LOLJAPON #60

Nicky et vous
Disponible depuis le

« Dans la chaleur de la nuit, le mal est toujours puni » comme disait le poète Jean-Paul Césari. Dans ce 60e MDRNIHON on va s’intéresser de près aux deux dernières adaptations occidentales en date de grands classiques du manga : Nicky Larson et le Parfum de Cupidon ainsi que Battle Angel Alita. Et pour l’occasion on invite Thundergeek de Mangacast, grand féru de cinéma, quel que soit son origine. Que valent ces deux films ? Sont-ce de bonnes adaptations ? Que nous réserve l’avenir ?

Pour les statuts culturels, trois salles, trois ambiances: Concombre va vous parler de l’Etranger du Zéphyr, Cékun de Dororo et Amo de Hug tto Precure. Boy’s love, samouraïs et magical girls !

Quant au Sushiroulette, Concombre vous parlera de toutes les possibilités qu’offre les épiceries japonaises, on récapitulera votre top 5 des animés de l’automne et Amo aura comme mot du jour deux lettres: Ao.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter : Amo et Concombre !

AU SOMMAIRE

Statuts culturels

Le dossier

Sushiroulette

Un mot sur l’émission

Une fois par mois, Amo et Concombre pitchent une pelletée de produits japonais. Jeux, animes, visual novel et autres produits (pas toujours) honteux. Statuts culturels, dossier thématique et rubriques glacées et sophistiquées, le Japon est un pays bizarre mais on adore vous en parler. En direct chaque premier vendredi du mois.
Les commentaires

    Moi j’ai adoré Nicky Larson. Je le prends vraiment comme une adaptation de l’anime Nicky Larson et pas du tout du manga City Hunter… avec en plus de multiple références à l’époque club dorothée (et quand on a connu cette époque, toutes ses blagues font mouche)… le tout remis au goût du jour pour faire un peu plus moderne 🙂

    Pour les scènes de baston, ok c’est pas DE lui… mais c’est tellement un reproche qui ne tient pas 2 secondes… tous les réalisateurs classiques sont accompagnés par des chorégraphes et des coordinateurs de cascadeurs… il n’y a que quand Jackie Chan fait ses films qu’il fait aussi ses chorégraphies… ou je ne sais pas… John Woo qui va chorégraphier ses gunfights seul… et encore…

    Au passage, fallait pas citer Kamui, concernant la compréhension d’une œuvre… je crois qu’il n’y a pas plus condescendant que de dire à un mec… tu vois l’œuvre que tu as écrite seul… tu ne l’as pas comprise… moi je vais t’expliquer ce que tu as voulu dire… wooo 🙂

    Bon je vais m’arrêter là… @+

    Si, en écoutant cet épisode, vous subissez le même tourment existentiel que votre serviteur en écoutant le statcul sur Dororo, voici la réponse : avec ses dents.

    Comment avec des bras artificiels les dégaine-t-il pour laisser apparaître les lames qui sont logées à la place, surtout LE DEUXIEME ? Avec ses dents.

    Ryô Saeba chope parfois dans le manga.

Les épisodes

Like a Boss !

RadioKawa ne touche aucun revenu publicitaire et vit de nos fonds. Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?

Rejoignez notre Patreon !

En savoir plus
Retransmissions vidéo : la radio se regarde sur Youtube
Suivre RadioKawa
Envie d’un RadioKawa encore meilleur ?
Rejoignez notre Patreon !
Devenir Patreon

RadioKawa est sur iTunes !

Venez visiter notre portail sur iTunes : tout notre catalogue y est prêt à être podcasté.

En allant y commenter vos émissions favorites, vous leur offrirez plus de lisibilité.

iTunes
Inscrivez-vous à la newsletter RadioKawa !