Catégories

Passe le Stick

Passe le Stick #105
La guerre de la soundboard

Disponible depuis le

Cette semaine dans Passe le Stick, on était avec les amis 123Lunatic et avec Mr_Kzmir pour assister à une bataille inédite : la guerre de entre la #TeamMute contre la #TeamDemute. C’est que la soundboard à ses fans comme ses détracteurs, et dans Passe le Stick, VOUS avez le choix !
On a quand même essayé de parler jeux vidéo avec tout ça, en s’intéressant à l’arrivée de Vincent Bolloré, notre breton adoré dont a déjà beaucoup parlé dans TVNR, au capital d’Ubisoft, aux précommandes qui repartent à la hausse alors qu’on vous dit depuis 104 émissions de ne pas précommander et aussi de la Nintendo NX qui se précise, entre autres. Côté test, on a joué et aimé Undertale, un super Mother-like indépendant. Et les jeux indépendant, c’était notre gros dossier de fin d’émission ! Canard PC s’est penché dans son dernier numéro sur le potentiel Indiepocalypse qui s’annonce : il y a toujours plus de jeux qui sortent sur Steam, mais les sommes dépensées par les joueurs, elles, stagnent. A un moment, il y aura donc forcément un problème. Lequel ? Causé par qui ? Que peut-on faire pour éviter une nouvelle crise façon Atari en 1983 ? On discute de tout ça. Et à lundi prochain pour une nouveau Passe le Stick !

Une émission de : Alvin, G-E2, Kocobé, Teamot, Yaki
Pauses musicales

Slow Motion Sunset par Moe Shop et We’re The Robots par ABSRDST

Un mot sur l'émission
Kocobé, G-E2, Alvin, Teamot et leurs potes reviennent sur toute la semaine d'actualité jeu vidéo, en direct, chaque lundi soir. Vous y retrouverez des tests, des reportages, des pauses musicales complètement barrées, et surtout beaucoup de déconne ! En direct chaque lundi.

Suivez l'actualité de Passe le Stick
sur Twitter
 ou 
sur Facebook
Les épisodes

Commentaires

    Régis F

    Pardon, mais la crise de la BD n’est absolument pas réglée.
    5000 titres sortent par an, le lectorat vieillit et les éditeurs cherchent à capitaliser sur des séries anciennes, quitte à les étendre jusqu’à l’écœurement (cf. XIII, Thorgal, etc.). Ya 10 ans, une grosse vente, c’était 3000 exemplaire, aujourd’hui à 1000, on considère qu’un titre s’est vendu.
    La seule chose qui a été réduite, c’est le nombre de nouveautés signées et donc éditées, ce qui ne résout pas vraiment le problème puisque lire les même types de récit ne renouvèle pas le lectorat.