Catégories

Respawn

Respawn #9
A quoi sert la critique vidéoludique ? / Pour ou contre le jeu vidéo social ?

Disponible depuis le

Neuvième numéro de Respawn, avec William Audureau (01net.com / son Twitter), Pipomantis (Barre de Vie /son Twitter), Frostis Advance (NintenDomaine / Gameweb.fr) et Le Yéti (I am le Yéti / son Twitter).

Un mot sur l'émission
Au centre de chaque numéro de Respawn, un sujet de fond qu'InkS éclaire en interrogant et faisant débattre les spécialistes du domaine concerné. Qu'il travaille dans l'industrie ou soit journaliste, chaque invité y expose son point de vue.

Suivez l'actualité de Respawn
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Le Yéti

    Merci à toute l’équipe 🙂

    Thnos

    Podcast intéressant, ceci étant :

    « La durée d’un jeu ne devrait pas impacter la note d’un jeu, sous prétexte qu’on a pas 20h (ou plus) à consacrer à un jeu vidéo, en raison d’impératifs professionnels ?! » WTF ?!!!

    J’espère que la personne à l’origine de cette assertion, s’est rendu compte de l’énormité de cette bêtise !

    Et de un, tout le monde n’a pas les jeux gratis, pour y jouer, et de deux quant on claque 50€ ou 70€ dans un jeu, la moindre des choses, c’est qu’il ne se termine pas en une après-midi.

    La durée de vie pour bon nombre de joueurs (dont je fais partie) est donc très importante et à ce titre, je m’attends à ce qu’elle soit un critère de notation.

    Ensuite, ce qui fait qu’aujourd’hui, la presse vidéo ludique, dans sa grande majorité (Canard PC y compris qui avait trouvé le moyen de coller une super note à Empire total war, qui était franchement une sacrée belle bouse à sa sortie), a une crédibilité toute relative, à mes yeux, c’est justement parce qu’un peu trop de journalistes, à mon goût, se comportent en véritable fanboy, oubliant au passage que le premier devoir d’un journaliste, c’est d’informer le plus objectivement possible son lectorat, ce qui impose donc au minimum de laisser ses états d’âme au vestiaire.
    Pour dire les choses de façon plus claire, quand on me dit journaliste de jeu vidéo, j’attends l’avis d’un professionnel, la rigueur et l’impartialité qui va avec, et force est de constater que c’est quelque chose qui se perd, à mon avis en tout cas.

    Maruhai

    C’est un avis que je trouve correct, mais de mon côté je pense que tant qu’il y a une régularité prix/durée de vie, la durée de vie ne devrait pas influencer une critique, je m’explique:

    Pour moi un jeu qui coute 10 euros et qui a 6h de durée de vie a la même note sur la durée de vie qu’un jeu qui coute 50 euros et qui a 70h de durée de vie, mais un jeu qui coute 40 euros pour 10 de durée de vie devrait prendre une pénalité.

    En encore plus court:
    Jeu court à bas prix: Bien.
    Jeu long à haut prix: Bien.
    Jeu court à prix moyen/haut: Mauvais.

    Fredesvilles

    Plein de choses à dire sur cette émission, mais comme j’ai la flemme, je me contenterai de vous dire : GO ON !!!

    Ah, oui, un truc quand même : ça manque de fifilles dans les intervenants (j’ai souvenir d’une émission spéciale « journée de la femme » il y a peu, avec que des girls, mouais, un os à ronger).

    Bisous, et longue, très longue continuation.