RadioKawa

Catégories

Respawn

Respawn #28

Le monde de l'indépendant
Disponible depuis le

InkS reçoit Le Yéti, Orioto et MaSQuE pour parler du monde de l’indépendant. Quelles sont les bonnes et mauvaises expériences qu’en ont tiré nos invités ? Peut-on espérer y travailler sur la durée ? Est-il en train d’être récupéré par le marketing et les éditeurs grassouillets ?

Un mot sur l'émission
Au centre de chaque numéro de Respawn, un sujet de fond qu'InkS éclaire en interrogant et faisant débattre les spécialistes du domaine concerné. Qu'il travaille dans l'industrie ou soit journaliste, chaque invité y expose son point de vue.

Suivez l'actualité de Respawn
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Igguk

    Emission très sympa et complète, merci.

    Je suis d’accord avec le fait qu’il faut savoir déjà comment on bosse dans une boite avant de se lancer en indé. Je bosse depuis six ans et je pense que je commence à peine à pouvoir commencer à songer à l’idée éventuelle de l’envisager.

    Les contacts dans l’industrie sont très importants pour réaliser son projet, mais je pense que les contacts dans l’édition, la presse et les personnes un poil influentes de l’internet aussi, ne serait-ce que pour qu’on te remarque un minimum parce que le monde des développeurs est au final très fermé et tourne un peu en rond, ça a vraiment du mal à s’ouvrir au public.

    Le truc bizarre c’est que les jeux indés, j’adore l’idée et le principe, mais j’arrive pas à aimer la plupart des jeux indés qui ont du succès, simplement parce que c’est souvent des jeux qui se basent uniquement sur leur gameplay, mais je suis le type de joueurs qui aime plonger dans un univers et une histoire, et ça passe souvent au second plan (voire au 3e…). A part bien sûr sur les jeux d’aventure de Wadget Eye ou deadalic qui font des chose très bien de ce côté là.

    Gilles_fx

    Bonjour,
    excellente émission comme d’hab.
    Je voulais juste donner mon avis sur le indé.
    Le vrai indé n’est il pas symbolisé par des boites comme Hucast ou NG dev team, qui s’autofinancent, s’auto éditdent, et sortent leurs jeux sur des plateformes mortes comme la Dreamcast ou la Neo Geo ?
    Plus « proche » des sociétés comme Qute ou Cave ont le même process sur Xbox360 jap et ne vivent que grâce à une petite communauté.
    En ce sens Revival est le seul vrai mag de la production indé.

    A+