Les Tauliers #87

C'est dur
Disponible depuis le

Malgré l’absence de Caféine, Les Tauliers font le point sur la difficulté dans le jeu vidéo. Est-ce simplement une question de mettre plus ou moins d’ennemis, et de les rendre plus ou moins forts ?

La réponse est non, mais écoutez tout de même ce podcast, merde.

Cette émission est déconseillée aux mineurs.

Un mot sur l’émission

Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite.
Les commentaires

    Très bon épisode bien que un peu court ! (2h :p)

    Merci Yann pour avoir évoqué les gens qui ont besoin physiquement des aides/modes de difficulté plus faibles <3

    Pour mon cas perso, j'ai des problèmes de motricité fine qui font que arrivé à un certain niveau de précision ou de multiplicité des inputs ça devient juste impossible pour mes petites mains. (Et en bonus des problèmes de gestion de l'espace quand un jeu est en 3D donc les fps c'est pas exactement mon genre de prédilection)
    Du coup, les jeux de plateforme, je peux à peu près gérer jusqu'à un certain point, genre Super Meat Boy, quand on commence à arriver dans les dark world ou les warpzones, je pourrai passer 5h dessus, ça passera jamais. Et c'est là qu'arrive Celeste où arrivé ou quatrième chapitre ems mains pouvaient juste plus gérer. Ce qui m'embêtait parce que j'adorais le level design, l'ambiance, l'histoire, la musique… et pouf, j'ai quand même pu finir le jeu et profiter d'une autre manière des derniers niveaux, grâce aux aides intégrées.

    Malheureusement c'est très rare, et du coup mes seules options c'est souvent utiliser cheat engine sur pc et galérer avec un jeu à moitié cassé, ou jouer à des jeux qui permettent de contourner la difficulté (le bon vieux grind des familles pour gagner des niveaux dans les rpg)

    Donc pour résumer : niquez vous les gatekeepers et laissez moi explorer des jeux en mode promenade.

    J’ai pris beaucoup de plaisir à écouter l’émission. A propos du fait d’oublier d’utiliser certains boutons de la manette ou de pas savoir une technique pour venir à bout d’un jeu, ça me rappelle un gars au collège quand FF7 venait juste de sortir et qui avait terminé le jeu sans modifier une seule fois les materia, parce qu’il avait pas compris qu’on pouvait les changer… Il a donc galéré tout le jeu avec seulement les magies glace et foudre ! J’ai toujours eu du mal à y croire mais quand on voit qu’il y en a certains qui font des runs No Xp etc, je me dis que c’était peut-être vrai…

    Je trouve ça assez hallucinant de réduire les productions From Software à « des jeux à pattern ». C’est oublier que la philosophie qui est prônée dans leurs jeux est celle de la maîtrise de soi, de la patience, etc. Si ce n’était que pur apprentissage de patterns, personne ne hurlerait à la difficulté et à l’exigence. C’est d’autant plus aberrant que, si on va dans votre sens, n’importe quel jeu peut être réduit à ses patterns (quid des systèmes, règles qui relient ces patterns entre eux ?).

    Le petit billet d’humeur sur Dark Souls était très goûtu aussi. Oui le jeu a des problèmes, mais franchement, de là à affirmer que ce sont les fondements de sa « difficulté » ? C’est clair, toute une frange de l’industrie vidéoludique a été impactée par un jeu « mal branlé », c’est d’ailleurs uniquement ce qu’elle a retenu de cette série et ce qu’elle cherche à reproduire depuis 10 ans (la darksoulisation du JV, c’est des hitbox pétées, des caméras à l’ouest, des patterns bêtes et méchants…).

    Deux petites choses encore : il y a fort à parier que la communication « prepare to die edition » ne vienne pas de From, mais de Bandai Namco. Le comptage de morts dans DS2, je ne vois pas vraiment où est le problème : Celeste fait la même chose et dispose pourtant du discours sur l’accessibilité le plus ouvert qu’il soit.

    Bonne émission comme d’habitude.

    Parcontre, Sekiro possède deux niveaux de difficultés supplémentaires par « réglages ». Certes le mode « normal » est difficile, mais il s’agit déjà d’une version « simplifiée » du jeu. On se rend compte au NG+1, de comment les dev voulaient que le jeu soit mais que c’était trop compliqué et donc changé (si tu rates une parade parfaite, tu perds de la vie).

    De plus, ça ne passe pas par un menu mais par une « cloche » (demon bell) à sonner qui peut augmenter la difficulté (plus de pv/posture sur les mini bosses et bosses) dès le new game.

    Ils ont aussi patché le miniboss le plus unfair pour les nouveaux joueurs (premier nerf de boss de tous les Soulsborne/Sekiro).

    jefaispeuralafoule

    Excellente émission qui a par chance évité le travers de glisser sur le cycle action/récompense. Cela fait du bien de rester focalisé sur un sujet donné.

    De là je vois un style absent qui pourtant est de taille à savoir le MMORPG. C’est LE style qui a subi toutes les critiques et tous les changements possibles et imaginables sur le sujet. Entre les premier du genre qui étaient véritablement « hardcore’ voire quasi inaccessible sauf aux acharnés (Ultima online pour ne citer que), et un World of warcraft qui, à chaque mouture se « simplifie pour se rendre plus accessible et casual », il y a de quoi dire…. et de constater que les différentes communautés ont à chaque fois fait des levées de boucliers à propos de la difficulté. Ah… les « Ouin nerf difficulté c’est pas intéressant que tout le monde puisse faire ce boss » et les « ouin trop dur faut nerf ce boss on peut pas y accéder »…

    Bref, merci pour l’émission, continuez c’est toujours un vrai plaisir de vous écouter

    Bonjour.
    A la question de Yann « y a-t-il des jeux qui proposent une expérience différente en fonction de la difficulté choisie ? » voici quelques (vieux) exemples :
    Castle of Illusion ou Streets of Rage 3 proposent moins de niveaux en mode facile
    Contra 4 ne propose sa vraie fin qu’avec le mode de difficulté le plus haut.

    Bon après, concernant le truc sur la difficulté de Sekiro et la possibilité d’un mode facile, ce qui m’intrigue, c’est pourquoi on se pose la question maintenant, sur ce jeu et que ça n’a pas poppé plus que ça à l’époque de Dark Souls.

    Super emission
    Par contre la mamadie dans sekito empeche juste de completer les quêtes elle ne tue pas les pnj

    Mouais, je suis désolé, mais ça doit être un des pires tauliers. Pas à cause du sujet, pas à cause des arguments avancés, mais à cause de Fox. Je le trouve pas très agréable à écouter d’habitude, mais sur cet épisode, c’est encore pire puisqu’il parle beaucoup. Je crois que c’est un problème avec sa voix et ses phrases interminables.

    Essaie de faire des phrases courtes et arrête de parler de ta vie, franchement.

    Salut à toute l’équipe. Excellente emission comme toujours, je vais passer patreon !
    En attentant que je finilise l’inscription, c’est possible de noter ici le nom du groupe de la pause musicale??? Impossible de le trouver la bonne orthographe et ce n’est pas faute d’avoir essayé… Merci !

Les épisodes

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !