Catégories

Les Tauliers

Les Tauliers #7
Est-ce que c'est la taille qui compte ?

Disponible depuis le

On nous gave de « le jeu vidéo, c’était plus long avant ». En ce doux mois de janvier, Les Tauliers cherchent ainsi à savoir si ce lieu commun est basé sur une quelconque réalité ou, au contraire, n’est que pure bullshit.

Les_Tauliers_Explicit_Sign Cette émission est déconseillée aux mineurs

Une émission de : Loup (Alexleserveur), Fox, Jay, Jibé, Yann (InkS)
Pause musicale

One-Winged Angel par Nobuo Uematsu, de son album Final Fantasy VII : Advent Children OST

Un mot sur l'émission
Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite. En direct chaque dernier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de Les Tauliers
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Gatlink

    Très bonne émission, qui à mon sens fait bien le tour de la question.

    Histoire d’agrémenter ce commentaire fort court, mon avis pour ceux que ça intéresse.

    Je pense que certains jeux pâtiraient d’une durée de vie trop longue. Le premier exemple qui me vient en tête est Mirror’s Edge, et tous les jeux qui se veulent narratifs en fait (uncharted, enslaved, Portal, etc.). Ce genre de jeux, qui a pour but avant tout de raconter une histoire (je ne juge pas de la qualité de la-dite histoire hein, Mirror’s Edge par exemple n’est pas un chef-d’oeuvre de narration) souffrirait, à mon sens, d’une durée de vie trop longue, simplement parce qu’il serait très difficile d’avoir une histoire qui se tienne tout le long. On risquerait de tomber dans le dilué, et le jeu en souffrirait.
    Mirror’s Edge possède une autre particularité qui lui permet selon moi de s’en tirer avec sa maigre campagne solo, c’est le caractère assez expérimental de son gameplay. Il est rejoint par Portal là-dessus: ce sont tous les deux des jeux qui tentaient quelque chose de nouveau, et en ce sens ils faisaient plus figure de crash-test qu’autre chose, et il aurait été difficile je pense de les faire durer très longtemps, dans le sens ou amener de la nouveauté au niveau du gameplay lorsqu’on ne fait que commencer a manipuler celui-ci doit être assez coton pour les game designer, et une durée de vie plus longue aurait surement amenée des redites etc.

    Bref, je n’ai carrément rien contre une durée de vie courte, si elle est justifiée, bien au contraire. En fait, j’ai tendance à bien plus haïr les longue durée de vie artificielle (court sur 30km pour aller a l’objectif suivant, collecte toutes les orbes, grind comme un connard pour ton lvl 80, etc.).

    Voili voilou!

    Eklosion

    Salutation messieurs !

    Podcast très agréable et intéressant comme toujours malgre une structure un peu chaotique par moment mais c’est toujours un plaisir de vous écoutez ! (Bon c’était la minute lickette dans le fondement.)

    En tout cas c’est vraiment cool que vous ayez pris le temps de répondre à ma question (et aux questions des lecteurs en général !)
    Je tenais à rectifier Jay sur une chose. Archaic Sealed Heat (ASH) est bel et bien sorti au Japon et sa localisation US était terminée mais la distribution a été annulée au dernier moment….Le jeu dont le développement a été annulé chez Mistwalker est CryON, mais la « core team » s’est retrouvé sur The Last Story, donc…

    Je ne suis pas totalement d’accord avec une autre chose. Mistwalker ne pourra pas devenir un » Level5 bis » à mes yeux, vu qu’ils dépendront toujours d’une grosse structure de développement (Feel +, Artoon, Brownie Brown…) pour concrétiser leurs idées et d’un mécène (Nintendo, Microsoft, NamcoBandai).

    Ma question était surtout de savoir si une petite boîte de game design et non pas de développement pouvait perdurer dans le temps même avec un nom comme Sakaguchi derrière. Une boîte comme Squarenix aurait plutôt intérêt a faire appel à un studio comme TriAce ou Level5 qui eux, possèdent non seulement des têtes pensantes mais aussi les ressources humaines et l’équipement nécessaire pour développer des jeux. Là où si ils devaient faire appel à Mistwalker, ceux-ci n’auraient que les têtes pensantes mais la concrétisation du projet serait entre les mains de Squarenix. C’est là toute la différence à mes yeux et ça me paraît être une position délicate pour Mistwalker et pour leur avenir…

    Voilà, voilà. Désolé pour ce long pavé (qui n’a pas grand chose avoir avec le sujet…) Sur ce, bonne continuation et à bientôt !

    La Gazelle

    Lazare

    Bonjour,
    Les débuts de podcast des Tauliers sont toujours aussi bordéliques, c’est pas très agréable à écouter.
    Heureusement, après quelques minutes, vous réussissez à trouver un angle d’analyse pour parler du sujet, mais bordel ce dernier podcast est un vrai foutoir sur le premier 1/4 d’heure…
    Vous le réécoutez avant de le mettre en ligne ?

    Bon, sinon, sujet intéressant, mais qui aurait mérité plus de débat, j’ai trouvé ça un peu court par rapport à vos autres podcasts.
    Alors, en domaine de podcast, est-ce la taille qui compte ? ^^

    InkS

    Nous ne sommes pas partisans du remontage de l’émission. L’unicité permet la cohérence : étant donné son format conversationnel (la fameuse « discussion de comptoir »), si on se mettait à charcuter le podcast après enregistrement, les références à des éléments antérieurs de la discussion – et peut-être retirés au montage – seraient rendues incompréhensibles.

    Owiii

    Pas grand chose à dire si ce n’est que ça fait toujours plaisir de vous écouter parler de jeux vidéo de manière franche. ^^
    Moi, j’aime beaucoup quand ca part en bordel quand ceux qui parlent peuvent se faire entendre. (des fois, vous êtes plusieurs à parler, à éviter =/)

    InkS

    C’est toujours difficile de ne pas se marcher dessus lorsqu’on ne se voit pas IRL, n’oubliez pas que cette émission est enregistrée dans des conditions particulières. =)

    Alexleserveur

    Ah bah c’est dès que je parle, c’est le bordel. Ca doit être parce que j’ai une langue de pute 😀

    ACR

    Yo !
    Bonne émission toujours agréable mais j’ai trouvé le sujet franchement merdique..
    La seule chose intéressante que j’ai entendue était le rapport entre le prix et la durée de vie. Sinon le reste voilà quoi. Mais ce n’est que mon point de vue hein 😉
    Sinon je voudrai revenir sur le bêta testing que je crois que vous confondez avec le QA (Quality Assurance) Testing. Et je dois donc vous insulter bande de trous du cul 🙂 ! En effet il ne me semble pas avoir entendu un seul de vous avoir évoqué que c’était surtout une magnifique porte d’entrée pour entrer dans l’industrie du jeu vidéo ! C’est un comble quand même ! Et pour répondre à l’auditeur qui se posait la question il n’y a pas que le Test genre chasse au bug, il y a aussi le Test Linguistique, beaucoup moins connu, que je fais au Québec par exemple et qui est de mon point de vue le meilleur job du monde. Parce que le but est de chasser les bugs de texte et c’est beaucoup moins rébarbatif. On a des cheats vu que notre but c’est le texte et même si ça reste un métier (rapport de bugs dans une ou plusieurs bases de données) c’est super intéressant de tester des jeux en cours de développement (et de ce fait voir comment ils évoluent) donc si tu es un passionné c’est une très belle opportunité. Par contre c’est pas rose tous les jours et tu peux être amené à tester des jeux bien pourraves genre My Horse 3D mais ça reste intéressant pour moi en tout cas. Ou sinon des gros où tu n’es que dans une salle avec des PNJs par exemple pour voir le texte.
    Dernière chose sur Asura’s Wrath : c’est de la merde 🙂

    Lazare

    InkS > Merci pour la réponse sur les conditions d’enregistrement du podcast.
    Mais je persiste sur un point : peut-être faudrait-il amener les angles de réflexion liés au sujet du podcast dès le début, car là on a tout le monde qui parle en même temps dès les premières minutes… sans avoir défini une quelconque direction à tenir au préalable.

    Alors je saisis bien l’idée de la discussion entre potes peu académique et décontractée, mais n’oubliez pas que vous vous adressez aussi à des auditeurs… ; )
    Ceci dit, j’apprécie beaucoup le ton de l’émission que vous proposez, mais un début un peu moins chaotique la rendrait encore meilleure.

    Bonne continuation.

    InkS

    ACR, Lazare > Remarques notées et transmises, merci de vos commentaires constructifs. 😉

    pbsaffran

    Bonjour à tous, dur, dur, de trouver des choses à dire quand tellement de contre-arguments sont déjà abordés dans le podcast.
    Effectivement, Streets of Rage c’est 1h, Ikaruga 30minutes, et pourtant on y revient des centaines de fois.
    J’ai apprécié la comparaison du rapport qualité-prix, mais pourquoi l’exemple du film ? Aussi scripté soit-il, un call of duty nécessite quand même de faire des choses avec la manette, on ne peut pas le finir simplement en maintenant une direction enfoncée. Pourquoi pas avec un livre ? Après tout, 20€ pour le dernier Goncourt que l’on torchera en 2h et auquel on ne touchera plus, ce n’est pas glorieux non plus. Il existe bien des jeux vidéo plus proches du livre que du point&click – Hotel Dusk, le sanglot des cigales, etc. Que dire d’eux ? 20€ pour 35h de lecture, est-ce raisonnable, ou est-ce une arnaque car ce n’est plus vraiment du jeu vidéo ?

    Alexleserveur

    Un roman ça prend quand même un peu plus de 2h à lire en général, quand même. Puis bon, ça se relit aussi. Je ne trouve pas la comparaison avec le film plus foireuse qu’avec un autre medium.

    Skiski

    Pour revenir sur la question principale du podcast, je trouve que Jay (il me semble que c’est lui) a raison. La durée de vie d’un jeu, c’est le temps qu’on veut bien lui consacrer. Mesurer cela au temps nécessaire pour arriver à la fin ne veut rien dire. Prenez Tetris. J’ai dû y passer pas mal d’heure et si on me mettait une gameboy entre les mains je referai une partie bien volontiers. Ce n’est pas parce qu’une partie dure quelques minutes que cela fait de Tetris un jeu à la faible durée de vie.

    Le nombre de jeux qui sortent a aussi une grosse influence. Quand j’étais gosse, entre les jeux achetés et les échanges avec les amis, je devais avoir 1 nouveau jeu tous les mois ou deux. Même si je les finissais souvent en 1 semaine, je continuais à y jouer jusqu’à plus soif. J’ai ainsi fini de nombreuses fois des Donkey Kong Country, super mario world, secret of mana et Earthworm jim.

    Mais maintenant où je peux me payer jusqu’à 5 ou 6 jeux par mois en incluant les jeux XBLA, je peux rarement jouer plus de 5 ou 6h par semaine. Du coup je finis très peu de jeux. Alors je ne vous parle même pas de les refinir…

    En fait les seuls que je peux recommencer sont ceux qui sont assez courts et qui ont un vrai intérêt, comme Portal que j’ai dû faire 5 ou 6 fois, ou encore Mirror’s Edge.

    Au final, je préfère largement les jeux qui offrent une expérience riche et dense, quitte à se finir en 5 ou 6h, aux jeux qui en durent 20 mais pendant lesquels on se tape des kilomètres de backtracking ou qui sentent le remplissage.

    Yokan

    Bien fun ce podcast. Z’étiez bien chaud niveau vannes. J’ai bien rigoler comme un con dans le metro.

    Sur le fond, je suis décu que vous n’ayez pas plus insister sur la notion de difficulté, comme rallongement artificielle de la durée de vie. Vous avez beaucoup parlé d’écriture, de rythme, d’aller-retour, mais peu de spawn des trois ennemis les plus fort du jeu en meme temps, ou de combats arbitraire dans des lieus étriquer ou de combinaison de gameplay improbable, genre sauter de plateforme en plateforme tout en allumant des truc volant à l’arc.
    Ou alors, la collectionnite, pour débloquer la suite de l’aventure.
    Je vois pas du tout de quel jeux je veux parler, je dis ça comme exemple.
    Des séquences arbitraires, en dépit de toute progression de difficulté. La solution de facilité pour rendre un jeu court, long.

    Bref, la plupart des jeux de maintenant, on perdu cette notion de replay value et de reward simple : le plaisir de parcourir un niveau; sans forcément tenter de nouvelle chose.
    Quand je vois que certain, pour freiner un plaisir un peu trop facile et donc le faire durer, s’impose de jouer d’une certaine manière et ne pas se servir de certaines features principal de gameplay, y’a vraiment un souci sur la façon dont sont conçu les jeux.

    Et c’est là que le boulot de testeurs Q&A est interessant (v’là la transition !).
    Parce que, non, ce n’est pas que du débug. Ce que vous décrivez dans l’emission, c’est l’armée de types, en fin de prod’ qui va traquer le dernier bug A, celui qui bloque ou le B qui géne.
    Parce que le gros du débug est fait par ceux qui conçoivent le jeu, les prog, les grapheux, et surtout, les LD. Mais a coté de ça, quand tu as la tête dans ton level, t’es un peu le superplayer et le recul, il est planté dans la seconde syllabe du terme. Le pire, c’ets quand tu bute sur un truc que tu passais la veille, comme le joueur lambda. Tu te dis « merde c’ets trop dur ! faut que je change ça ! ». Sauf que non, t’as juste perdu un bout de mojo du a ta tronche explosé et ton collègue, juste a coté, p’têt qu’il va y arriver les doigts dans le pifs.
    Mais voilà.
    Vous seriez étonné du nombre de types , même dans des équipes restreintes, qui ne font pas de run du jeu, simplement pour le plaisir. Pas LEURS niveau, leur portions participative, mais celles des autres.
    Je demande (j’oblige) souvent mes collègues à tester mes niveaux et me donner leur ressenti. C’est la clé que peu de mecs utilisent. C’est chiant.
    C’est là, où avoir un testeur Q&A, qui va te faire un retour sur la navigation, la clarté des objectifs, les réglages, est très important en cours de prod’.
    « Là, j’ai aps compris ce que je devais faire », « C’est con de pas avoir plus de magie ici, je pensais pouvoir défoncer une partie des types avec ma super attaque, mais je dois tous me les coltiner avec mon combo niveau 3 », « cette élément me gêne dans la visibilité de la scène ».
    Par contre, il faut avoir l’oeil neuf et bien comprendre la direction du jeu.
    Donc, Kaoru, faut ce lancer, voir si ça te plait. Comme le dit ACR, ça te met un pied dedans. Des fois, c’est une crotte de chien, des fois, c’est un billet de 50€.

    ACR > J’ai un collègue qui me racontait ses années de test chez Infogrammes, sur la localisation de Final Fantasy GBA (I et II) je crois. Le pauve bug de texte a la toute fin du jeu, obliger de se refarcir ensuite les 50h pour vérifier si il a été corrigé.

    Wave

    Bonjour à tous!

    Votre émission est toujours aussi réussie. C’est un plaisir de vous entendre parler franchement, loin des discours formatés auxquels nous avons droit actuellement. Ce dernier sujet était un choix très judicieux car, à nouveau, il permet de démêler le vrai du faux parmi une série de clichés parfois devenus évangile, que ce soit parmi les gamers ou dans la presse.
    J’aimerais également savoir si, compte tenu de la sortie prochaine de FFXIII-2, il serait envisageable de vous entendre débattre du statut des jeux de rôle japonais. Le sujet n’est sans doute pas fort original, mais son manque de reconnaissance est de plus en plus important dans la presse spécialisée et certains titres semblent injustement roulés dans la boue au sein de nombreux forums. Un bilan passé/présent pourrait être très intéressant…du moins pour moi!

    Je vous souhaite en tout cas bonne continuation!

    Jaydes

    Bien que ce « félon » de Inks, pour reprendre ses propos 🙂 ne me suive pas. J’ai bien aimé cette émission. Le côté chaotique me va très bien, je n’aimerai pas que les protagonistes se fassent couper la parole pour suivre script d’émission. Certain le font comme dans « Silence on joue » mais à chaque émission son style et celui-là est très sympa, hormis le côté un peu décousu du début, cela permet de mettre en place un vrai débat et des affrontements très intéressant.
    Ce que ne permettrait pas une émissions trop scripté.

    @Inks je me vengerai (Rire charismatique du méchants de série Z)

    PS : Jay me fait penser à cette boule qui fonce vers la terre dans « Le cinquième élément », une boule de haine lancé à pleine vitesse, que seule un roulage de gamelle en règle entre Jibé et FOX arrêtera 🙂

    Fox

    Je ne roulerai pas de pelle à Jibé, c’est hors de question.

    Par contre, arrêter l’index de Jay transformé en Buddha géant, je dis oui.

    Qui a dit Asuraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ?!

    Alexleserveur

    Ici c’est moi qui roule les pelles 😀

    Anonyme

    J’adore vos pauses musicales!

    Jay

    Jaydes >
    Ca c’est une idée. Causer de RPG jap.
    Le seul soucis est que je prends déjà trop la parole alors là, je te raconte pas.
    Mais pourquoi pas. Faut qu’on en discute avec les autres voire caler quelques mots dans la partie « courrier ».
    Pour répondre directement à la question, le fait que le RPG soit boudé est extrêmement logique : le public change, la plupart des anciens joueurs de RPG jap aspirent à davantage de liberté et à devenir des héros parce qu’ils sont devenus des sous-merdes dans la vie.
    Par ailleurs, les gens qui continuent de jouer aux RPG jap continuent aussi de lire. Souvent. C’est rarement le cas des joueurs de FPS.
    Alors évidemment, je généralise et j’exagère volontairement mais il est 4h14.

    Carnby

    Très bonne émission. Ca fait du bien d’entendre un discours moins « polissé » que sur les sites spécialisés de jeux vidéos et d’avoir des avis différents. Et surtout je suis souvent d’accord avec votre vision du jeu vidéo. Dans une époque où tous le monde dit « Amen » aux productions occidentales parce que « techniquement c’est au top » et crache sur les jeux vidéos japonais parce que »techniquement c’est pas au top » ça fait du bien d’avoir des gens comme vous. 🙂

    Clair qu’une émission sur le Jrpg ça serait top. S’agissant d’un des piliers voir du pilier du jeu vidéo japonais et qu’il reflète la santé du jeu vidéo japonais. En gros rpgs à foison sur les portables = le marché se porte bien, peu de Rpgs sur HD = le marché des consoles de salon rament un peu. Je sais que ce n’est pas aussi simple et qu’il y a d’autres facteurs mais il serait bon d’en parler même si à part Jay les autres n’ont pas l’air trop branchés Rpg.

    J’espère que l’émission des Tauliers continuera longtemps. Bon courage à vous tous. Vivement la prochaine.