Portrait : Rien Nadir de plus sur le catch !

Portrait : Rien Nadir de plus sur le catch !

La grande passion de Nadir, dans la vie, ce sont les médias. Peu étonnant, donc, de le croiser régulièrement aux micros de deux de nos programmes consacrés au petit écran.

Ancien étudiant en économie passé par le marketing et la production audiovisuelle, Nadir débarque chez RadioKawa en 2014 en intégrant l’équipe de TVNR. S’il avoue avoir grandi avec les radios libres et n’avoir jamais trop écouté de podcasts, il prend rapidement ses marques dans l’émission. “Le podcast a permis d’améliorer mon élocution et d’être plus à l’aise à l’oral, ça sert tous les jours ça”.

Mais il n’y a pas que les médias dans la vie. L’autre passion de Nadir, celle qui le suit depuis de nombreuses années maintenant, c’est le catch. Au croisement entre sport et divertissement, cette discipline très populaire aux États-Unis est longtemps restée confidentielles dans l’hexagone, le catch y souffrant d’une mauvaise médiatisation. “Contrairement aux États-Unis où on aime tout ce qui tient du gros divertissement et du m’as-tu-vu, la France a toujours eu un peu de mal à admettre que le catch était du faux. C’était presque tabou.” Le grand public s’est heureusement réconcilié avec cette discipline unique, notamment grâce aux énormes shows américains diffusés en France via Internet puis en direct à la télévision.

Chaque mois se tient en effet ce qu’on appelle un “pay-per-view”, une soirée de catch rassemblant des milliers de spectateurs et retransmise en direct. C’est le cas de Wrestlemania, pour citer l’évènement le plus connu. Si les fans français ont longtemps dû flirter avec l’illégalité pour profiter de ces galas, ceux-ci sont désormais visibles à la télévision, en simultané avec la diffusion américaine. Avec le décalage horaire, le programme commence à 2h10 précise dans la nuit du dimanche au lundi. C’est cet horaire tardif qui a fait naître l’idée de Catch-nous si tu peux. “Entre la fin des programmes de soirée et le début du catch, les spectateurs doivent tuer le temps. L’idée était de faire un kickoff [programme introductif] en guise d’apéro, avec des news, un rappel des précédents galas, des pronostics sur les matchs qui vont arriver… et surtout une interaction avec les fans qui attendent à côté de leur écran.

Une fois par mois, Nadir s’entoure de son équipe pour décrypter l’actu catch pendant environ une heure. Autour de lui, des passionnés de la discipline, comme Thibaud Choplin, ancien journaliste de Planète Catch, Hugo Perez, athlète de longue date, ou encore Pauline, catcheuse française. Nadir n’a pas à rougir de sa propre expérience du milieu puisqu’il a lui même été catcheur, arbitre ou encore casteur (commentateur). Des animateurs et chroniqueurs clairement chevronnés qui cherchent cependant à rendre l’émission la plus accessible possible. “On ne veut pas que l’émission soit excluante. N’importe quel auditeur de RadioKawa peut venir écouter l’émission. On décrypte au maximum le jargon et les règles. Avec twitter c’est facile de renforcer l’interaction et d’expliquer les ficelles du métier.

Si Catch-nous si tu peux aiguise votre curiosité quant à cette discipline de grand spectacle, sachez que Nadir commente, en compagnie de Stéphane Tyrion, la Lucha Underground, émission de catch mexicain remis au goût du jour, produite par Robert Rodriguez (rien que ça) et diffusée tous les samedi sur la chaîne Action. Réalisation léchée, intrigues ficelées, l’occasion de découvrir une autre facette de ce divertissement sans égal, après avoir pris un cours intensif dans Catch-nous si tu peux !

OÙ RETROUVER NADIR ?

Luxbox

Crédit photo : Amélie Ciccarelli