Catégories

Y'a Plus de Péloche !

Y’a Plus de Péloche ! #6

Le bon plan c'est quand ?
Disponible depuis le

Dans cet épisode, J-Boîte & Maël discutent sur le théâtral Les 8 Salopards de tonton Tarantino, l’étrange Gaz de France de Benoît Forgeard et finiront par une chronique plus générale et analytique sur la technique du plan séquence. En 2ème partie, retrouvez l’interview d’Adèle Maurin, chef-opératrice/assistante caméra avec qui nous découvrirons toutes les facettes de l’univers du tournage. Enfin en dernière partie, comme d’habitude retrouvez les réponses au commentaires et les petites discussions de fin d’émission. Détendez-vous, prenez une bonne soupe à l’oignon, et bonne écoute !

Une émission de : J-Boite, Maël
Pauses musicales
  • Ruiné comme Athènes de Soviet Suprem
  • Pipornithology, Pt. II de Chassol
  • You Are Never Alone de Socalled
Un mot sur l'émission
Préparez votre boisson chaude et asseyez-vous confortablement dans votre sofa ! Une fois par mois, Maël et J-Boite discutent cinéma & audiovisuel en compagnie d’'un invité. Ils parlent des sorties récentes comme des vieilles perles du placard, et vous font découvrir l’'univers des gens qui façonnent ce que vous contemplez dans les salles obscures et devant votre poste de télévision ! Publié un mois sur deux, le troisième samedi du mois.

Suivez l'actualité de Y'a Plus de Péloche !
sur Twitter
 ou 
sur Facebook

Commentaires

    Murray24

    Je me vois obligé de citer Roberto Benigni pour vous dire que « je n’ai pas les mots pour exprimer tout mon amour » pour cette version de power ranger personnalisée (et aussi parce que j’espère secrètement une super mauvaise imitation de Benigni par l’un de vous deux).

    Beaucoup d’amour donc (comme toujours), et en plus une interview super intéressante. Au passage je crois qu’il y a du avoir un problème lors du montage vers le début de l’interview une réponse est coupée pendant une dizaine de secondes, je pensais que c’était mes enceintes qui déconnaient mais on peut entendre le fond sonore de l’interview durant la coupure et ça reprend sur une fin de phrase.

    J’ai enfin vu les 8 salopards et c’est vraiment du pur Tarentino dans ses qualités comme dans ses défauts. On dirait vraiment un best of de tous ses films, que ce soit au niveau des acteurs, des situations ou du côté découpage du film (avec les chapitres et le flash back). Je savais pas pour la version plus longue du film, curieux de connaître le contenu des discussions qu’il doit y avoir en plus.

    Pour revenir sur Creed oui je l’avoue c’est pas le meilleur film de l’année mais j’avais encore la séance en tête et j’ai grandi avec les Rocky (n’oublions pas que dans Rocky 4, il met fin à la guerre froide avec son combat contre Drago) donc je suis hautement subjectif sur le sujet. Mais au passage et c’est la que le hasard fait bien les choses, y a un très joli plan séquence au milieu du film (l’entrée sur le ring et le premier combat de Creed).

    J’aime beaucoup la magie du plan séquence, surtout ce moment où tu réalises que tu es en train d’en voir un et que tu essayes de te rappeler depuis quand il a commencé. Après ces dernières années c’est devenu presque un argument de vente pour certains films (et même séries) et j’ai peur que ça se transforme en une sorte de « regarde mon film il a un plan séquence plus long que le tiens », le genre de concours qui risque de finir avec un plan séquence d’explosions par Michael Bay…

    Sinon plus qu’à espérer que vous trouverez un autre endroit pour tourner, bon mois de mars à vous!

    Zali

    Coucouille lé ga. Comme d’hab, c’était super bien.

    Petit complément sur Katerine : pas étonnant qu’il joue bien, c’est pas son premier film, ça fait quinze ans que Katerine traîne dans d’autres arts que la musique (acteur, réalisateur, écrivain…). Il a un rapport étroit au cinéma.

    Il a joué dans au moins une quinzaine de films et en a (de mémoire) réalisé au moins deux ou trois, plutôt des trucs expérimentaux bizarres. Dans sa carrière d’acteur plus classique, on a pu le voir chez Sfar (dans Gainsbourg), dans l’excellent Peindre ou Faire l’Amour, ou encore dans Louise Michel. C’est un habitué des plateaux, il joue dans au moins un film par an 😀

    Ce qui est intéressant dans son parcours, d’ailleurs, c’est qu’autant dans le ciné que dans la musique, il a percé sur le tard (son premier succès, c’est quinze ans après son premier album, a 30 ans passées. Ses premiers films, il a quasiment 40 ans), et dans des styles peu académiques et peu commerciaux (courts métrages expérimentaux, bossa nova, wtf).

    Voilà, et comme d’hab il me tarde le prochain numéro.

    L’interview était passionnante, les anecdotes sont bienvenues. Et du coup vous m’avez presque fait rager parce que je connaissais rien sur Gaz de France et avec la manière dont vous l’avez décrit, j’ai envie de le voir et il passe plus trop dans le coin :'(.

    Bon alors du coup les Oscars sont passés, question fantastique pour l’épisode suivant (comme ça je me ferais à nouveau complimenter :’33) -vos impressions sur les prix de cette année ? Je suis très content du prix pour Spotlight.

    PS: attention les mecs, y’a une couille dans le montage à 1h22 et 3s, C’est ça le « problème d’enregistrement » dont vous parliez ?

      Maël

      Yow, alors pour Amo et Murray24 :
      – Le problème à été résolu dès le lendemain de la sortie (j’ai réuploadé le podcast, oui j’avais laissé un bout d’ITW muet), le problème d’enregistrement qui nous faisait peter une douille c’était les 40 dernières minutes qui sont passées à la trappe et on a du tout répéter….

      Pour Amo au sujet des Oscars (et des césars aussi tant qu’a faire) on y avait pas penser mais oui ca serait une bonne idée, je pense surtout aux prix « techniques » qui sont vite oubliés par rapport à meilleur acteur/meilleur film.

      Et enfin merci à TOUS pour vos commentaires (en espérants qu’il y’en aura d’autres) ! Perso je trouve l’interview vraiment chouette aussi, on avait une invitée de marque, on apprend pas mal de chose et on a de belles anecdotes, c’est bien équilibré.

      Bref, la vrai question c’est… qui aura une chanson la prochaine fois ?

    Barbure

    Très bonne émission ! Je l’ai attendu avec impatience cette émission depuis la video teaser, dans la mesure où j’adore les plans-sequences. Vous avez cité les exemples canoniques (Othello, Soy Cuba, l’Arche russe…) et bien résumé l’histoire du plan-sequence. Cela dit, j’aurai bien aimé que vous analysiez un peu plus la technique, et pourquoi pas raconter des anecdotes de tournage de plan-sequences (les petites erreurs qui ont failli faire capoter Victoria…).
    A part ça, super émission comme toujours.
    Keep up the good work !

    gordien

    Bonjour

    Je cite, vers la fin de la 19e minute du podcast : »c’est pas du tout comme dans les western spaghetti qu’on a pu voir, donc avec John Wayne… ».

    Sérieux les gars ? Western spaghetti et John Wayne ?
    J’espère que c’est juste une erreur sinon j’envoie le fantôme de Sergio Leone vous hanter sur l’air de l’estasi dell’oro…

    Sinon, ça fait pas longtemps que je vous écoute mais à priori je vais continuer encore pas mal de temps… Beau boulot.

      Maël

      Oula oui excuse nous !
      c’est possible qu’on sorte des grosses erreurs dans les discussions qui sont faites à chaud après les chroniques écrites, et meme après le montage de l’émission on peux zapper des erreurs.
      Et oui John Wayne c’est le western classique mais on a sans doute mélanger vu qu’on parlait un peu aussi d’Eastwood et de Sergio Leone donc du western spaghetti…
      Merci au moins de le reveler, on fait notre maximum mais sur 3h il est tres probable qu’on sorte quelques bourdes (et la bière n’aide pas…)