Catégories

Tech Two

Tech Two #4
Sauvegarder ses données, l’art de la backup

Disponible depuis le

Au menu de cet épisode, un dossier consacré à la sauvegarde de vos données, également connue sous le terme anglais “backup” : comment se préparer au risque d’un disque dur qui lâche ou une machine qui part en fumée ? Un sujet simple en apparence, qui peut très vite se révéler crucial…

Tech Two est le podcast qui vous aide à tirer le meilleur de la technologie, au travail comme à la maison. Un lundi sur deux, sur RadioKawa.

Un mot sur l'émission
Le podcast qui vous aide à tirer le meilleur de la technologie, au travail comme à la maison ! Un lundi sur deux.

Suivez l'actualité de Tech Two
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    From4ge

    Je sais que l’idée c’est de présenter les solutions que vous utilisez au quotidien, mais parler de save/backup/syncho sans évoquer l’utilisation d’un NAS, c’est esquiver un gros morceau. Surtout pour ceux, comme Fox, qui sont un peu frileux niveaux protection des données. 🙂

      J’ai pensé à la même chose, surtout qu’en terme d’automatisation Synology est très très fort et utilisable avec la majorité des systèmes dont vous avez parlé.

        Franck (Fox)

        Vous avez raison, un NAS c’est vraiment bien mais la plupart des gens n’en ont pas l’utilité ou les connaissances suffisantes pour bien le configurer. Rajoutez à ça le coût d’un NAS (90€ de caisse + 50/100€ de HDD), c’est un coût non négligeable qui actuellement ne concurrence pas les solutions en ligne, faciles à intégrer et accessibles sur plusieurs devices nomades.

        Niveau protection des données, ce que je veux conserver n’est jamais relié à un quelconque réseau et/ou est chiffré avant stockage, mon HDD externe me suffit donc amplement en plus de mes backup en ligne. :p

          Après le NAS peut faire plus que du backup (stockage et partage de masse sur le réseaux, récepteur de VHS du coussin américain etc) ce qui peut justifier le prix auprès de gens qui cherchent des solutions toutes en unes. Puis si des personnes s’intéressent à leur backup, potentiellement elles peuvent être intéressés par l’apport d’un NAS à la maison. Synology (entre autre) propose tous les outils pour exploiter le potentiel de ce genre de machine.

          Super épisode malgré tout 🙂

          From4ge

          Je suis d’accord pour l’utilité et les connaissances techniques même si l’interface de synology est très user-friendly et tout est configuré de base (a part la création d’un user avec mdp). J’imagine que c’est de même chez les concurrents. Par contre je ne suis pas d’accord sur le prix. Dans l’épisode vous parlez de 60-90€ l’année pour une solution en ligne, autant dire qu’un NAS est vite rentabilisé. Accessibles sur plusieurs devices mobiles ? C’est de même, il y a du coté de syno tout un tas d’app (android en tout cas) pour faire ce que l’on veut (file, photo, music, video…)

          Ce que je trouve bien, c’est de mixer le coté protection de la vie privée et le coté pratique. C’est bien de faire des zip crypté sur le net mais tu l’as dit toi même, ce n’est pas très pratique, ni pour sauvegarder, ni pour aller rechercher quelque chose. Idem pour le DD externe, il faut y penser, le brancher… L’idée est de pouvoir avoir tes données sensibles (photos perso tout ça), sans que ça transite sur les serveurs d’une entreprise américaine sans scrupule, et tout ça en profitant de toues les features technologiques pratiques (syncho, versionning, etc.)

          Dernier petit point pour les mac users (je n’en suis pas), il est possible d’intégrer time machine facilement afin de faire des backup réguliers ,plutôt pratique ! 🙂

    Franck (Fox)

    On est d’accord sur la rentabilité et l’usage plus étendu, mais faut débourser une certaine somme au départ là où 7/10€ par mois se sentent beaucoup moins. J’aurais pas l’utilité d’un NAS, je ne stocke pas de VHS de mes cousins étrangers vu que j’ai beaucoup d’offres légales.

    Mais oui, si on a les moyens, un NAS c’est très bien, avec PLEX et plein de petits outils en plus on se facilite la vie, pour peu qu’on veuille bien mettre le nez dedans.

      Et l’autre intérêt du NAS, c’est aussi le partage de fichier entre plusieurs machines domestiques sans saturer sa connexion internet. J’ai un peu le même système d’organisation via le cloud sauf que ça tombe sur le NAS avant d’être redispatché au besoin. Ça évite de devoir surveiller la synchro, c’est du raid 1 donc un disque peut cramer, et au pire j’ai une synchro en fonction de mes machines. Et comme je teste des PC portables, ça me permet de les tester en conditions réelles en piochant dans mes back up en quelques minutes sans casser ma chaîne de production.

    Musha

    Episode très intéressant, on constate que les moyens et méthodes sont multiples et qu’aucune ne correspond à tous les profils/besoins mais cela ouvre la porte à de nouvelles façons d’appréhender cet aspect que l’on a malheureusement tendance à négliger (jusqu’au jour où).

    Concernant le NAS qui est évoqué dans les commentaires, effectivement c’est une solution très intéressante pour un tas de raison mais je pense que le hébergement cloud chez un hébergeur tiers doit être couplé à une solution physique type NAS/DD externe. Personne n’est à l’abri d’un ouragan, d’un incendie ou encore d’un cambriolage.

    Concernant les services d’hébergement de fichiers en ligne, il peut être intéressant de se pencher sur Hubic (service de OVH) qui propose un stockage de 10To pour 50€ par an (ou 5€/mois sans engagement). Les fonctionnalités sur navigateur sont très limitées (pas d’édition directe de fichiers .doc, .xls, etc) et le taux de transfert est plus bas que chez les concurrents. Cela reste une solution peu onéreuse pour du stockage à long terme, concernant des fichiers que l’on ne va pas utiliser tous les jours. Les fichiers hébergés chez OVH existent en trois copies, hébergées dans 3 data center différents, tous situés en Europe. Comme Franck, j’utilise OneDrive/Google Drive pour héberger les dossiers et fichiers qui me servent régulièrement et/ou pour une durée limitée.

    Concernant les photos, qui occupent très vite de la place sur nos disques durs, tout particulièrement lorsque l’on mitraille au reflex et qu’on ne prend pas le temps de trier. Je garde mes photos sur disque dur mais dès l’instant où j’importe de nouvelles photos sur mon disque dur/NAS, j’effectue également une copie de ces photos sur Flickr. 1 To de photos en hébergement gratuit et sans perte de qualité, ça se prend ! Il est bien entendu possible de rendre ses dossiers privés sur flickr mais également de les partager en générant un lien à communiquer à ses proches 🙂

    Merci pour votre émission qui répond à beaucoup de questions que je me pose dans mon organisation 🙂

    Franck (Fox)

    Je te dirai juste un truc sur Hubic, NOPE TO THE MAX.

    J’ai testé l’an dernier et j’ai trouvé ça nul, Caf l’a longuement testé toute l’année dernière et a définitivement fait le tour du plus mauvais cloud français : https://www.geekzone.fr/2016/09/02/hubic-le-cloud-a-fuir/

    Amazon proposait de l’illimité en cloud pour 70€ l’année dernière, et conserve encore une offre intéressante à 11.99€/an les 100Go et 59.99/an pour 1To, mais faut-il faire confiance à la marque (qui on rappelle demeure discrètement l’un des gros leader.)

    Skiski

    Perso, j’utilise des scripts reposant sur rsync pour faire mes sauvegardes. Mes fichiers sont sur mon ordi fixe, mon ordi portable, une clef usb et sur dropbox. Je fais mes sauvegardes tous les soirs.

    En même temps, je sauvegarde principalement mes documents latex (les sources et les pdf) et quelques programmes python ou shell, donc rien de bien lourd.

    Et j’en profite pour vous dire que j’adore cette nouvelle émission. Bravo pour tout ce que vous faites.