RadioKawa

Catégories

LOLJAPON

LOLJAPON #11

Viens boire un p'tit coup à la maison
Disponible depuis le

C’est la rentrée, nous sommes donc tristes et NOSTALGIQUES. Il y a dix ans commençait La Kaz, une émission emblématique sur Canal qui nous a tous mis un premier pied dans les otaqueries. Ça n’a duré qu’un an – faute d’audiences, de chaîne qui se cherche un peu trop et de lobbys obscurs – et ils allaient nous chercher une programmation de qualité : le quatuor Great Teacher OnizukaExcel Saga (à peu près l’anime le plus drôle du monde), Noir et FullMetal Alchemist, à peu près le troisième impact de l’animation. Souvenirs souvenirs… C’est aussi le moment de renouveler un peu notre Sushiroulette. Dans le premier Seuil de Tolérance de la saison, nous explorons l’incestecore avec le très-loin-d’être-exceptionnel ImoCho, puis Amo va viser le top 5 avec les 5 spoilers les plus connus de l’animation. Après l’habituel courrier du Twitter, c’est l’heure de la Biolognaise – même le nom vous fera rire – avec l’oeuvre d’Hideaki Anno. Enjoille.

Pause musicale : Give Heart Back To Music | Shounen of Nazareth par shoopfex

Une émission de : Amo, Concombre Masqué
LE SOMMAIRE

Les statuts culturels

  • Amo: Shinsekai Yori
  • Concombre: All You Need Is Kill

Le dossier

La Kaz: c'est quoi, pourquoi ça a bercé nos jeunesses, quels dessins animés on y trouvait ?

Sushiroulette

  • Le seuil de tolérance: ImoCho
  • Vise le top 5: Les spoilers les moins cachés de l'animation japonaise
  • Le courrier du Twitter
  • Biolognaise: Hideaki Anno
Un mot sur l'émission
Une fois par mois, Amo et Concombre pitchent une pelletée de produits japonais. Jeux, animes, visual novel et autres produits (pas toujours) honteux. Statuts culturels, dossier thématique et rubriques glacées et sophistiquées, le Japon est un pays bizarre mais on adore vous en parler. En direct chaque premier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de LOLJAPON
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Crazy-Gump

    Le manga de Shinsekai Yori a un intérêt: il change la temporalité dans le bon sens (pour le lecteur).
    Car dans l’anime certaines révélations du Minoshiro sont amenées immédiatement après sa rencontre et ça sonne faux.
    Certaines scènes de la fin sonnent aussi plus douloureuses à mes yeux et Dieu sait que j’aime cet anime pour la douleur que je ressentais en le regardant.