Les Tauliers #94

Je suis la figure christique de ce podcast
Disponible depuis le

Pendant plus de deux heures, Caf, Jay, Fox et InkS débattent des jeux qui les intéressent pour 2020.

Ils parlent également des chances de chaque constructeur pour la génération de consoles à venir, et élisent leur manette Xbox favorite (entre celle de la Xbox 360 et celle de la Xbox One).

Cette émission est déconseillée aux mineurs.

Informations complémentaires

Découvrez les coulisses des Tauliers sur Patreon : chaque mois, l’enregistrement « en off » (avant, pendant et après l’épisode, y compris ce qui se dit durant la pause musicale) y est mis en ligne !

Envoyez vos questions pour le courrier des Tauliers à lestauliers@radiokawa.com

Voir la Tracklist

  • Sleep Now In The Fire, de Rage Against The Machine

Un mot sur l’émission

Les démons de RadioKawa se réunissent chaque mois pour célébrer (par les flammes) leur amour du jeu vidéo, de son histoire et de son industrie. Pour le meilleur et surtout pour le pire, Jay, Fox, Caféine, Alexleserveur et InkS ne se fixent aucune limite.
Les commentaires

    Je n avais pas écouté depuis longtemps faute de temps. Vous n avez rien perdu de votre verve. Je vais rattraper mon retard. Bonne continuation et surtout : Niquez-vous !

    Salut, merci pour cet épisode qui permet d’évacuer le stress quotidien (autant pour les auditeurs que pour vous je suppose).
    Je n’avais pas prévu d’écrire de commentaire mais le fil de mes pensées faisant je voudrais revenir sommairement sur la discussion concernant la qualité de l’écriture dans le jeu vidéo.

    Il est vrai que l’on est loin de la qualité que l’on peut retrouver dans la littérature cependant je souhaiterais soulever 3 points :

    – Évidemment la littérature est bien plus ancienne que le jeu vidéo mais nous en avons justement l’expérience et j’espère bien que les auteurs derrière l’écriture du scénario et des dialogues d’un jeu on lu un peu plus qu’une dizaine de bouquins dans leur vie et sont un minimum formés à la chose.

    – Il y a aussi l’aspect multidimensionnel du média qui ajoute à l’écriture grosso modo la vidéo, le son et le gameplay, autant d’autres dimensions et interactions à traiter qui complexifie la chose et pourrait ralentir son évolution (toujours comparé à la littérature).
    Cet écart peut en partie être compensé par la quantité de participants à l’œuvre (ce qui peut à la fois être un frein) et l’on retombe sur le cinéma qui lui aussi doit gérer plusieurs dimensions (et donc compétences), du personnel en quantité… et dont l’écriture n’atteint pas non plus pour moi les sommets de la littérature.

    – J’en arrive du coup à mon dernier point, car je n’ai jamais entendu dire d’un chef d’oeuvre du cinéma que l’écriture n’était pas à la hauteur d’un classique de la littérature car évidemment une personne tenant ces propos se ferait appeler Arthur et on lui expliquerait que le cinéma c’est plus que ça, c’est une mise en scène, une photographie, un éclairage, jeu d’acteur, un dynamique du dialogue, un montage, etc…
    Ce qui me fait penser qu’en plus de la maturité du média il y a aussi peut-être une histoire de maturité de la critique qui devrait prendre en compte le média tel qu’il est et ne pas toujours se référé aux grands frères.
    Chose qui sera à mon avis possible lorsque la valeur sociale du jeu vidéo sera au moins égale à celle actuelle du cinéma mais il faudra peut-être pour ça attendre que l’intégralité de la population sera née avec les jeux vidéos.

    Tout ça pour dire que de mon point de vue – sûrement lacunaire mais un peu renforcé par l’article de CPC que j’ai lu ce matin sur l’histoire d’amour cachée dans les mécaniques de combat de FFVII – le jeu vidéo n’atteindra jamais la qualité d’écriture de la littérature et peu importe.
    Je ne veux pas pour autant justifier la médiocrité et moquer les aspirations de grandeur, hein.

    Désolé si ce texte issu d’un manque de sommeil est un peu confus, et tant pis si au crépuscule de Radiokawa cet épanchement ne trouve pas lecteur.

    Si, si, c’est lu.
    Et qu’est-ce qu’ils disent CPC sur FFVII ?

    Merci.
    L’article raconte l’amour de Rude pour Tifa qui est principalement narré par son comportement vis-à-vis d’elle lors des combats. Cet article a été écrit suite à la découverte de cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=noB9Azcbqio&t=1s

Les épisodes

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !