Catégories

LOLJAPON

LOLJAPON #43
Moitié soleil et moitié pluie

Disponible depuis le

Alors, comment dire… c’est un plus gros morceau que d’habitude. Idéal pour un Paris-New-York. Comprenez, on ne voulait pas laisser l’honneur à Passe Le Stick du podcast le plus long du réseau.

Pour ce dernier épisode de la quatrième saison, on accueille pour une troisième fois Zali, qui nous a fait un cours de Master 1 Rumiko Takahashi ! En effet la mangaka derrière Ranma 1/2, Urusei Yatsura (Lamu), Maison Ikkoku (Juliette Je t’Aime) ou bien encore InuYasha fête cette année ses 40 années à réaliser du mangasse. Fan de rétros, ce dossier est pour vous.

Mais avant cela, vous aurez une grosse soupe d’actu, avec le récapitulatif des nouveautés à noter dans la saison estivale d’animés où vous retrouverez pèle-mèle des restaurants, des guerres du Graal, de l’espionnage et des trous bizarres à explorer. Environ cinquante statuts culturels : Amo vous parler du démon du jeu avec le manga Gambling School, Zali lui nous parlera du pire journal télévisé du monde et de la série World Fool News tandis que Concombre s’est laissé entraîné par la magie-de-Netflix et a vu la première partie de la très attendue série Little Witch Academia.

Quant au Sushiroulette, il débutera avec un Mediarama dédié au magazine ATOM. On retournera encore vers Netflix (décidément) avec un LOLCCIDENT qui parlera de la série animée Castlevania puis après ce bon vieux courrier du Twitter, nous conclurons l’émission et la saison avec un 2 minutes du pitch bilan, comme chaque année… with a twist.

Alors, heureux ?

Un mot sur l'émission
Une fois par mois, Amo et Concombre pitchent une pelletée de produits japonais. Jeux, animes, visual novel et autres produits (pas toujours) honteux. Statuts culturels, dossier thématique et rubriques glacées et sophistiquées, le Japon est un pays bizarre mais on adore vous en parler. En direct chaque premier vendredi du mois.

Suivez l'actualité de LOLJAPON
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    pbsaffran

    Euh… Autant je me faisais une joie d’écouter quelqu’un présenter Takahashi au public français, autant vraiment c’est la douche froide. Je sais pas ce que Zali fume au quotidien mais c’est franchement pas sérieux, toute cette histoire. Ensuite OK vous étiez en live très tard, la fatigue, etc mais ça n’excuse pas tout. Du coup j’ai arrêté d’écouter le dossier après Ranma 1/2, désolé pas désolé.

    Zali

    Hey ! Listen !

    Khonda

    J’ai cru a un bug de l’affichage du temps mais en fait non.

    ian0delond

    Je crois qu’on a atteint le point « trop long »

      ian0delond

      BTW, parce que c’est dans la partie du podcast que j’arrive encore à me souvenir, « pogrom » en anglais ça devient un terme générique pour « émeutes et massacres organisés contre une minorité ».

        ian0delond

        d’ailleurs vous faîtes avec le parallèle avec le terme génocide utilisé dans les sous titres.
        Historiquement le terme génocide avant 1944, il n’existe pas. C’est qu’en français on a décidé d’étendre la définition de l’un et pas de l’autre.

          Si ça peut rassurer, Castlevania 2017 utilise plein de mots de notre temps dans son contexte 16e siècle, y compris ceux liés à l’amour physique avec des chèvres donc ça c’est pas un vrai problème.

          Le vrai problème c’est que « pogrom » restait utilisé dans un contexte inadapté. C’est pas un contexte /temporel/, mais plus une histoire de sens. Et, dans le contexte de la scène, si mes souvenirs ne me font pas défaut, cela fait référence au fait que les démons vont éradiquer tous les humains. C’est même pas une histoire de minorités ! C’est d’autant plus étrange que y’a effectivement un pogrom (au sens américain du terme) dans les épisodes suivants, où les Prêcheurs sont recherchés et traqués par la majorité de la population sauf que dans ce contexte là, le mot pogrom ne m’a jamais semblé être utilisé.

          C’est plus là dessus que je m’énervais. Mais merci d’avoir apporté un complément d’info sur la définition américaine du pogrom qui est effectivement plus large que chez nous et je l’ignorais.

          ian0delond

          En tirant la définition par les cheveux on pourrait dire que la minorité ce sont les humains. J’exagère bien sûr. Honnêtement j’ai très rapidement adapté ma suspension d’incrédulité au niveau des anachronismes dès qu’ils ont commencé à parler de « science » avec ce contexte dans le prologue. Alors le coup de pogrom je ne me souvenais même plus du contexte précis.

          Sincèrement les mecs, 6 heures. A la fois bravo, mais en même temps 4h c’était bien.
          C’est tellement que je préfère pointer une phrase que tu dis plutôt que de donner un avis global.

            J’en profite pour éclaircir quelque chose publiquement.

            Pour la durée de cet épisode, qu’on soit limpide: elle est involontaire. On a pas « cherché » les 6h. Pour être franc, on avait planifié les 3h30/4h habituelles au moment de préparer l’émission. On avait écrit la blague de pré-générique un peu dans cette idée car faire ne serait-ce que 5h nous paraissait possible « que si on fait 5 Sushiroulette d’affilée. »

            Le truc c’est que finalement beaucoup de choses ont durées plus que prévues, soit parce qu’on a parfois digressé soit parce qu’on avait sous-estimé le temps que ça allait durer. Le dossier, particulièrement ! On pensait que Zali allait nous faire le tour en une heure grand max et au final il a fait un truc si bossé et si profond que le temps est passé très vite, sans qu’on s’en rende compte. Perso j’ai été happé parce qu’il disait, donc je ne voyais pas l’interêt de le brider, même si j’ai du le faire au bout d’un moment car, sans qu’on s’en rende compte, l’horloge tournait !

            On a pris beaucoup de plaisir à enregistrer ce podcast, c’est même un de mes enregistrements préférés depuis le début de l’émission, entre autre grâce à l’alchimie que Concombre et moi avons avec Zali. Mais une telle durée est vraiment exceptionnelle, beaucoup d’étoiles étaient alignées pour le permettre.

            Donc pas d’inquiétudes, on reviendra à un format plus classique pour les suivantes… Voire même plus courtes. Un de mes soucis cette saison c’est que, paradoxalement, je tiens de moins en moins la longueur, donc on travaillera pas mal dans l’intersaison sur comment faire en sorte de plus être explosé quand débute le Sushiroulette, haha.

            Zali

            Vraiment déso, comme dit Amo c’était pas prévu. Au-delà de la blague, je pensais pas qu’on allait AUTANT rebondir les uns sur les autres surtout en début d’émission, J’avais prévu genre 1h30 de dossier (je m’étais enregistré et tout), mais je me suis clairement laissé emporter par mon truc, j’ai d’ailleurs rushé à partir d’Inu Yasha (ça se sent, je me suis mis à lire mes notes pour aller plus vite, voyant les animateurs blémir devant le chrono qui tournait).
            J’ai passé 6 mois à bosser le truc, et mon côté « maladie du long format » a clairement fait une crise, ça manque clairement de synthèse, franchement déso si ça t’a pas fait passer un bon moment 🙁
            Du coup le Sushiroulette est un peu écrasé à la fin, c’est pas top.

            Analyse de comptoir : on a effectivement ce truc avec Amo et Concombre qu’on a une dynamique de plateau assez rare (trois personnalités assez différentes et trois cultures otak assez différentes et complémentaires, tous les trois à l’aise au micro) qui font qu’on a ce truc très « born to be on air » qui part un peu en digression sur des trucs pas prévus et qui nous font dérailler plusieurs minutes pour causer de Max et Lili.
            Le truc c’est qu’on a fait ça à chaque rubrique (au grand désespoir de Concombre d’ailleurs qui a eu le courage de monter l’émission le lendemain), c’était extrêmement plaisant à enregistrer, mais j’avoue je ne sais pas si c’est cool à écouter.
            J’ai personnellement reçu pas mal de bons retours depuis, mais c’est important d’avoir aussi ceux qui ont trouvé ça indigeste, merci à toi !

            Après un truc perso sur moi : je suis personnellement incapable de faire court quand je ne suis pas pieds et poings liés obligés de le faire (Big in Japan, je m’étais forcé à faire hyper bref et ça avait déjà duré quasiment 5H, Ma Morue au Soda ça a fait 2h20 j’ai eu l’impression que ça passait en dix minutes). Mon rêve c’est vraiment qu’on me file une tranche de trois heures n’importe où et je te fais ça limite tous les soirs. Mon drame c’est que ça n’intéresserait absolument personne.

              Zali

              Et petit complément : je pensais vraiment arrivé en terrain vierge et dérouler mon truc sans qu’il y ait forcément d’interraction, mais il s’avère que ce sacré Amo à bossé son dossier (au moins jusqu’à Inu-Yasha et Rinne), du coup ça a donné plein de digression et de débats cools qui ont encore ralongé la sauce.
              Je crois que je changerai pas une minute à l’émission, par contre vraiment plates excuses si c’était too much pour toi.

    Déjà, bravo. Faire un podcast de 6 heures dont on aie pas envie de décrocher une seconde, faut le faire, vous l’avez fait, volontairement ou pas (pas, donc). C’était top. Ensuite, cheers tout particulièrement pour Zali, j’avais qu’une connaissance très limitée du Rumic Mangatic Universe (Rinne manga et anime, et puis j’ai de vagues souvenirs d’avoir vu des épisodes de Ranma 1/2 à la télé il y a dix ans), il est arrivé à en parler pendant trois heures en gardant ça vraiment dynamique et intéressant, les digressions pendant étaient des bouffées d’air bienvenues, j’ai kiffé. Vraiment, chapeau (pointu).

    Ensuite, deux petites remarques par rapport à ce qui a été dit :

    – Vous avez fait en passant (c’est vraiment du chipotage vu que c’est deux secondes sur un podcast de six heures mais bon) la petite blague sur Youjo Senki l’anime nazi. Autant je ne suis pas l’ennemi de la petite blague autant je ne voudrais pas que les gens ça prennent au sérieux donc trois points. 1) Un allemand dans une guerre contemporaine n’est pas automatiquement un nazi. 2) La guerre de Youjo Senki est en fait plutôt la première guerre mondiale, même si vu que Tanya fait changer le cours des événements ensuite ça prend des similarités avec le développement de la seconde : y’a un pseudo De Gaulle et il se trouve obligé de se barrer à l’étranger pour des raisons évidents de « oups ça parle teuton jusque dans nos bras ». Dans tous les cas, il n’y a pas de génocide, d’idéologies ignobles ou autre, c’est une « simple » guerre, sans rime ni raison et on ne sait pas quel camp l’a initiée. 3) Le premier épisode de la série donne une assez mauvaise impression de ce qu’est la série, si vous vous êtes arrêtés à ça je comprends que vous en ayez une mauvaise idée, mais c’est comme la montagne, les premiers 100 mètres sont les plus durs. Et tout comme la montagne, si vous voulez y passer avec des éléphants ça tourne forcément mal (QUELLE ALLUSION POLITIQUE SUBTILE et j’ai pas six heures de podcast dans les pattes donc j’ai aucune excuse, mbref).

    – La réplique changée dans le doublage de Kobayashi-san. Elle ne pose pas problème parce que « ohlala garçon y’a du féminisme dans mes corn-flakes amenez-moi le cuisinier », elle pose problème parce que c’est pas du tout la même réplique, et que ce n’est à mon avis pas une réplique qui correspond avec le caractère du personnage. Elle aurait dit « je me change parce que les gens qui changent les scripts des traductions sont des suppôts de Satan », ça aurait été la même chose (en plus de n’avoir aucun sens, bien entendu). Bref, same old débât, same old arguments, mais je voulais recentrer le truc. Le post reddit qui avait pointé du doigt la modification de traduction dit d’ailleurs ça assez subtilement, référez-vous y peut-être.

    Voilà c’est tout, bonnes vacances à ceux qui en prennent, et j’ai hâte de voir l’émission revenir à la rentrée. Des zoubi.

      Zali

      Merci pour tes précisions :D, même si je reste Team Izetta en ce qui concerne les réinterprétations farfelues des heures sombres de notre histoire.
      Pour Kobayashi San j’avais juste posé la question à Amo parce que j’avais vu qu’il y avait eu une embrouille mais aucune idée de ce sur quoi elle portait exactement.

        Izetta j’ai le premier épisode à la bonne (avec l’invasion du royaume sur l’air de la reine de la nuit, ça c’était top), mais la suite m’a moins enjoué. Mais bien entendu la meilleure réinterprétation chelou, ça reste Strike Witches S2. :^)

        Quand à Kobayashi, voilà le thread reddit en question : https://www.reddit.com/r/anime/comments/6l6d5n/dub_writers_using_characters_as_ideological/
        (j’ai pas lu les commentaires, juste le message principal qui suffit à avoir une vue d’ensemble du truc)
        Tiens d’ailleurs j’avais oublié d’en parler dans le premier com, mais je plussoie je-sais-plus-qui, Kobayashi-san c’est grave présenté comme une métaphore d’un couple (puis d’une famille) homosexuel, et en tant que tel c’est absolument adorable. <3

          Zali

          Oui d’ailleurs il me semble que l’animé est ainsi limpide sur la question (même si Kobayashi est pas très chaleureuse, bon ça reste une famille assez fonctionnelle). J’aime bien la vision qu’a Shinja Cool-kyo de la famille, en fait.

    jowkins

    6 heure de podcast , faut aller de où à où pour l’écouter celui là 🙁 ?

    Spectresse

    Plus c’est long, plus c’est bon !
    Je vais vérifier la durée des épisodes avant de m’en servir d’occupation nocturne. Bravo à tous.