Catégories

LOLJAPON

LOLJAPON #34
Le numéro un ne va pas vous surprendre

Disponible depuis le

Pour fêter la vingtième année de la console-préférée-de-Amo™, on vous a invoqué et vous avez été plus de 120 à répondre à l’appel pour déterminer les quinze meilleurs jeux de la Nintendo 64 ! Quel est le meilleur Zelda de la console ? C’est quoi le mieux entre Banjo-Kazooie et Super Mario 64 ? La meilleure Rainbow Road, elle est dans Mario Kart 64 ou F-Zero X ? Autant de questions fort podcastbait qui trouveront des réponses dans ce numéro !

Le programme sera riche en animés et autres mangasseries: le nouveau Inio Asano, Dead Dead Demon Dedededestruction débarque et il va être difficile pour nous de cacher notre joie. En outre, on reviendra sur le blockbuster animé de 2016, l’inévitable Re:Zero, et son mélange de souffrance et de maids. Enfin, dans le Sushiroulette, vous trouverez un programme très varié: des centaures, un chat bleu et cette foutue grimace qu’on voit parfois dans les mangas d’amour.

Un mot sur l'émission
Une fois par mois, Amo et Concombre pitchent une pelletée de produits japonais. Jeux, animes, visual novel et autres produits (pas toujours) honteux. Statuts culturels, dossier thématique et rubriques glacées et sophistiquées, le Japon est un pays bizarre mais on adore vous en parler. En direct chaque premier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de LOLJAPON
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Awwww vos compliments sur Big in Japan sauvent ma semaine. C’est vrai qu’elle était super <3. J'ai pas un si mauvais souvenir que ça de ma Morue au Soda, mais c'est vrai que le sort s'est un peu acharné, entre Cachou qui a la grippe, la fatigue et le fait que ça soit rushé, l'ambiance était pas optimale.

    Je voulais juste faire un petit complément sur deux trucs, au nom de la Team Vieillesse et de la Team J'ai-eu-le-cable-très-tôt, j'ai la sagesse nécessaire pour parler de la télé italienne, d'ailleurs j'ai 25% de sang Italien, mama mia calzone it-s-a-mi. La France et l'Italie sont précurseurs sur la diff de Japanime dans le monde, mais il faut avoir l'humilité nécessaire de reconnaître que pendant longtemps, les ritals nous battaient à plates-coutures dans le domaine. En fait, à l'époque ou on se tapait péniblement un Goldorak et une Candie (époque encore antérieure à la mienne), la Rai diffusait absolument TOUT ce que le Japon produisait, et ce dès les années 70. Les Italiens (qui sont de base des gens fan de modélisme #généralités) se sont pris d'une passion totale pour les animés de robots, de guerre et de SF, qui constituaient 80% de la production de Japanime des années 70. Cherchez des génériques italiens de n'importe quoi dans les sevneties, ça existe. Et ça a continué comme ça des décennies. Tous les italiens que je connais sont effarés des croisades anti-mangas qu'on a pu avoir, ça existe pas chez eux. De base, la télé est merdique en italie, alors la japanime était considérée comme ni pire ni mieux. Quand on avait des articles dans télérama dans les ninteies pour dire que Pokémon allait tuer les enfants, eux ils passaient Slayers en version doublée en prime-time. Les génériques italiens sont d'ailleurs assez dingue de variété. J'angélise pas le truc, hein, la Berlusconixploitation avec la Cinq et tout, c'était aussi le débitage de séries adaptés à la chie et déversée comme des saucisses sur l'étal du boucher, mais bon, en tant que pur produit commercial, la japanime a été traitée en Italie avec beaucoup plus de variété et de soin qu'en France. Donc oui, ils ont eu Doraemon, mais c'était presque normal dans le contexte : ils avaient TOUT (enfin pas TOUT, mais beaucoup plus que nous). La Japnaime en France doit beaucoup au fait que l'Italie a commencer à exporter sa télé de merde chez nous, sinon on aurait eu "que" la filière Club-Do et France 3, un bon tiers de programmes en moins.
    Le Shojo et les programmes pour les petits marchaient très bien là-bas, quand on regarde ce qui passait dans Youpi L'Ecole est Finie, y'avait des trucs assez dingues : Jeanne et Serge, Nadia, Robotech, Aishite Knight, plein de trucs de Mitsuru Adachi ou de Tezuka sont arrivés par la filière italienne. Dans des versions massacrées, mais généralement MOINS massacrée que via TF1.

    Autre point complémentaire sur Sazae San : non seulement c'est la série la plus longue de tous les temps, mais c'est aussi la dernière série animée du monde qui utilisait encore de la pellicule et de l'animation traditionnelle à la main, dessin par dessin. Le cellulo n'a été abandonné qu'en 2015, l'usine qui fabriquait la bobine ne faisait plus que ça. Doraemon n'est en fait que la 4è série la plus longue produite au Japon (7 500 épisodes pour Sazae San, 2000 pour Rintaro le Ninja, et 1800 pour Oyako Club, de mémoire, j'ai eu la flemme d'aller rechecker Wikipedia), même si c'est la plus emblématique.

    Bref, moi mon émission préférée (à part big in japan), c'est très clairement celle avec Ruchet aussi. celle que j'aime le moins, c'est Tarabaka, mais ça a rien à voir avec l'émission : je l'ai regardée pendant un week-end très pénible, et en plus par petits bouts, j'en ai des souvenirs assez irritants. Je l'ai revue depuis, et elle est très bien, au final.

    L’aspect visuel du double ahegao en podcast est pas super évident. D’un autre côté je sais pas si j’aurais voulu vous voir faire un ahegao face-à-face en direct là tout de suite, je ne sais pas si je suis prêt, je dirais même que j’en doute.
    Bon numéro, très plaisant à écouter, j’ai pas senti le temps passer (ce qui me met paradoxalement dans la merde mais bref). Et je ne saurais point classer les numéros car ma mémoire est un marasme et que tous les épisodes s’y mélangent, help. :'(

    PS : le jeu de la 64, c’est Micro Machines V3, vous-même vous savez.

    PA (@Lord_Pedros)

    Chers LoL Japon,

    J’écoute votre émission depuis quelques numéros seulement et j’ai déjà dépensé sans compter!

    Je voulais simplement revenir sur le succès de Doraemon en Espagne. Enfin, je vais m’attarder sur la Catalogne en fait. En effet, en Espagne les chaines régionales ont un poid important et c’est surtout le cas en Catalogne donc. J’ai vécu à Barcelone de 99 à 2002 puis de 2007 à aujourd’hui. Ici, Doreamon est en effet culte. Sur la chaine autonome c’est diffusé depuis les années 80 (et c’est toujours le cas) au même titre que Dragon Ball par exemple.
    En 2000 Shin Chan a débarqué et ce fut un véritable phénomen de société. Tout le monde connaissait et tout le monde regardait, des plus jeunes aux plus agés (ma mère trouvait ça complètement débilo drôle). A tel point que le générique (en catalan donc) eu droit à sa version remixé spéciale qui était diffusé dans les boites! Si si! La série a en effet un énorme succès dans la péninsule et fut doublée dans toutes les langues du pays: Basque, Galicien, Valencien et Catalan.
    Un peu comme dit au-dessus, L’Espagne à eu droit à beaucoup d’anime depuis les 70’s. Mais Doraemon, Shin Chan et « Bola de Drac » sont indétronable depuis toutes ces années et malheur à la chaine si elle venait à ne plus les diffuser. Depuis quelques années, c’est la chaine pour enfant Club Super 3 (qui était avant le nom de l’émission sur TV3 ou TV33 qui diffusait les animes) qui passe tout ceci TOUT LES JOURS!

    Cadeau donc, une playlist des générique d’anime en catalan. Saurez vous tous les reconnaitres?

    https://open.spotify.com/album/3kXPdogTQZ7aJ36LpwqvgD

    Merci pour votre émission et vos recommendations!

    Celle avec l’éditeur de Casterman était génial, c’est super intéressant d’entendre quelqu’un du milieu parler de l’industrie et de son fonctionnement. La encore, ça m’aura fait dépenser tout mon argent XD

    Merci pour vos commentaires très éclairants, on a OUBLIÉ de les lire en live 🙁 On fera au mieux pour réparer ça.