Super Retro Mega X #8

Pixel Art : belle idée ou fainéantise ?
Disponible depuis le
Technique graphique appréciée puis dépassées à la mi 90 avec l’arrivée massive de la 3D, la 2D pixel fait depuis quelques années un retour remarqué. De visuels élaborés des jeux d’arcade, on la constate plus simplifiée de nos jours.
Hommage au passé ou fainéantise teintée de revival opportuniste ?
Pour cet épisode, Jibé est entouré de ses deux comparses Dr Lakav (Editions Ecureuil Noir), Mathieu Manent (Editions Geeks Line) et d’un invité de marque en la personne de Douglas Alves, historien reconnu du jeu vidéo, ancien de Console + et membre émérite de l’association MO5.

 

Un mot sur l’émission

Jibé et son équipe de chroniqueurs vous transmettent chaque mois leur amour du retrogaming.
Les commentaires
    DindonAuxPuces

    À propos des K7 : elles reviennent aussi parce que dans certaines scènes, il n’y pas l’argent pour produire des vinyles. Les K7 peuvent également revenir moins cher que les CD si l’on sait où chercher. Puis, ça permet aussi de vendre ça à 3, 4 balles aux concerts (ou même de les donner aux potes et tout ça) si on est pas trop radin. Le matos pour les lire peut se trouver pour pas cher, même en cherchant des trucs de qualités. Je vois souvent des potes qui ont des distro en train de bazarder les CD à prix libre parce qu’aux concerts les gens n’en n’achètent que très rarement. Puis c’est de la bande magnétique, on sent la diff avec le mp3. Je pense qu’il y a eu un effet de mode autour de la K7, mais qu’elle a aussi ses avantages pour tout le monde. Dans certaines scènes la K7 n’a jamais vraiment disparue d’ailleurs, et c’est plus « la mode » et son monde qui se sont emparer de ce support. Il m’est arrivé de voir des gros groupes ricains sur des gros labels indés, proposer des K7 à 10 balles ou plus : là c’est une mode (à mon humble avis). Après, il y a des scènes « underground », dont les styles peuvent aller de la noise expérimentale à des groupes aux styles inclassables, du punk le plus classique au grind le plus brutal, et leurs réseaux hors des smac, des grosses sales, des GROS labels « indépendants ». Pour ces musiques, ces scènes et ces réseaux (et il s’y passe des trucs vachement excitent musicalement) la K7 est plus qu’une mode d’après moi. C’est souvent l’occasion de sortir un premier truc, des compilations de groupes par ville (comme les K7 Bordeaux Boredom ou Sous-Sol réunissant des groupes de Grenoble), des lives…

    A propos des astuces des graphistes d’antan liés aux CRT, il y en a une facile à comprendre. Si vous regardez les jeux de David Perry comme Aladdin sur Megadrive, vous verrez parfois des zones avec 2 couleurs qui s’enchevêtrent verticalement (comme un peigne avec genre du jaune foncé, et du jaune clair par exemple dans le désert). En fait ils profitaient de la sortie US qui étaient bien moins bonne que nos RGB europe et surtout floue. Ce « peigne de couleur » générait une couleur intermédiaire, ce qui donnait l’impression que la console affichait plus de couleurs.

    Treasure l’utilisait aussi (dans Yu Yu Hakusho sur les sols et les arrières plans c’est tres visible). On peut trouver cette technique aussi il me semble dans World of Illusion ou dans Chaotix pour creer des effets de transparences.

    Dans ce cas là, ces optis graphiques … n’ont servi à rien en Europe (et ont voit également que le rendu était en plus différents suivant les régions). Mais c’est aussi pour cela que des jeux comme Eternal Champion étaient magnifiques en photos et moches chez nous (enfin pour ce dernier c’est une supposition :p)

    L »émulation légal ne prend jamais cela en compte (et je ne comprends pas pourquoi). Voila qqs images qui pourrait montrer la différence de ce qu’ont voyait sur un CRT versus la version « pixel brut »
    http://slack.net/~ant/libs/ntsc.html
    (exemple, le coeur en haut a droite plus rebondi et bien moins « plat » … ou la grille de super mario world qui parait moins aliasée 🙂 )

    En tout cas ravi que vous parliez du sujet !

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !