement sur Twitter, on verra les réactions : https://twitter.com/Alexleserveur/status/781040358130118656. Après, tu peux bien sûr prétendre que ce ne sera pas représentatif vu que ce ne sera pas un sondage INSEE, mais au pire, ça montrera quel monde entre le tien et le mien est le plus réaliste 🙂 Après, on est pas de la même génération, donc forcément tu dois être confronté à des schémas qui depuis ont évolué.

                  Et se prétendre de gauche quand on voit ton mépris pour l’université, c’est chaud. D’habitude je m’amuse bien à troller ici et dans l’émission avec les auditeurs, mais toi t’as l’air de vraiment penser ce que tu écris et là on approche trop du trou du cul de l’humanité pour moi, ça m’amuse moins. On s’est bien marré, mais je suis pas vraiment fan de l’arrogance et de la conscience de classe, donc on va arrêter là. Déjà l’étalage de ta « supériorité » avec ton beau métier et ta thune, c’était moche, mais là ça devient carrément puant.

            Ah Fukube >
            Toujours les mêmes répliques, toujours le même torrent de condescendance, toujours le même complexe de supériorité à croire qu’on vous prend pour des stars, toujours le délire comme quoi « on » fantasmerait sur « vos soirées », toujours l’argumentaire de « si un mec hors du milieu pose un minuscule et osef pavé dans la mare = tu NOUS critiques = tu dis de la merde sur NOUS, c’est débile = ne NOUS écoute pas »…
            > Toujours les mêmes critiques par les mêmes abrutis.

            Il n’y a plein de gens qui bossent en TV et qui ne s’y intéressaient pas du tout avant, qui n’avaient strictement rien à voir avec ce milieu et non, hormis pour les « pontes » et ceux qui veulent être animateurs, ce n’est absolument pas un milieu consanguin… J’avais même pas de TV chez moi avant de bosser en TV.
            > Oui mais la majorité veulent bosser à la TV.
            Encore un qui prend son cas pour une généralité.

            Je connais pas mal de journalistes qui ont fait HEC et qui sont venus en TV juste parce que ça payait bien. On est embauché par diplome/compétences précises, comme dans tous les boulots, ce qui n’est absolument pas le cas du milieu du JV, arrête tes conneries.
            > Je connais plein de gens de la télé dont le rêve était de travailler à la TV.

            Et toi tu étais sur le forum de GK avant de faire des piges, tu es en kiff sur un des fondateurs, tu crois que c’est un cas fréquent dans le monde du travail? Le RC actuel de GK est juste un ancien du forum…. Tu crois que les gens qui bossent à la SNCF sont fans de train à la base?
            > Ca arrive.

            Le côté « consanguin », vous l’entretenez constamment: « on sait des choses et pas vous », ça revient sans arrêt. Y a une logique là-dedans et c’est dit avec raison, mais le fait de le sortir en boucle (tout comme le fait de considérer ceux qui critiquent un peu ce microcosme comme des débiles), est une preuve éclatante que vous vivez en mode « endogamie ».
            > C’est pour mieux te faire courir, mon enfant.

            Tout ça n’est pas une critique de ma part, le milieu du jv est un milieu avant tout de passionnés, qui rapporte peu, où les places sont dures, ce qui explique beaucoup de choses.
            > Tu ne sais pas ce que tu racontes alors ferme donc ta gueule une bonne fois pour toute sur le sujet. Ou alors tu considères que comme tu travailles à la TV, tu es un gros fils de pute engrossé par des juifs. Auquel cas, tu as le droit.

            Redescend sur Terre, il y a parfois une petite curiosité des auditeurs sur vos vies mais ça ne tracasse personne hein. La plupart s’en branle totalement et si on vous pose la question de temps à autre c’est juste histoire de, parce que ça fait marrer toutes vos gueguerres et l’égo trip de certains.
            > Ca tombe bien, on a en a rien à branler de la votre. Donc on s’en branle totalement que lui soit contrôleur ou que toi, tu bosses à la télé. Du coup, vous pouvez vous abstenir de donner des détails sur vos misérables existences pour soit 1) attirer l’attention, 2) penser qu’en nous confiant que vous, vous avez un vrai métier, on va regarder nos pieds. Vous êtes pathétiques.

              fukube

              Mais bien sûr, vous êtes tellement loin de tout ça, vous êtes tellement supérieurs et vous vous en foutez tellement que vous passez systématiquement par les insultes, un torrent de quote et des justifications et d’extrapolations à chaque fois…

              Vous entretenez très bien ce « mythe » et c’est vous seuls qui lui donnez cette importance. Nous on s’en branle, ça titille qu’une petite curiosité et ici le but était juste de faire une petite remarque, d’ailleurs personne n’a eu le centième de votre transpiration (à toi et à ALS) à la lecture de tout ça.

              Le mieux serait de répondre (surtout pour toi JAY) simplement: « ça ne vous concerne pas et si vous n’êtes pas contents, on vous pisse à la raie », c’est ce qu’on dit quand quelqu’un parle de ce qu’il ne connait pas, ça irait plus vite et ce serait plus en accord avec ce que vous voulez désespérément essayer de faire croire.

                Mais pourquoi voudrait-on faire croire quelque chose ? Pourquoi ça me ferait chier d’appartenir à ce microcosme s’il existait ? Il y a aucune raison. La seule raison pour laquelle ça me gave, c’est juste que c’est aussi débile que les chemtrails. Et s’il y a bien une chose qui m’énerve, c’est la débilité.

                (Putain ils vont découvrir les origines des Illuminatis, les mecs. Planquez-vous !)

                Et tu avais dit que ton message précédent serait le dernier. Je suis déçu. Tu ne tiens pas tes promesses.

                  fukube

                  Je réponds encore parce que je n’ai sans doute pas été assez clair (entre le taf, le gamin et le sport…) ^^

                  En gros, tu extrapoles un peu tout…

                  Tous les milieux possèdent leur propre « microcosme », mais « à nos yeux », celui de la « presse jv » est très très prononcé.

                  On a le droit de le voir comme ça et c’est justifié selon nous.

                  On le voit au ton des internants, aux mêmes avis qui reviennent en boucle de podcasts en podcast, aux mêmes sujets, surtout aux réactions ultra fortes sur des questions pourtant anodines et légères, aux gueguerres sur les réseaux sociaux, aux combats d’égo, etc. Ces choses ont l’air de toucher TOUS les gens actifs dans ce milieu, au contraire du monde de la TV où hormis les animateurs et les pontes, tout le monde s’en branle.

                  On a le droit de s’interroger là-dessus et de le remarquer, on a aussi le droit de se planter sur toute la ligne, sans être considéré comme des débiles ou sans qu’on pense qu’on est adepte de la « théorie du complot ».

                  Désolé mais c’est ce que vous « dégagez » même c’est peut-être voire très certainement totalement faux dans les faits.

                  Moi si on me dit que je prends de la coke parce que je passe chez canal, je vais pas péter une durite comme tu fais systématiquement sur ce genre de sujet…
                  Bon de la part de Jay je comprends, car il veut voir le monde bruler de base, mais venant de quelqu’un comme toi, c’est assez « révélateur » d’un petit malaise, enfin c’est comme ça qu’on arrive à le ressentir.

                  Bref si ce genre de « sujet » vous emmerde à ce point, je n’y reviendrais plus, effectivement je ne dois pas y connaitre pas grand chose (même si ça m’arrive d’aller « aux fameuses soirées » mdr) et c’est pas vraiment mon objectif dans la vie d’énerver les gens.

                    Vous avez le droit de vous l’imaginer de la sorte, on a le droit de vous expliquer que vous fantasmez et exagérez tout.

                    Après on est sur les Tauliers. Pose-moi la question au prochain Que le Grand Geek me croque, je te répondrai différemment. (Bon par contre déso, mais l’émission est finie :(). Si tu veux des réponses intelligentes et argumentées, c’est pas ici qu’il faut venir, ou alors on en parle ailleurs sérieusement, mais ici je suis là pour vous insulter avant tout. On est pas dans Allô Centrale.

                      fukube

                      Vous nourrissez bien les fantasmes aussi… LOL
                      Mais bref.
                      Quand est-ce que ça revient le grand geek???

                      Ce n’est pas prévu que QLGG revienne (même si vous êtes nombreux à le demander et c’est franchement très chou). Sinon, je ne vois pas vraiment comment moi par exemple je peux nourrir ces fantasmes alors que 1/ je ne fréquente personne qui bosse pour un média JV, pas même mes collègues de GK que je vois une fois par an 2/ je vais jamais aux soirées des éditeurs et 3/ je passe mon temps à expliquer que c’est du délire fantasmatique. Ah mais oui, j’oubliais que quand on vous disait qu’il n’y a pas de grand secret, vous pensez qu’on ment et qu’on cache un grand secret. Le principe de la théorie du complot, j’avais encore oublié.

                      Concernant QLGG, on a aucune volonté de faire revenir l’émission. Par contre, je ne cacherais pas que j’ai envie de me remettre à faire du podcast jeu vidéo plus régulièrement qu’avec Les Tauliers. Y compris avec ALS. 🙂

                      #ProjetsSecrets #PetitMilieuSuisse

                    Fukube >

                    « mais « à nos yeux », celui de la « presse jv » est très très prononcé.
                    On a le droit de le voir comme ça et c’est justifié selon nous »
                    « Désolé mais c’est ce que vous « dégagez » même c’est peut-être voire très certainement totalement faux dans les faits ».
                    > Putain, tout ça pour ça.
                    Nous, auditeurs, nous pensons que. Non, pardon, nous subodorons. Mais peut-être qu’on est à côté de la plaque, on sait pas mais on pense pas.
                    Super. Donc quand est-ce que vous fermez vos gueules car effectivement – je te le confirme – vous avez tort. Sur toute la ligne.
                    Et pour ce qui est du syndrome « c’est toujours les mêmes », c’est soit 1) parce qu’au final, y a plus qu’une poignée de trous de balle qui acceptent de faire ce job mal payé, 2) les mecs qui interviennent sont bons ou la coqueluche du moment. Comme PARTOUT en fait. Sinon, faudra m’expliquer pourquoi – au cinéma – on voit toujours les mêmes acteurs. Toi qui a une expertise de la TV, tu vas sans doute pouvoir nous aider.

                    Sinon, je te rassure, le sujet m’intéresse pas plus que ça mais c’est le moment café donc autant sortir les mignardises.

                      Fais gaffe, ils vont encore dire qu’on se la pète parce que tu as dit « coqueluche » (alors que bon, personne ne nous invite et qu’on ne nous entend pas ailleurs que dans Les Tauliers :’D)

                      fukube

                      On n’a pas forcément tort dans l’absolu parce que c’est ce qui ressort « extérieurement ».

                      Comme Max le dit poliment, il suffit juste d’écouter les podcasts de jv Français pour percevoir que ce sont toujours les mêmes tronches et les mêmes avis qui tournent… A part toi Jay – t’es clairement à part – et c’est d’ailleurs une des raisons de pourquoi j’écoute les tauliers… même si je ne suis pas d’accord avec toi très souvent mais bon on s’en branle total.

                      Tu peux pas mettre le ciné et la TV au même niveau parce que c’est pas un « petit milieu » comme celui de la presse JV ; le PAF c’est énorme, moi par exemple y a encore 2 ans je ne connaissais strictement AUCUNE personne du groupe Canal sauf une meuf d’un service juridique, et c’est pareil dans le ciné ou la musique, c’est largement plus vaste que le microcosme du jv en France, ça brasse considérablement plus de tunes et draine largement plus de gens, en plus d’avoir un niveau de turn-over immensément plus élevé (certaines rédacs sont renouvelées chaque année), d’agréger des sociétés entières avec des tonnes de professions et de « sous-professions », etc.

                      Tu as parfaitement soulevé le « problème » Jay. Il n’y a qu’une poignée de gens qui acceptent de faire ce « job de merde » donc nous simples spectateurs de tout ça, on entend/lit toujours les mêmes et ceux qui reviennent le plus là-dedans sur le long terme sont les « meilleurs » (ou les plus gros AW) et ceux qui ont le plus d’aisance à l’oral.

                      Au final quand tu es extérieur à ce « monde » là, t’as vraiment l’impression que c’est un milieu de copinage et de piston. C’est sûrement complètement inepte comme point de vue je te l’accorde, et je conçois que ça puisse vous faire chier, autant que moi quand on me demande comment est Arthur en vrai.

        Ransar

        Nan mais je pense qu’il est grand temps d’avouer l’obscure vérité. Que l’ensemble des journalistes JV sont tous colloc dans une même résidence au plein coeur de paris avec un bar en rez-de-chaussé…

          Heureusement que personne n’a appris à l’époque que j’étais en couple avec Trunks sinon ils ne s’en seraient pas remis 😀

            Non mais Trunks c’est trop facile de le pécho, tu n’as aucun mérite, il chevaucherait un Galaxy Note 7 si ce dernier ne risquait pas de lui exploser les burnes au premier tripotage d’USB-C. 😀

            Après je suis super d’accord avec ce que dit Fukube, on est tous potes et son se serre les coudes dans une grande farandole où au bout on contrôle les médias et on se gave de goodies en plastoc et d’argent gratuit.

            Et puis pour bosser dans un milieu où les places sont chères, faut surtout pas y aller à la force du poignet en bossant, suffit juste de sucer la bonne personne pour s’assurer une place au soleil et ensuite tout va rouler.

            Putain les mecs vous avez un gros pet au casque quand même, je pourrais me sentir insulté vu le taff qu’il m’a fallu pour bosser où mettre en chantier mon bouquin, mais vu que vous êtes super à l’Ouest et préférez vivre dans le petit monde des rêves, je vais mettre ça sur le compte de votre ignorance crasse.

            Parce qu’ avant Les Tauliers était le podcast des mecs osef que personne connait sur un site osef, et 5 ans après c’est l’émission et le site du petit milieu qui s’autosuce. La vache je savais même pas qu’on avait autant progressé dans le milieu, c’est effarant ! Faut que j’aille essuyer mes larmes de joie avec quelques billets de 500, la surprise est totale, on a même pas fait d’efforts pour essayer de construire un truc, on a juste sucé !

            Vite Loup, appelle l’organisme de censure des commentaires, il vont découvrir le pot aux roses sur nos origines judéo-maçoniques et nos sacrifices à Baal, faut masquer les preuves.

            Ransar

            En même temps vous financez votre corporation privilégiée avec l’argent des nazis transitant en suisse et le trésor perdu des templiers dans le seul but d’influencer l’opinion et d’organiser la faillite de groupes comme sony.

              Nos agents arrivent chez toi pour te supprimer.

              Disguard

              Le concept :
              La presse vidéo-ludique francophone enfermée dans un immeuble.
              Amour, trahison, coup de pute…

              Devinez qui sera… « THE GAMERZ » !

              20h45 tous les vendredi sur TFOUNE.

              *** A part ça, toujours un plaisir de vous entendre et vous lire.

      Des podcasts comme La Caz’Retro, HautBasGaucheDroite, JeuDePixel, Gamerside ou Games in the Pocket n’ont aucun mal à atteindre le haut des charts iTunes alors qu’ils piochent peu leurs intervenants dans le microcosme du journalisme jv Fr.

      Donc rassure-toi, un podcast même sans Corentin Lamy en invité peut fonctionner !

      jefaispeuralafoule

      C’est tout de même étrange d’envisager de bosser/chroniquer dans un domaine sans pour autant en être membre ou du moins le côtoyer.

      il serait judicieux que tu expliques comment avoir une réflexion sur un sujet donné sans jamais s’approcher de ceux qui participent à l’industrie, sans jamais discuter ou rencontrer ceux qui font le même job… je serais vraiment curieux de voir comment tu t’y prendrais.

      Ah cette contradiction: donnez des avis, trouvez des angles, remuez la merde, mais surtout n’approchez pas les autres…

      Un podcast n’a pas de succès par un réseau, mais par les gens qui l’écoutent, tu reprends exemple sur Les Tauliers, il y a 5 ans personne ne nous connaissaient, et il y avait peu de podcasts JV connus, PLS idem, ils faisaient leurs trucs dans leur coin. Petit à petit les gens ont découvert les émissions et les ont fait grandir.

      Après sur ton exemple, tu oublies quelque chose d’important : la plupart des des émissions dont tu parles sont faites par des professionnels qui en invitent d’autres pour apporter leur expertise. Si demain se crée un podcast sur les routiers avec d’autres spécialistes du métier (mécanos, vieux briscards du transeuro, spécialistes du fret fragile ou de la denrée périssable) et qu’ils invitent un mec qui connait que dalle au métier et ses difficultés, tu vas le prendre comment ? Tu vas dire « c’est qui ce con qui raconte de la merde, c’est n’importe quoi ». Dans les cas que tu nommes ce sont des pros dans leur métier et donc ils invitent des gens pertinents du même métier, ce qui est à mon sens normal quand tu fais un podcast qui parle d’un sujet précis.

      Je me vois pas faire une émission et inviter un/e random avec qui il n’y aura pas d’échange possible. D’une ça va me gaver, de deux les auditeurs vont trouver ça à chier. C’est aussi pour ça qu’on invite pas des gens lambda dans une émission politique, parce que l’analyse politique c’est un métier, et tu seras d’accord pour dire qu’on voit quasiment toujours les mêmes partout.

      Sur le plan de supplanter le petit milieu du podcast JV, encore une grosse erreur : Il n’y a pas de « milieu » podcast JV, il y a des journalistes qui font un podcast attaché à leur activité. tu écoutes la radio ? T’en as pas marre de voir Nagui ou Ruquier à la télé et la radio ? Ça serait pas mieux d’avoir de parfaits inconnus à la télé ? Si, mais la télé et la radio institutionnelle, tu n’y rentres pas comme ça, alors que le podcast, c’est le public qui décide par ses écoutes et n’importe qui avec un micro peut en créer un.

      Pourquoi Kawa et connue ? Parce que des gens écoutent et ça a pris 10 ans. Pourquoi Béja gagne sa vie avec le podcast ? Parce qu’il a créé l’un des premiers et plus gros podcasts sur WoW, avant de devenir RP pour Blizzard suite à son boulot sur Azeroth et ses efforts, pendant des années.

      Tu connais DTC Dans Ta Collection ou Podcastination ? Non ? Pourtant j’ai produit l’un pendant deux ans et l’autre est fait par des amis qui ne sont pas de ce petit milieu imaginaire, et pourtant DTC marchait plutôt bien, et Podcastination a ses propres débats et existe depuis plusieurs années. Alors si tu te contentes de squatter ce qu’on te met dans les oreilles, à savoir les tops en téléchargement et les émissions corpo attachées à des boites pro qui font appel à des pros, c’est sûr que tu ne vas pas voir grand chose. Pareil pour les youtubers ou les streamers, c’est le public qui les a suivi qui leur a donné de l’importance et leur a permis de devenir plus importants au sein de leur domaine.

      On ne voit que ce que l’on cherche et si tu cherches, tu trouveras bien plus de podcasts jv intéressants que tu ne le penses.

        SLA

        Donc tu considères sérieusement que vous êtes des professionnels du jeu vidéo et que cette professionnalisation vous donne une « expertise » plus fine que n’importe quel mec lambda de votre âge qui a grandit avec les jeux vidéos ? On est en désaccord. Les avis que vous avez, et que les professionnels ont en règle général, sont des avis que l’on peut lire partout sur les forums du monde entier (Neogaf, gamefaq, gamespot, reddit…). Puis bon, il suffit de se rappeler des analyses « économiques » de Jay ou encore de t’entendre bafouiller quand tu parles de 4K ou de HDR pour comprendre la limite de cette professionnalisation.

        A mon sens, contrairement à des domaines de vrais experts (l’économie, la biologie, l’ingénierie, le droit, bref tous les domaines réellement techniques) n’importe qui peut se saisir du sujet du jeu vidéo puisqu’on a tous grandit avec, qu’on a tous plus ou moins joué aux mêmes jeux, qu’on a tous plus ou moins les mêmes références et que ça suffit amplement pour monter un propos ou nourrir une discussion entre passionnés. Le jeu vidéo est un sujet accessible à tous, sauf s’il on parle de programmation et je doute que vous ayez une grosse culture de ces choses là puisque je vous écoute depuis quelques temps.

        La seule différence entre un mec lambda et vous, c’est surtout que vous êtes certainement plus à l’aise à l’oral qu’un hypothétique invité qui viendrait participer au podcast de manière spontanée. Vous êtes davantage rompus à l’exercice et je pense que c’est ce qui justifie qu’on ne puisse pas inviter n’importe qui. Et encore, quand je me rappelle des longs moments gênants de Jibé, du triste spectacle que vous avez donné par moment (trop plein d’alcool) ou le fait que toi – Fox – tu ais du mal à ne pas endormir les auditeurs, je me dis que c’est peut-être pas si compliqué que ça pour le joueur lambda.

          D’abord, si tu te bases sur Les Tauliers pour nous jauger, ça tombe mal : le podcast est voulu comme un bordel ambulant.

          Là, ton commentaire passe au-delà de mon explication sur l’arrivée de personnes telles que Maël et J-Boîte dans notre équipe : des auditeurs (notamment des Tauliers, d’ailleurs) qui nous ont proposé un pilote et, quelques mois plus tard, sont devenus les producteurs d’une dès meilleure émission ciné/télé sur Kawa. On est pas renfermés sur les gens qu’on connaît.

          Oui, toutes les personnes intéressées par le jeu vidéo ont une opinion (de la même manière que tous les citoyens ont la possibilité de voter), et c’est tant mieux ! Mais combien ont gratté du papier, justement, et tenté d’organiser leur pensée, problématiser un sujet ? Avoir quelque chose à dire sur le jeu vidéo ET avoir les outils nécessaires pour le faire, ça fait la différence. Comme pour les journalistes éco. Comme pour ceux qui traitent de la politique. La pratique est formatrice. Et dieu merci, avec le podcast, chacun peut se lancer, et si la personne persévère, s’améliorer. Et se faire remarquer.

          J’ajoute – et c’est plus ma tambouille, c’est vrai – qu’il y a également toute une masse de savoir faire en matière de podcast (production, publication) que le « mec lambda » va mettre du temps avant de découvrir, comprendre et appliquer. J’en sais quelque chose, j’ai commencé à faire ça à 15 ans, sans aucune connaissance de quoi que ce soit.

            SLA

            Je ne vois pas vraiment où est le désaccord. Concernant tes 2 derniers paragraphes, on tombe d’accord. N’importe qui peut se saisir du sujet du jeu vidéo, mais il faut de la technique pour mettre tout ça en place aussi bien que tu ne le fais sur toutes les émissions que tu produis Ink (parce que tu fais un bon taf, il n’est pas question de remettre ça en question). Idem pour l’oral, il va falloir un certain temps d’adaptation.

          La grande difficulté de la reconnaissance du journaliste dès qu’il travaille sur un domaine culturel ou sur du divertissement. La différence entre le professionnel et le non-professionnel, c’est surtout que le professionnel y passe tout son temps de travail : il joue à un grand nombre de jeux, bons comme mauvais, a globalement une meilleure culture vidéoludique que la moyenne des joueurs (je ne dis pas que les joueurs sont bêtes, mais s’ils s’intéressent à l’histoire par passion, le journaliste se DOIT de s’y intéresser parce que c’est son travail). Jay n’est pas un expert économique non plus, donc le décrédibiliser sur ce point n’a pas beaucoup de sens. Pour la technique, j’y bite que dalle, et je n’ai pas non plus envie de défendre Fox.

          Le jeu vidéo, comme le cinéma, comme la littérature, comme la peinture, comme la musique, est heureusement accessible à tous. Tout le monde peut en parler et heureusement ! Ca ne veut pas dire que tout le monde sait écrire (qualité indispensable pour un journaliste) et saura construire des articles, mener des recherches ou des interviews.

          Après, minimiser le travail du journaliste à l’intervention dans des podcasts (comme tu le fais dans le dernier paragraphe) alors que la dernière chose que nous faisons dans les Tauliers c’est bien du journalisme (cf. les 59 émissions précédentes au cours des 4 dernières années écoulées si tu ne connais pas l’émission). Donc l’alcoolisme, les conneries, les blagues de cul, c’est ça Les Tauliers : ce n’est pas du journalisme et surtout pas le but. Donc en gros si n’importe qui peut faire cette émission ? Bien évidemment ! Nous sommes probablement les premiers à le dire. Par contre, se mettre à écrire des articles, j’en doute déjà davantage. Après, si c’était aussi facile de devenir journaliste dans les jeux vidéo et sachant le nombre de joueurs qui veulent le devenir, alors pourquoi n’en voit-on pas davantage ? 😉

            SLA

            Pourquoi n’en voit-on pas davantage ? Simplement parce que les places sont rares. Si les places sont rares, ce n’est pas parce que c’est difficile, mais bien parce que l’offre en elle-même est rare. Les quelques rédactions qu’il reste en France ont peu de moyens : les chiffres d’audience sont mauvais et les recettes publicitaires sont moindres. Ca ne tient qu’à ça. Tous les journaleux d’aujourd’hui ont commencé par faire de la grosse merde et c’est bien la preuve que n’importe qui pouvait faire le taf à leurs places. On a qu’à se rappeler de Joypad, du magazine RPG de Jay ou du travail de Trunks aux débuts de gamekult, aucun ne savait réellement ce qu’il faisait et ils sont un peu tous tombé là-dedans par hasard.

            Je doute aussi que beaucoup de monde souhaite devenir journaliste JV. Ça doit sans doute être des adolescents ou des mecs en galère.

              jefaispeuralafoule

              Là j’ai eu un fou rire énorme. Petite question: alors pourquoi des millions de « mecs en galère » se sont lancés dans la production de podcasts, de vidéos sur youtube et compagnie? Ils sont tous « en galère » selon tes critères étriqués?

              En méprisant toute forme de possibilité de création hors de ton petit périmètre prétentieux, tu conçois donc toute personne ayant un rapport de près ou de loin avec le JV comme des idiots bloqués dans la puberté? Tu iras expliquer cela aux Guillemot qui te montreront la taille du portefeuille qu’ils se sont faits avec un loisir « pour adolescents ou mecs en galère ».

              Sans déconner, sur quelle planète vis-tu? Le JV est un loisir de masse, et il y a donc nécessairement un presse papier ou non associée à ce loisir. Je présume que tu vois les chroniqueurs de ciné comme que des réalisateurs aigris et incompétents, ou les mecs du guide Michelin comme des cuistots ratés.

              Alors… je vais faire le même raccourci que tu fais avec l’ensemble des gens bossant de près ou de loin dans le JV: ne serais-tu tout simplement pas amer d’avoir foiré un blog JV ou un podcast jamais écouté par qui que ce soit d’autre que tes potes pour balancer des idioties de ce tonneau?

            Le mec il déteste tellement le jeu vidéo et les personnes qui en parlent mais il écoute des podcasts et après c’est nous les débiles 😀

              SLA

              Du coup, parce qu’on critique 3 mecs dans un podcast radio, ou qu’on critique le milieu du « journalisme » français du jeu vidéo en général (qui est foncièrement à chier, le milieu ne serait pas sous perfusion sinon), c’est qu’on aime pas le jeu vidéo ? Le jeu vidéo tourne autour de vous ou il tourne plus simplement autour de la presse vidéo ludique française… ?

                Nan c’est surtout la façon dont tu méprises en fait le sujet qui apparemment est indigne. Après, tu ne critiques pas que trois mecs, c’est surtout ça 🙂 Ca sous-entend que tu en fustiges bien d’autres. Mais c’est ton droit. Fais un blog, fais des émissions, change la donne. Ou va voir ailleurs. Ne te fais pas si mal, ne te force pas à nous écouter alors que tu nous hais. Nous on est des mecs sympas malgré tout, on prend pas tes clics, par contre tu peux les prendre avec tes clacs et on vivra bien sans tes écoutes.

            Sla > J’interviens juste au sujet de tes élucubrations. Je savais parfaitement ce que je faisais en lançant Gameplay RPG et je ne suis absolument pas venu à la presse par hasard donc cesse tes conclusions hâtives, merci. Ou alors renseignes toi avant de dire des conneries. Pour le reste, tl;dr.

          jefaispeuralafoule

          Et pourquoi revenir si tu trouves que « c’est de la merde »? En 5 ans, tu as eu le temps de te faire une idée, alors qu’est-ce qui te fait revenir?

          Oui je trouve aussi que c’est un bordel ambiant, certains moments ont été « mauvais » (au sens radiophonique du terme), mais parfaitement en adéquation avec la ligne de la chose. En quoi les tauliers seraient-ils tenus à autre chose que ce qu’ils sont?

          Pour le côté expertise… peut-être devrais-tu relire les CV de chacun pour ensuite douter de la compétence. De là, encore une fois, tu n’aimes pas la came? Va voir ailleurs.

      Max

      Eh beh, je n’étais pas revenu depuis mon premier post, et je constate que le débat a été sacrément animé. Je trouve malhonnête intellectuellement de ne pas voir de problème dans le fait que sur peut être 20 podcasts JV, il y en a facilement une dizaine qui tournent autour des mêmes personnalités. Aprés je ne sais pas vraiment comment expliquer cette situation autrement que par le copinage et le fonctionnement en vase clos.
      Je trouve tout aussi malhonnête intellectuellement de dire que la relation d’amitié n’a pas d’effet sur la pluralité des avis. Ça a été prouvé par des psychologues et philosophes (Spinoza par exemple) que dans une communauté, il y a toujours un avis, une pensée commune qui se dégage.
      Que ce fonctionnement en vase clos soit dû à la géopolitique française très centralisée, ou au fait qu’il faille être pistonné pour faire du journalisme JV, j’en sais rien. Il faudrait plus qu’une file de discussion sur un forum pour le déterminer. Moi ce que je voulais, c’est poser le constat, et pointer une situation qui pose problème.

        Tu surévalues le lien d’amitié entre des confrères. L’amitié telle qu’elle est énoncée dans les travaux de Spinoza, c’est l’amitié fraternelle, ce sont tes proches. C’est comme la différence que l’on fait naturellement entre pote et ami par exemple. Déjà d’une part. D’autre part, c’est aussi sous-évaluer la capacité à avoir une opinion propre, notamment dans un travail comme la critique qui t’amène à construire une réflexion autour d’axes précis.

          MAX

          On en revient à la dualité entre la sociologie et la nouvelle philosophie. Il y a déjà beaucoup trop de gens qui s’engueulent là dessus pour qu’on en rajoute une couche ici.
          Sinon des gens ont vu Kingsglaive ? J’ai kiffé, ça m’a donné envie de retourner à la saga des FF avec FF15. J’espère que ce ne sera pas comme tous les FF où t’es obligé de grinder à l’infini pour battre les boss. Je déteste tellement devoir pexer.

            Max

            Desole, je n’avais pas écouté toute l’émission, je ne savais donc pas que vous aviez parler de kingsglaive.

        Frank

        Le milieu du podcast jv est basé en grosse partie sur des mecs qui vivent de la presse jv. Sauf que voilà, la presse jv elle à quand même une gueule morribonde, y’a plus grand monde qui vit du truc, voilà pourquoi c’est souvent les mêmes qui reviennent…

        Alors oui, des amateurs bien éloigné du sujet professionnellement pourrait se lancer dans le projet de faire un podcast (et beaucoup le font), le truc c’est que ce type de podcast ca demande du temps et des compétences à devellopper, du coup beaucoup des podcast fait totalement par des amateurs disparaissent où sont paraissent de manière totalement irrégulière, donc forcément pour être connus après c’est compliqué.

        Et puis des amateurs qui parle de jv tu en as plein twitch et youtube. Maintenant c’est bien moins complet qu’un podcast construit par des « pro »… et la plupart remplace le fond de leur message ou infos par des blagues en jouant à un jeu pourri.

        Donc au final le milieu du podcast ne tourne pas en vase clos (car beaucoup d’alternative existe), par contre les podcasts qui fonctionnent réellement sont effectivement pour la plupart produit par les mêmes personnes. Le problème vient du fait qu’en dehors des milieux proche de la presse jeux vidéo pro (qui est donc restreinte car le milieu français d’as pas d’argent pour faire vivre tout le monde), personne n’arrive à produire du contenu de qualité et avec assez de régularité pour être crédible.

        « au fait qu’il faille être pistonné pour faire du journalisme JV »

        Je ne réponds que sur ça car c’est faux : il ne faux pas être pistonné, mais par contre il faut ou accepter de commencer tout en bas par la pige, soit se taper des trucs pas franchement sexy (je galère personnellement à trouver assez de freelances pour réaliser des guides de jeux, c’est le truc le plus « ingrat » et visiblement trop pour certains, alors que c’est une occase de mettre un pied dans la porte) soit il faut avoir d’excellentes idées et la motivation de faire le tour des rédacteurs en chef (dont les mails sont pas introuvables non plus) pour leur proposer. C’est sûr qu’aujourd’hui on ne peut plus faire « toc toc toc, je voudrais écrire des test svp », c’est saturé de ce côté et depuis longtemps, et quand bien même quelques rares rédacteurs avaient la « chance » de ne faire que ça, ils ont généralement du grimper par le bas de l’échelle. Les parachutages, récemment tout particulièrement, je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu ; des pigistes malins capables de saisir les opportunités, un peu plus.

      Je découvre un peu par hasard que ça parle de moi ou d’autres podcasteurs JV ici.

      C’est vrai que c’est un milieu qui tourne un peu en circuit fermé. D’ailleurs personnellement j’ai décidé de ne plus trop aller chez les confrères – à part quand c’est Kocobé qui invite, mais Kocobé c’est différent, on a un pacte des Corentin auquel je ne saurais me soustraire.

      Pas par lassitude : c’est toujours l’occasion de raconter des bêtises et de rencontrer des gens sympas (même si, contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne faut pas imaginer qu’on est « tous copains » dans le milieu : perso, en dehors évidemment de la bande de ZQSD « élargie », je ne fréquente pas vraiment de « podcasteurs » ni même de journalistes JV dans le privé). Mais c’est parce que j’ai surtout peur de saouler les gens. Ca fait donc sept mois que je ne suis pas allé chez Silence on Joue par exemple, ou chez NoGame (alors que ça payait, godammit).

      C’est donc un milieu qui tourne en circuit fermé, mais c’est pas, autant que je le sache, parce qu’il y a une volonté d’entre-soi. C’est juste que le milieu du jeu vidéo, parce qu’il est complètement sinistré et que personne de sain d’esprit n’aurait envie de continuer à y bosser passé 30 ans (et qu’aucun média n’embauche – à moins de créer le sien) est composé d’une poignée de cinquante personnes, dont la moitié n’a pas trop d’obligations familiales ou professionnelles le soir en semaine, dont un quart aime bien parler derrière un micro, et donc résultat, ouais, t’entends partout la même douzaine de types, qui, de temps en temps, s’invitent mutuellement pour boucher les trous dans leur pool de chroniqueurs.

      Mais si ça existe effectivement et que c’est relou pour les auditeurs, je pense pas que les podcasts que tu cites empêchent pour autant d’autres d’émerger. Quand on a lancé ZQSD il y a quatre ans, c’était déjà à peu près le même paysage, avec les mêmes vétérans, les mêmes challengers. On s’est d’ailleurs lancé nous-mêmes en pensant que personne ne nous écouterait, et aujourd’hui encore, on ne sait pas très bien comment on a réussi à se faire une petite (trop grande, pour certains) place là dedans. C’est ça qui est bien : en podcast, tout le monde peut prendre un micro, s’enregistrer, publier son truc en trois clics, et n’importe qui peut le télécharger gratuitement. Après, c’est aux gens de télécharger et de faire le succès des émissions, pas à nous.

      Ou alors, plutôt, si. Y’a un truc qu’on peut faire, et que personne n’a fait pour nous à l’époque : tenter d’aider les podcasts qui, pour une raison ou une autre, sont médiatiquement plus discrets et souvent bien mieux foutus. C’est justement pour ça qu’à notre échelle, on réfléchit justement à des moyens de le promouvoir, pour qu’on arrête un peu de voir toujours les mêmes têtes – y compris les nôtres. Parce qu’en élargissant son offre, le milieu du podcast élargira son public, et ça sera bénéfique pour tout le monde, podcasteurs comme auditeurs.

      Pour tout vous dire, on a essayé, avec ZQSD, d’organiser un truc dans ce sens au printemps. On s’y est pris trop tard, ça n’a pas pu se faire, mais j’ai bon espoir de ressusciter le projet pour l’an prochain. D’ailleurs, si vous êtes responsable d’un podcast et que ça vous intéresse, n’hésitez pas à me choper sur Twitter (@corentin_lamy).

        Max

        C’est Exactement ce que je pense. Certe, les podcasts déjà installés se sont démerdés seuls pour construire leur auditorat. Ces précurseurs du podcast JV ont galéré pour se faire un nom et être reconnu pour ce qu’ils font. Cependant, envahir ainsi l’espace et être omniprésent, c’est juste irresponsable et c’est le seul moyen pour que les gens finissent par se lasser, et que le podcast audio finisse par crever. Une attitude intelligente serait que vous soyez capable de dire aux auditeurs « allez y vous aussi, créez! Et les meilleurs créations, nous les plébisciterons ». Là vous améneriez un vent d’innovation pour que le format puisse perdurer ! J’aime cette envie d’ouverture que visiblement vous avez chez ZQSD. C’est vraiment cool.

          « Cependant, envahir ainsi l’espace et être omniprésent, c’est juste irresponsable et c’est le seul moyen pour que les gens finissent par se lasser, et que le podcast audio finisse par crever. »

          Si je suis ton raisonnement, il en va de la responsabilité des créateurs de podcasts de ne pas avoir trop de succès et de laisser la place aux autres pour offrir de la diversité et de promouvoir d’autres podcasts. Je vais répondre en plusieurs parties, pardonne-moi le léger énervement qui arrivera crescendo, je réserve un aria un peu sec mais il est tôt et il faut remettre un peu les choses en ordre.

          • Sur la promotion de nouveaux podcasts inconnus, n’est-ce pas ce que fait Kawa depuis toujours ? Y’a plus d’péloche, PLS, La Ligue, Kaorin, LOLJAPON, Lag à Part, Parodian Rhapsody, Ludographie Comparée ou Comics Outcast n’étaient pas des émissions inconnues ou nouvelles ? Sur ce point, on lance ou crée de nouveaux concepts chaque année, je prends l’exemple de Catch-nous si tu peux qui est arrivé cette année, avec des gens inconnus du grand public, tous passionnés par ce sport spectaculaire. Ton raisonnement ne tient donc malheureusement pas si tu prends en compte le nombre de productions et la diversité qui fait ce qu’est Kawa, et les productions qui sont nées ou ont été mise en avant par nos soins en intégrant le site depuis des années.

          • Ensuite sur la responsabilité, pardonne-moi mais je trouve aberrant d’entendre dire qu’une émission qui a du « succès » envahit l’espace et est omniprésente. C’est comme reprocher à un youtubeur de faire trop de vues ou à un artiste de vendre trop d’albums. Cette place que tu trouves envahissante n’est pas de nôtre fait, que ça soit pour ZQSD ou tout podcast qui marche, ce sont les gens qui écoutent qui en font le succès. On est pas allé les acheter sur un store ou les chercher avec des Dragibus™ ® et des cadeaux à distribuer, ils sont venus par eux-mêmes, peut être parce qu’on est bons (personne n’y croit, surtout pas nous), certainement plus parce qu’on est juste des abrutis marrants qui disent de la merde à cause de l’alcool.

          Et c’est pas Corentin « L’écluse de Pendach » qui va dire le contraire vu les pintes qu’ils s’envoient tous à chaque ZQSD (Faut un Tauliers x ZQSD mon Walou, c’est vous qui payez les binouzes, il fait soif de consanguinité et de Skouma).

          Si demain les gens se lassent, c’est peut-être qu’ils ont trouvé mieux ailleurs (tant mieux) ou que l’émission a perdu en qualité sur ses sujets ou sa tenue générale (là c’est la vilaine mort), pas parce que beaucoup de gens l’écoutent. Après, je te rejoins sur un point, une émission, même bonne, ne dure longtemps qu’à de très rares exceptions ou avec de drastiques changement de formule et de personnes. Les Grosses Têtes existent depuis des décennies, mais la composition était immense avec quelques récurrents ponctuels et pas mal de changements selon les disponibilités de chacun.

          Un concept fonctionne jusqu’au jour où il ne fonctionne plus, mais il ne tue pas le média pour autant par saturation, il évolue et s’affine. En télé tu as par exemple des formules qui ont chuté comme la télé réalité qui était un phénomène énorme à son lancement, et qui aujourd’hui existe dans des formats qui fonctionnent toujours, mais à une moindre échelle.

          Il y a eu saturation du public, mais parce qu’il y avait une offre trop importante et surtout trop forcée sur des canaux autrefois limités à 6 grandes chaînes plus les réseaux satellitaires / cablés. Ce n’est pas le cas du podcast puisqu’il n’existe pas de canaux limités et où chacun peut y créer ce qu’il veut, comme sur Youtube (sauf que Youtube une fois en haut tu ne redescends jamais parce que tu génères trop de thunes pour que Google et ton netword te laissent choir).

          Si tu regardes le marché du podcast aux US, tu verras qu’on est à des kilomètres de la saturation et du monopole. Le renouveau du podcast est jeune ici, là bas une émission qui est envahissante fait 5 millions de téléchargements par épisode et il y en a des dizaines qui font autant voire beaucoup plus, Kawa fait 150K par mois, toutes émissions confondues comme on l’a annoncé en avril dernier, tu vois l’écart ?

          Binge Audio ou Qualiter font de bons scores avec les No-Game/Watch etc… et 404 par exemple, pourtant ils sont tout aussi ridicules que nous ou ZQSD face à du podcasting de radios institutionnelles bien de chez nous, et insignifiants face aux podcasts anglophones qui en un épisode font plus que nous tous réunis. L’ offre grandit avec la demande, la demande est de plus en plus forte, le marché va donc s’étendre de plus en plus avec de nouvelles propositions et de nouvelles têtes.

          • Sur le fait d’aider à créer ou de promouvoir d’autres créations hors RK, je vais parler pour moi et InkS pourra te répondre s’il a quelque chose à ajouter. Il m’est arrivé de filer de coups de main à plusieurs podcasts qui se créaient ou qui voulaient changer des trucs, j’en ai produit certains pendant un temps, d’autres ont eu besoin de conseils pour bien démarrer et ils existent toujours. Sur mon cas, Archaic enregistre toujours ARPIGI et Boulette Time sur mon serveur studio et ce depuis des années, les copains de Loisir Numériques ont fait appel à moi pour des conseils de set-up matos avant de lancer leurs premiers épisodes, pareil pour After Hate, j’ai filé deux ou trois conseils à l’équipe de Le Duel et j’ai même discuté il y a pas longtemps avec la bande de Gamerside (et ouais, ce sont aussi des gens de ma longue liste de potes). DTC a pris son envol après deux ans de publications et de production sur AoG, ils ont monté leur truc au Canada et tout roule pour leurs projets de passionnés de rétro et de vieux micro-ordinateurs. Je ne m’en cache pas mais je n’étale pas ce que je fais pour me faire mousser dans un personal branling dont je me fous, ça peut laisser penser énormément de choses derrière, mais jusqu’à preuve du contraire, ça ne regarde personne et personne n’a rien à redire ou à demander des comptes sur ce que je fais de ma vie.

          Bordel.

          Tu veux de la diversité, cherche des podcasts JV, ouvre podcastaddict, va sur Podradio ou Badgeek. Là bas tu trouves plein de podcasts JV français, bien plus que le total de ceux que tu trouves envahissants et pour certains mieux foutus en structure. Je te renvoie à ta propre responsabilité, puisque c’est par tes écoutes et ton soutien (notes dans les apps et stores, abonnements, téléchargements etc…) que tu pourras faire connaître ces émissions comme toi et d’autres nous ont fait devenir « importants ». Par contre, quand ils seront en omniprésents après des années, tu seras responsable de les avoir écouté, car ton vote a créé un nouvel envahissement, un grand remplacement du podcast.

          TIN TIN TIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN. *musique angoissante*

            Max

            Corentin Lamy est le seul ici à avoir dit que j’avais tort, mais que j’avais aussi en partie raison de dire qu’avoir les mêmes intervenants sur de nombreux podcasts était problématique. C’est tellement rafraîchissant de voir quelqu’un dire sur le web que l’interlocuteur a ne serait-ce qu’en partie raison ! Cette capacité à prendre du recul est appréciable et je veux l’imiter. En y réfléchissant, vos arguments sont légitimes. La situation des podcasts JV Fr est à apparenter avec la situation du journalisme JV. Je pense que le copinage, le piston, sont des pratiques marginales, et que la grande majorité des acteurs du milieu méritent leur place par leur travail et leurs compétences. Cependant, le fait de voir toujours les mêmes têtes pose un problème indéniable en terme de pluralité. J’espère donc que ce problème sera résolu par l’arrivée fortuite de nouvelles personnalités dans le milieu et/ou par la capacité qu’auront les acteurs déjà en place à favoriser les nouvelles créations.

    KimAndGumi

    Les gars de Gameblog sont parisiens aussi :-), et là tu les vois pas souvent chez les autres. D’ailleurs, le fait que tu sois auditeur des Tauliers n’est pas justement une preuve d’une diversité dans les podcasts JV ?

    Giovanni38

    Eh ben,
    Fox qui raccourcit ses interventions, ALS qui s’autocensure sur la branlette, Jay en mode autocritique, Inks qui foire son intro et Caf qui ne vient même plus… : la vieillesse est un naufrage !
    Reste l’ombre de Jibé planant sur les ondes tel le fantôme de Noël d’une megadrive japonaise.
    Bon sinon encore une chouette émission et un bravo pour les 5 ans de ce podcast à l’haleine lourde. Vivement les prochains car l’année JV risque d’être quand même alléchante.

    Meilleur live de toute l’histoire des Tauliers. Ceux qui y étaient approuveront.

    Encore joyeux anniversaire.

    ajkareze

    Merci pour ce bordel.
    « Beware oblivion is at hand »
    « C’est tout ce que ça te fait quand je te dis qu’on va manger des chips ? »

    Khalounet

    Joyeux anniversaire les Tauliers !

    Ce bordel était magnifique !

    pandin

    Merci les Tauliers, c’était sympa!

    Par contre, la tirade de Fox sur le jeu compétitif sur internet, j’ai perdu 10 piges en 2 mins.
    Pourquoi le mec te fait une rétrospective avant de répondre à chaque question?

    1,2,strike

    Oui oui, le milieu du JV (en france) n’est pas incestueux… cette grosse blague. Faut pas manquer de culot pour affirmer le contraire (et il n’est pas question de Parisien ou pas, ce n’est pas le problème..) ! Mais bon y’a qu’à voir la réaction d’ALS pour se rendre compte que les gens concernés manquent cruellement de recul.
    A+

    Murray24

    Ma seule déception: Pas de question en début d’émission pour Jay concernant son avis sur le « reportage » Final Fantasy pour qu’il soit calme dès le début…l’émission aurait pu durer tellement plus longtemps…

    Bon anniversaire aux Tauliers!

    homme__parametre

    Bonjour à tous,

    Dire que ce sont toujours les mêmes têtes (les mêmes voix en l’occurrence) qui reviennent sans cesse, peut-être que c’est vrai… Mais dans tout milieu, il y a des insiders et des outsiders, quoi de neuf en cela ? Ensuite, l’écoute d’un podcast donnera peut-être l’envie à un auditeur de prendre un micro et de s’enregistrer et ainsi de suite.
    Mais bon, osef, l’important c’est que les Tauliers sont repartis pour au moins 5 ans, et c’est ça qu’est beau!
    Quelques questions : est-ce que vous écrasez des poussins pendant la pause musicale ? Est-ce que vous avez déjà vu ALS habillé ? Est-ce que vous avez déjà envisagé de mettre du bromure dans la bière de ce dernier ?
    Ah oui, dernière chose, où est passé Jibé ?

    Longue vie aux Tauliers !

      • Les poussins c’est seulement après avoir communié un peu avec l’eau, la terre et le feu.

      • ALS porte des vêtements mais est toujours nu pendant l’émission sauf quand elles sont en public.

      • On aurait bien aimé mais il ne boit pas de bière, on pense investir dans un fusil tranquillisant mais on a pas assez de sous dans le Patreon pour ça.

      • Dans un monde meilleur.

      Jibé est actuellement dans son cul.

    Saphir

    Vous avez éludé un peu vite la question des jeux « russes ».
    Encore récemment, ils ont fait un carton avec le MMO « War Thunder » à travers le monde. Heroes of Might and Magic V n’est pas non plus un petit jeu. Les King’s Bounty, pour les rares connaisseurs.
    Pas loin, le studio ukrainien A4 Games a fait les deux excellents Metro 2038 et Last Light.
    Il faut du temps, mais on finira par voir plus souvent des jeux de qualité, de leur part..

    Fukube > A cause de ce forum de merde, pensé avec les pieds. Je suis obligé de te répondre plus bas donc je sais même pas si tu verras ma réponse.

    On n’a pas forcément tort dans l’absolu parce que c’est ce qui ressort « extérieurement ».
    > Dans l’absolu, d’accord.

    Comme Max le dit poliment, il suffit juste d’écouter les podcasts de jv Français pour percevoir que ce sont toujours les mêmes tronches et les mêmes avis qui tournent… A part toi Jay – t’es clairement à part – et c’est d’ailleurs une des raisons de pourquoi j’écoute les tauliers… même si je ne suis pas d’accord avec toi très souvent mais bon on s’en branle total.
    > Oui, on s’en branle.

    Tu peux pas mettre le ciné et la TV au même niveau parce que c’est pas un « petit milieu » comme celui de la presse JV ; le PAF c’est énorme, moi par exemple y a encore 2 ans je ne connaissais strictement AUCUNE personne du groupe Canal sauf une meuf d’un service juridique, et c’est pareil dans le ciné ou la musique, c’est largement plus vaste que le microcosme du jv en France, ça brasse considérablement plus de tunes et draine largement plus de gens, en plus d’avoir un niveau de turn-over immensément plus élevé (certaines rédacs sont renouvelées chaque année), d’agréger des sociétés entières avec des tonnes de professions et de « sous-professions », etc.
    > Ok, c’est étayé donc validé.

    Tu as parfaitement soulevé le « problème » Jay. Il n’y a qu’une poignée de gens qui acceptent de faire ce « job de merde » donc nous simples spectateurs de tout ça, on entend/lit toujours les mêmes et ceux qui reviennent le plus là-dedans sur le long terme sont les « meilleurs » (ou les plus gros AW) et ceux qui ont le plus d’aisance à l’oral.
    > Oui, c’est logique.

    Au final quand tu es extérieur à ce « monde » là, t’as vraiment l’impression que c’est un milieu de copinage et de piston. C’est sûrement complètement inepte comme point de vue je te l’accorde, et je conçois que ça puisse vous faire chier, autant que moi quand on me demande comment est Arthur en vrai.
    > Je suis d’accord également. Finalement, il te suffisait d’écrire « c’est comme moi quand on me demande comment Arthur est en vrai » et j’aurais compris immédiatement où tu voulais en venir.
    Dans le fond, nous ne sommes pas en désaccord total et maintenant que vous le dites, oui, de l’extérieur, les choses peuvent sembler différentes.
    Mais comme l’a dit Corentin plus haut, en dehors de nos sphères respectives et d’un effort consenti genre une fois par an ou deux (dans les live), on voit personne de ce milieu de merde ou alors des amis (avec le temps). Les mecs de JV Le Mag par exemple, je les ai croisé un soir l’an dernier à une soirée pourrie dans un bar, aux alentours de PGW. Comme nous avons des relations en commun, on se mélange mais pas plus d’une soirée puisque c’est précisément mon seuil de tolérance des gens ; avec alcool.

    Saphir

    Je reviens également sur le cas « Ubisoft ». Avant de parler de « lourdeur », il faut savoir qu’ils font de la com’ avant tout. Jusque là, rien de nouveau, mais ils étaient obligé de passer par la phase « on soutient l’indépendance, le mal c’est l’autre » car encore récemment, leur boite était en passe de dépasser EA sur la liste des développeurs/éditeurs de jeux les plus haïs.

    Avec le déclin de la licence Assassin’s Creed (le vrai cette fois-ci, pas celui qu’a prophétisé Jay lors de la sortie d’AC4 Black Flag, qui lui, au contraire, a très bien marché et est en plus un excellent jeu). Il est resté dans le top 10 puis le top 20 mondial six mois après sa sortie.
    Unity également s’est bien vendu, surtout quand on connait le parc de consoles next gen à ce moment-là. La mauvaise publicité du jeu, les quelques bugs (amplifiés par neogaf) et globalement un vrai essoufflement de la série, n’a pas permis à Syndicate de redresser le cap (quasi 5 à 6 millions d’unités vendues).

    Donc oui, opération séduction auprès des joueurs dans la foulée d’une peur tenace (et véridique) envers Vivendi. Ils ont surjoué, mais ça a marché : Ubisoft passe désormais de plus en plus comme une victime. Et vu que maintenant ils alternent « enfin » leurs licences, ça va permettre d’avoir un meilleur rythme de sorties et de travail globalement.

    Et donc non, Ubisoft est loin d’être mort et ce serait idiot de les enterrer maintenant.

    Auron

    Pendant ce temps, Rockstar annonce le GOTY de 2017 ! Le premier Red Dead rédemption était tellement énorme ..

    aki

    Vous répondez encore aux débiles ?
    Joyeux anniversaire en retard, si les mecs ont pas compris que les tauliers, pardon, Les Tauliers, c’est juste une discussion de comptoir avec des mecs qui donnent leurs avis respectifs dans une ambiance souvent bordélique (désolé Inks, je sais que tu lutte pour preserver un semblant d’ordre), bah c’est juste des cons. C’est pas comme si vous le répétiez à l’envie à chaque podcast. Perso j’adore ça, continuez si vous voulez, mais arrêtez de donner de la visibilité à des connards jaloux qui pensent détenir la vérité ultime. C’est de la merde mon commentaire, c’est décousu, c’est fait sous alcool, mais bon… vous avez l’audience que vous méritez ! Bonne continuation à vous !