Catégories

Ludographie Comparée

Ludographie Comparée #32
La question du temps dans Yoshi’s Island

Disponible depuis le

Cet épisode est consacré au jeu Super Mario World 2 : Yoshi’s Island, sorti en 1995 sur Super Nintendo. Il est comparé aux autres jeux de la série des Super Mario Bros., notamment au regard de la notion du temps qu’on y trouve traditionnellement. Quelles relations existe-t-il entre le compte-à-rebours se déclenchant lors de l’envolée de Bébé Mario suite à un choc, et les réseaux de signes fondamentaux du jeu Yoshi’s Island ?

Une émission de : Mathieu Goux
Informations complémentaires

Monté par Benjipesk, voix additionnelles par InkS.

Télécharger l'abstract de l'émission (.pdf, 233 Ko).

Un mot sur l'émission
En moins d'une heure, Mathieu dissèque un élément au sein d'un jeu ou d'une série de jeux donnée. Sa discipline, la Ludographie Comparée, consiste à expliquer les raisons de la présence de cet élément, le problème qu’il sert à résoudre. Publié une fois par mois.

Suivez l'actualité de Ludographie Comparée
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    JoqLePecheur

    J’ai joué il y a longtemps à Yoshi’s island, il me semble que lorsqu’on reprend une sauvegarde du jeu, il fait plus ou moins nuit selon l’avancement de la quête.
    Je me rapelle aussi qu’à l’époque les conditions de défaite ne m’avaient pas du tout choqué car on nous avait présenté dans l’épisode précédent Yoshi comme une créature « invincible ».

    Quelle serait votre opinion par rapport à la collecte optionnelle des « pièces rouges » ? Je suis pour ma part encore aujourd’hui très dubitatif vis à vis de cet élément de gameplay.

      Si je reprends :

      – Comme je le précise dans l’émission, le parcours des mondes figure la progression d’une journée : les deux premiers mondes se déroulent en journée, les mondes 3 et 4 introduisent le crépuscule, les mondes 5 et 6 se passent surtout dans la nuit noire tandis que la cinématique de fin nous fait voyager jusqu’au petit matin.

      – Vous faites une remarque intéressante concernant la mortalité de Yoshi. Il me semble cependant que dans Super Mario World, Yoshi n’est pas encore un personnage en tant que tel, mais plus une monture « type », sans personnalité marquée et, donc, remplaçable (à l’instar des Toads, mettons). À partir de Yoshi’s Island, la personnalité du Yoshi vert s’individualise et il devient, alors « le » Yoshi que l’on connaîtra par la suite. Je n’y avais pas pensé, mais effectivement, la mort du personnage amplifie alors l’empathie que l’on peut avoir lui.

      – Je n’ai pas réellement songé à cela : personnellement, je l’appréciais (car elle exigeait de bien explorer les niveaux), mais je regrettais que l’on eût, parfois, qu’une seule chance de récupérer une pièce (par exemple, celles transportées par les Maskass volants). On notera cependant que c’est la seule fois où Nintendo – si l’on excepte les studios tiers – tente la chose : par la suite, ou bien ils réduiront le nombre de pièces à collecter (8 rouges dans Super Mario 64 et Super Mario Sunshine, 3 « médailles » dans la série des New Super Mario Bros. Super Mario 3D Land / World), ou bien ils les disperseront dans tout un jeu (les pièces bleues de Super Mario Sunshine). Il y a donc là quelque chose qui les dérangea, mais je ne saurais dire quoi exactement… Peut-être juste le côté fastidieux de la collecte.

      Merci pour votre message !

    joqlepecheur

    Oui j’avais bien noté la notion de déroulement, je voulais juste dire que le côté jour/nuit se retrouvait également (à prendre avec des pincettes je n’ai pas eu l’occasion d’y jouer depuis plus de 10 ans) lorsque l’on faisait « tourner » l’île en revenant à d’anciens niveaux.

    Merci pour la réponse élaborée, et vivement la prochaine.

    Rimk

    Waooh, quelle excellente émission ! Je la découvre par un bien heureux hasard. Je vais me faire plaisir à écouter les précédentes. Félicitations pour votre travail !